Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 08:16

  Le maire FN s'est enfin décidé à écrire aux agents municipaux pour annoncer que les 11 jours de congé supplémentaires seraient maintenus.

 

Oubliant brusquement (officiellement) toutes les manœuvres qu'il a ourdies pendant plus d'un mois de mouvement social ( remplacement illégal des grévistes par des élus d'extrême-droite, courrier diffamatoire contre la CGT et sa secrétaire aux parents d'élèves, refus réitéré d'un écrit après avoir accepté oralement les revendications, organisation d'un référendum "maison" en excluant les syndicats du bureau de vote ...), il refait l'histoire à sa manière en évoquant un climat particulièrement serein et apaisé.

 

Cerise sur le gâteau? Il salue la décision de la CGT ... "de suspendre son mouvement de grève".

 

Un syndicat CGT qui, fort des 72% de soutien à sa proposition, mesure le résultat du nouveau rapport de forces qui s'est dégagé après plus d'un mois de conflit, ne s'en laisse pas conter et appelle les agents à rester vigilants et mobilisés.

 

Mantes-la-Ville. Premier round. Le maire FN à plate couture.
Mantes-la-Ville. Premier round. Le maire FN à plate couture.
Mantes-la-Ville. Premier round. Le maire FN à plate couture.
Repost 0
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 09:34
Mercredi 18 octobre plus de 150 agents municipaux, militants de la CGT et de la FSU en soutien au mouvement social avant le Conseil municipal
Mercredi 18 octobre plus de 150 agents municipaux, militants de la CGT et de la FSU en soutien au mouvement social avant le Conseil municipal
Mercredi 18 octobre plus de 150 agents municipaux, militants de la CGT et de la FSU en soutien au mouvement social avant le Conseil municipal
Mercredi 18 octobre plus de 150 agents municipaux, militants de la CGT et de la FSU en soutien au mouvement social avant le Conseil municipal
Mercredi 18 octobre plus de 150 agents municipaux, militants de la CGT et de la FSU en soutien au mouvement social avant le Conseil municipal

Mercredi 18 octobre plus de 150 agents municipaux, militants de la CGT et de la FSU en soutien au mouvement social avant le Conseil municipal

C'est le résultat du référendum organisé par le maire FN à Mantes-la-Ville sur le maintien de 11 jours de congés payés.

Une consultation que le maire avait pourtant préparée seul en prenant le soin d'exclure la CGT du bureau de vote et de l'organisation "histoire de recueillir vraiment l'avis du personnel" (sic).

 

Sur 325 inscrits, 260 ont été voter (soit 80%).

La proposition soutenue par le maire (transformation des jours de congés en RTT) a recueilli 45 voix (17,30%).

La proposition de la CGT (maintien des 11 jours de congés) a recueilli, elle, 215 voix et 82,70%.

 

Comme l'indique le syndicat CGT, c'est sans appel !

 

Le maire d'extrême-droite pourtant aura tout fait pour obscurcir les termes de la revendication, jetant le masque au fur et à mesure que le mouvement social se développait.

 

Indiquant tout d'abord que "ce n'était pas de sa faute" mais qu'il s'agissait d'une obligation légale, devant la détermination des salariés il se tortillait ensuite lamentablement prétextant vouloir vérifier "la légalité d'un accord" (qu'il refusait de signer).

 

La légalité d'un tel accord confirmée, c'est aux insultes et à la manipulation qu'a recouru le maire FN : dans un courrier diffamatoire (envers le syndicat CHT et sa secrétaire) de 4 pages en direction des parents faisant ainsi jouer aux directeurs d'école et aux enseignants un rôle de propagandistes du Front national, diffamation qu'il a poursuivie lors du Conseil municipal du 18 octobre dernier.

 

On pourra aussi citer la tentative de briser la grève avec les élus d'extrême-droite qui, sans aucune qualification reconnue ni droit à exercer, se sont permis d'encadrer les enfants avant, pendant et après les repas.

 

Des manœuvres inadmissibles qui, si elles ont entraîné les protestations immédiates des organisations CGT et de la FSU, ... semblent avoir laissé de marbre les autorités publiques - Sous-préfet de Mantes-la-Jolie et Education nationale - pourtant garantes du respect de "l'état de droit".

 

Le maire va-t-il maintenant enfin signer ce protocole d'accord après un mois de mouvement social qui ne se poursuit que de sa faute?

 

A l'heure où ces lignes sont écrites, le maire FN n'a toujours pas signé.

 

Le syndicat CGT reste, lui, déterminé - comme l'ensemble du personnel qu'il appelle à rester vigilant et mobilisé.

 

Mairie de Mantes-la-Ville. Près de 83% pour les propositions de la CGT
Repost 0
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 08:40

Vous trouverez ci-dessous le communiqué du syndicat CGT des agents municipaux.

 

"Oralement" d'accord avec un protocole de fin de conflit, le maire d'extrême-droite ne signe pas ... en attendant l'avis du Président du CIG (Centre interdépartemental de gestion) sur la légalité d'une telle décision.

 

Le problème c'est que justement, selon mes informations,  le Président du Centre vient de lui répondre qu'il lui était légalement possible de signer ... ce que le maire ne fait toujours pas.

 

Comme toujours, au moindre conflit social, l'extrême-droite montre qu'elle est bien ... de droite.

 

Mais les agents, avec leur syndicat CGT, ne sont pas décidés à s'en laisser conter.

Mantes-la-Ville. Le maire FN se tortille, les agents municipaux déterminés.
Repost 0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 08:12

L'article a été publié mercredi 5 juillet 2017.

 

Repost 0
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 08:46

Très bon article sur la duplicité de la direction de La Poste ... et de ses complices.

 

L'article a été publié mercredi 14 juin 2017 (voir ci-dessous)

Le Courrier de Mantes. Mantes-la-Ville. La Poste ferme sans bruit
Repost 0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 09:05
Film "14 juillet" sur le coup d'état militaire du 12 septembre 1980 au Chaplin le 21 juin prochain

Le 12 Septembre 1980, le gouvernement turc a vécu un coup d'Etat militaire qui a tenté d'écraser la lutte des Kurdes pour les droits de l'homme et de la liberté.

Leur existence, leur identité, leur langue et leur culture ont été refusés et bannis.
 

Des dizaines de milliers de Kurdes et révolutionnaires en Turquie ont été jetés en prison.

Pour détruire leurs rêves et leurs aspirations, ils ont été torturé comme nulle part ailleurs dans le monde.
 

Ce film raconte l'histoire de la prison de Diyarbakir, la plus grande ville du Kurdistan.

Une prison tristement célèbre pour sa cruauté : seins coupés, viols avec toutes sortes d'objet sur les hommes et les femmes, hommes et femmes forcés à se promener nus, cheveux rasés, tenir des positions inconfortables pendant plus de 24 heures, mise à tabac, électrocution, humiliation, inscriptions dégradantes sur tous les murs de la prison,...
 

Un groupe de combattants de la liberté kurdes ont alors entamé une résistance sans précédent contre les oppresseurs des droits de l'homme et de la liberté.
 

Une action importante de cette résistance a été la grève de la faim illimitée, qui a débuté le 14 juillet 1982...
 

Tiré de faits réels.

 

ECM Le Chaplin
Adresse : Place Mendès-France, 78200 Mantes-la-Jolie, France

Séance : 19H00

Durée : 2H20
Accès gratuit
ATTENTION : Interdits aux moins de 16 ans
 
Suivi d'un débat avec la réalisatrice

Cordialement
ASLAN Cihan
Représentant et chargé des relations extérieurs
Tel : 06.61.89.99.11
 
--------------------------------------------------------------
 
CENTRE DE LA COMMUNAUTÉ DÉMOCRATIQUE FRANCO-KURDE DES YVELINES
22 rue Pablo Picasso
78130 Les Mureaux
Repost 0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 09:30
Bonjour à toutes et à tous,
 
Nous étions à nouveau présents hier devant La Poste rue Jean Jaurès.
 
Comme vous pourrez le constater, la direction de La Poste s'est décidée à communiquer par affichette et sur place "qu'elle passait le relais au Carrefour-Contact" - c'est à dire au privé.
 
De nombreuses Mantevillois continuent à "se casser le nez" devant cette poste fermée sans savoir où elles vont pouvoir récupérer la lettre recommandée ou le colis qu'elles attendent.
 
Quant au Carrefour contact, c'est aux caisses qu'il faut s'adresser - en attendant que l'une des quatre personnes formées puisse se libérer.
C'est aussi une dégradation des conditions de travail pour les salariés de Carrefour - déjà en sous-effectifs - pour un service au public qui n'est plus rendu.
 
Vous trouverez, en pièces jointes, quelques photos de la "communication" de La Poste et de celle des communistes (il n'y avait pas de raison de ne pas en profiter ...) ainsi que le tract d'information de ces derniers.
 
Pour ce qui concerne ce tract, nous envisageons de le distribuer dans les boites aux lettres de Mantes-la-Ville. Si vous souhaitez et pouvez nous aider, demandez-nous le nombre d'exemplaires souhaité en nous précisant les rues que vous souhaitez distribuer.
 
Nous vous en remercions par avance.
 
Marc Jammet
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 11:23

Depuis le 5 juin, le bureau de poste Jean Jaurès est fermé.

 

Cette fermeture a été rendue possible grâce à une la complicité de fait entre le représentant de l’Etat, la direction de La Poste et le maire Front national de Mantes-la-Ville qui, non seulement n’a pas levé le petit doigt pour empêcher cette fermeture mais l’a accompagnée volontairement.

 

Cette complicité s’est d’abord traduite par

une véritable « loi du silence ».

Il a fallu que les communistes rendent publique la perspective de cette fermeture pour que La Poste, puis le maire Front national, consentent à avouer que le projet « était bien dans leurs cartons ».

Il a fallu que les communistes annoncent cette fermeture pour le 5 juin pour que la direction de La Poste annonce - le 6 juin! - que le bureau de Poste était fermé depuis la veille.

Et cela, sans que ni le représentant de l’Etat ni la direction de La Poste n’aient répondu à la demande d’entrevue des communistes!

 

Ce sont d’abord les Mantevillois qui sont méprisés.

Comme si 700 d’entre eux qui ont signé notre pétition étaient partie négligeable aux yeux de « ces décideurs » pour qui la rentabilité de la banque postale passe avant l’intérêt des usagers …

« Ces décideurs » vont porter cette décision comme un boulet.

D’autres mauvais coups sont à l’évidence en préparation (voir ci-contre). Même si les 700 signataires mantevillois qui se sont levés n’ont pu empêcher cette fermeture, leur mobilisation a d’abord provoqué la colère du maire Front national furieux d’être démasqué et la gène de la direction de La Poste se contorsionnant pour éviter de répondre aux questions. Elle les rend plus forts pour s’opposer demain victorieusement à d’autres attaques.

Ils pourront compter pour cela sur les communistes de notre section.

 

 

Ils ont menti, ils nous mentent.

 

==> Le maire Front national a affirmé que la décision a été prise par la direction de La Poste seule. C’est faux. Les dispositions actuelles prévoient que les fermetures ne peuvent avoir lieu sans l’accord du maire.

 

==> La Poste et le maire nous parlent d’un transfert de La Poste vers le Carrefour contact. C’est faux. Seuls 10% des services sont maintenus (voir au verso).

 

 

 

Commission départementale fantôme.

 

Le contrat tripartite (Etat, maires, La Poste) prévoit la création d’une commission départementale dans chacune des préfectures. A notre connaissance, la commission n’a jamais été mise en place dans les Yvelines. Comment peut-elle donc décider de fermetures?

 

 

 

Parlons gros sous.

 

==> La Poste au niveau national a perçu 174 millions d’euros pour maintenir son activité de proximité. Nos impôts ont-ils servi à financer la fermeture de bureaux et la mise à mal de services publics?

 

==> Combien La Poste verse-t-elle à la chaine privée « Carrefour Contact » pour ce relais-poste?

 

==> Quel est le devenir du bâtiment qui a abrité l’agence postale et des deux autres l’entourant (dont le club de l’amitié) et qui appartiennent tous trois à la municipalité? Une opération immobilière est-elle dans les cartons? Le refus du maire de répondre à cette question n’est-il pas annonciateur d’un « nouveau coup de Jarnac »?

Retrouvez le tract des communistes en format PDF en cliquant ci-dessus

Poste Jean Jaurès à Mantes-la-Ville. Fermeture avec préméditation.
Poste Jean Jaurès à Mantes-la-Ville. Fermeture avec préméditation.
Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 11:19

Vous trouverez, en lien, mon interview réalisée par la radio après que La Poste ait annoncé la fermeture du bureau un jour après sa fermeture (les 5 premières minutes de l'enregistrement - seule observation, le "ce sont des menteurs" que j'ai effectivement prononcé ne s'adresse pas aux candidats comme suggéré mais aux "décideurs": représentant de l'Etat, direction de La Poste, maire Front national).

Repost 0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 08:12

Je me permets de vous donner à voir le dernier numéro en date de la publication locale des communistes de Mantes-la-Jolie qui sera distribuée dans les lieux publics et dans les boîtes aux lettres du canton.

 

Au menu:

 

Notre dossier (pages 1, 2 et 3). L'Europe barbelés NON. Solidarité internationale OUI.

 

L'édito d'Armelle Hervé (page 1). Combattre vraiment l'extrême-droite

 

Les brèves (pages 2 et 3). Front populaire interdit de séjour à Rosny-sur-Seine, Place ouverte mais amende ferme et cachez-moi ces pauvres à Mantes-la-Ville, la GPS&O aime recevoir, 5 millions de demandeurs d'emplois, malades mentaux armés aux USA, trois fois plus de milliardaires en France, la commande publique en baisse due principalement aux collectivités territoriales, la maire de Calais a tenté d'interdire l'aide aux migrants, la commission européenne n'aime pas le logement social.

 

Contre la fermeture du bureau de Poste à Mantes-la-Ville (page 4)

 

Eric Roulot, candidat du PCF? Nous ne sommes pas engagés (page 4)

 

Marché du Val-Fourré. 750.000 euros perdus pour les Mantais (billet de Marc Jammet, page 4)

Cliquez ci-dessus pour retrouver le fichier en pdf

L'Opinion des communistes (Numéro 77)
L'Opinion des communistes (Numéro 77)
L'Opinion des communistes (Numéro 77)
L'Opinion des communistes (Numéro 77)
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher