Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 08:31

Très intéressant article sur le blog de Maurent Mucchielli (voir ici les rédacteurs du site Internet: http://www.laurent-mucchielli.org/index.php?pages/A-propos).

 

Ainsi au moment où des collectivités locales (dont Mantes-la-Jolie) se lancent dans un course extrêmement onéreuse et dangereuse à l'armement de leur police municipale en justifiant cette dernière par un besoin de sécurité - des citoyens mais aussi des policiers eux-mêmes - le Washington Post démontre, lui, exactement le contraire.

"L’enquête menée par le Washington Post montre que la sécurité des policiers pas liée au port d‘une arme, bien au contraire.
 
Le journal présente cinq pays où les policiers ne sont pas armés, sauf circonstances particulières : Royaume-Uni, Irlande, Norvège, Islande et Nouvelle-Zélande.
 
Une stratégie qui porte ses fruits.
 
Le Royaume-Uni et l’Irlande ont toujours cultivé leur différence dans le domaine de la police.
Le «bobby» désarmé et avenant reste une réalité.
Selon un sondage publié en 2004, 82% des policiers ne veulent pas être armés.
 
En France, les maires de Nice (C. Estrosi) et désormais de Woippy (F. Grosdidier) poussent au contraire à une course à l'armement continuelle."

 

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Sécurité
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 08:43
Le Parisien. 28 février 2017.

Le Parisien. 28 février 2017.

Je demande la suspension de « l’expérimentation de

sécurité renforcée ».

 

Celle-ci s’est traduite depuis plusieurs mois notamment par le survol de la commune par un hélicoptère et des drones.

Je partage pleinement la position des communistes de la section de Mantes-la-Jolie qui refusent la stigmatisation de notre commune toute entière et réclament un processus de retour à la police de proximité.

Une police nationale dont les effectifs devraient être renforcés pour œuvrer au rétablissement des liens avec la population.

 

Repost 0
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 20:30

Le ministre de l'Intérieur a ouvert les hostilités en enjoignant à la CGT de retirer son affiche, suivi très vite en cela par des dirigeants du PS puis, de toute la droite et du Front national qui, pour faire bonne mesure, réclament du même pas l'interdiction de "Nuit Debout".

 

Mais pourquoi cette violence verbale? 

 

Est-il devenu tabou - interdit? - de remettre en cause l'utilisation de la police qu'en fait actuellement l'Etat?

 

En quoi l'idée d'une police républicaine chargée de protéger les citoyens et non d'en empêcher l'expression est-elle aussi inadmissible pour certains?

 

Autant que le sont maintenant un peu partout en France ces "nuits debouts", véritables agoras citoyennes où on l'on réappernd à dire "Je" et à donner à voir ses idées, les échanger, en construire d'autres?

 

Poser la question c'est y répondre. Jusqu'à se dire que derrière les états d'urgence successifs au nom du terrorisme, il y a surtout la volonté de limiter ou d'encadrer nos libertés.

 

Tant que l'émotion avait pu faire perdre certains repères et emporter l'adhésion d'une majorité de citoyens, ce gouvernement est resté souriant. 

 

Maintenant que ces mêmes citoyens, de plus en plus nombreux, s'interrogent et veulent penser par eux-mêmes, le gouvernement, la droite, le Front national se verraient bien ressortir le bâton.

 

Moi je suis fier que mon syndicat ait eu le courage de publier une telle affiche. 

"La police doit protéger les citoyens et non les frapper". Un scandale?
Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Sécurité
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 22:55

Comme d'autres, je suis contre.

 

D'une part parce que ça ne servira jamais à dissuader un terroriste de se faire sauter au coeur d'un lieu public mais, comme le dit fort justement (pour une fois) Manuel VALLS, elle a valeur de symbole. (mais quel symbole? Voir "d'autre part)

 

D'autre part parce qu'elle introduit une inégalité de traitement entre Français (les enfants étrangers adoptés par des couples de Français par exemple) qui ne les rendra jamais tout à fait Français

 

Enfin parce qu'historiquement la dernière "vague de déchéances" remonte à ... 1939 et 1940 avec plusieurs milliers de déchéances de nationalités dont Maurice THOREZ (secrétaire du PCF et député du Front Populaire, futur Ministre d'Etat) et Charles DE GAULLE (futur Président de la République).

On apprendra, en outre, que Philippe Pétain, jugé en 1945, ne sera pas lui déchu de sa nationalité par ceux qui "avait déjà connu".

 

Ci-dessous, après les images, un lien vers l'émission de "Public Sénat" très instructive à cet égard.

Déchéance de nationalité? Un peu d'histoire?
Déchéance de nationalité? Un peu d'histoire?
Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans histoire Divers Sécurité
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 03:16

Nous étions 333 mais par un prompt ... nous sommes aujourd'hui 10.000.

 

Samedi 23 janvier prochain (14h30) à Paris aura lieu un meeting pour la levée de l'état d'urgence.

 

Nous vous y invitons.

Meeting pour la levée de l'état d'urgence le 23 janvier à Paris
Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Divers Sécurité
commenter cet article
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 00:49

Le 18 novembre dernier, l'assaut du RAID à Saint-Denis est amplement commenté sur toutes nos télévisions et nos radios.

 

La violence de cette attaque est impressionnante - au point même que le bâtiment menace de s'effondrer. 

 

Pour les munitions, 1.500 étuis percutés, 4 étuis percutés de grenade ... provenant vraissemblement de la police ... et pas grand chose (sinon rien) du côté des terroristes.

 

Un article à lire pour celles et ceux qui veulent comprendre et ne pas se laisser entraîner dans la psychose ambiante (page 10 du Monde en fichier joint)

Le Monde. Révélations sur les zones d'ombre de l'assaut du RAID
Repost 0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 19:36

Et si nous cherchions à qui profite le crime?

 

Vous trouverez, en liens ci-dessous, l'article paru dans la Voix du Nord concernant la garde de vue de Claude Hermant ainsi que l'article que j'avais écrit le 13 janvier dernier.

 

Très franchement, je n'en retire toujours pas un mot.

Repost 0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 01:38

Je me permets de vous donner à voir cet appel dont je suis signataire.

 

Vous trouverez, ci-dessous, le lien pour vous associer à cet appel si vous l'estimez nécessaire ainsi que le lien vers la tribune publiée par Libération à ce sujet.

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Sécurité
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 19:46

Le gouvernement a annoncé ce mercredi les principales mesures du projet de loi de prolongation et de réforme de la loi de 1955 sur l'état d'urgence. L'analyse de Laurent Mucchielli, spécialiste des questions de sécurité.

 

A la suite des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, François Hollande a fait part de sa volonté de modifier la Constitution"pour permettre aux pouvoirs publics d'agir, conformément à l'Etat de droit, contre le terrorisme de guerre". 

 

Ce mercredi, le gouvernement a annoncé les principales mesures du projet de loi de prolongation et de réforme de la loi de 1955 sur l'état d'urgence.

L'analyse de Laurent Mucchielli, directeur de recherche au CNRS, spécialiste des questions de sécurité. 

 

Que pensez-vous des mesures annoncées par le gouvernement depuis les attentats? 

 

Certaines des mesures prises dès vendredi soir sont tout à fait justifiées.

Il fallait neutraliser les quelques dizaines de personnes qui représentent un danger immédiat.

S'affranchir, dans le contexte d'urgence absolue, d'un mandat judiciaire pour recourir à des perquisitions, à des interpellations de personnes présentant un danger immédiat est nécessaire.

Mais pour cela, l'arsenal juridique dont nous disposons est suffisant. le décret d'état d'urgence instauré vendredi soir par le chef de l'État offre aux forces de l'ordre les outils pour agir efficacement.  

 

"La création de postes est une très bonne chose"

 

L'annonce de la création de postes dans la police et la justice est également une très bonne chose.

Les réductions de moyens imposés du temps de Nicolas Sarkozy ont fait énormément de dégâts.

On assigne sans cesse de nouvelles missions aux forces de sécurité qu'elles ne peuvent pas assumer.

Le manque de moyens contribue aussi aux quelques ratés de la Justice tant dénoncés.  

 

Mais une fois passée cette phase d'urgence, se pose la question à la fois de la légitimité et de l'efficacité des mesures d'exception.

C'est le travail des services de renseignements qui est le plus efficace dans la lutte contre les réseaux terroristes.

Pas le déploiement de l'armée, l'armement des polices municipales ou autres surenchères politiciennes et médiatiques.

Et cette lutte antiterroriste ne dépend pas d'une énième loi sécuritaire ni de la durée de l'état d'urgence.  

 

Ces propositions de réforme de la Constitution ne sont pas, selon vous, justifiée par les événements récents... 

 

Je suis totalement sidéré qu'un gouvernement qui se dit de gauche puisse concevoir l'idée d'une réforme de la Constitution de la 5e république sous un prétexte sécuritaire.

S'il y parvient, François Hollande en portera la lourde responsabilité historique. L'exécutif s'est placé dans une surenchère irresponsable.

Dans la panique, il ouvre la boite de Pandore.

Si le Front national avait proposé de réviser la Constitution pour de tels motifs il y a encore 8 jours, il y aurait eu une levée de bouclier de la classe politique. 

 

Quelles annonces vous choquent-elles le plus ? 

 

Tout ce qui ne relève pas de l'urgence qu'il y a à traquer les terroristes prêts à opérer me choque.

Que veut dire "dissoudre des associations qui facilitent ou incitent à la commission d'actes portant une atteinte grave à l'ordre public".

Cela ne risque-t-il pas permettre de restreindre le droit de manifestation?

L'on apprend aussi qu'un groupe de parlementaires socialistes veut réintroduire le contrôle des médias.

Pourquoi pas rétablir aussi la censure générale comme sous les monarchies d'Ancien Régime?

Pouvait-on imaginer qu'un gouvernement de gauche proposerait ce dont le FN n'avait même pas rêvé, comme la déchéance de nationalité?

Une annonce par ailleurs plus symbolique qu'opérationnelle.

S'est-on demandé combien de personnes seraient concernées par le retrait de nationalité de citoyens binationaux "nés Français", en cas de terrorisme: on les compterait sur les doigts d'une main.

C'est de la com'.  

 

"Déployer un arsenal législatif pour cela,c'est grotesque"

 

Le gouvernement Valls ne fait pas mieux que Nicolas Sarkozy qui proposait en 2010, à Grenoble, de retirer la nationalité aux Français d'origine étrangère tueurs de policiers.

J'avais fait le calcul à l'époque.

Cela aurait concerné au mieux une personne, au pire zéro.

Déployer un arsenal législatif pour cela,c'est grotesque.

Au fond je pense que derrière les mesures d'urgence policière nécessaires, nous sommes en réalité en train de basculer dans une surenchère sécuritaire irresponsable, sans doute parce que nous sommes à trois semaines des élections régionales.  

 

Je suis également très choqué par la rhétorique de la guerre adoptée par le président de la République, même si je sais bien que cela caresse dans le sens du poil l'instinct de vengeance que chacun peut ressentir après ces horreurs.

C'est un langage qui ressemble beaucoup à celui, en 2001, de George W. Bush selon qui l'Amérique était attaquée "parce qu'elle défendait la liberté", tandis que pour François Hollande, c'est la "patrie des droits de l'homme" qui est visée.

Je pense que nous nous payons de mots et que nous nous lançons un peu vite des fleurs.

La France est le pays des droits de l'Homme quand ça l'arrange.  

 

Et elle est l'amie de l'Arabie saoudite quand ça lui permet de faire de bonnes affaires.

 

Pourquoi notre politique étrangère est-elle si peu interrogée?

 

Pourquoi personne n'est choqué quand on apprend que nous sommes devenus le deuxième vendeur d'armes au monde en 2015?

En 2003, la France de Jacques Chirac et Dominique de Villepin avait acquis une immense respectabilité internationale en refusant les mensonges de l'administration Bush qui voulait justifier l'invasion de l'Irak.

Depuis douze ans, on a dilapidé ce capital avec cynisme.

Je m'étonne que les conséquences d'une telle politique ne donnent pas lieu à un véritable débat public.  

 

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Sécurité
commenter cet article
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 17:32

De Danielle Bleitrach, une considération que je partage à 100%;

 

Une politique ignoble a été menée depuis des années au Moyen Orien, en Libye, et aujourd'hui l'oeuf que nous avons couvé - qui n'est ni islamiste, ni quoi que ce soit d'autre mais purement et simplement fasciste - commence à nous faire percevoir l'horreur de ce que nous avons encouragé ailleurs.

 

Nous voyons mieux ce que fuient ces familles qui se pressent vers l'Europe.

 

Et encore il ne s'agit que d'une simple piqûre de rappel sur ce que notre monde a été capable d'aider à créer pour d'autres peuples.

 

Que les victimes aient toute notre solidarité ... et refus de toute récupération politicienne de l'extrême-droite, mais la haine du fascisme qui partout produit la guerre civile...

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans international Sécurité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher