Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 10:28

La délégation de service public (c’est-à-dire le service public qui délègue au privé cette gestion) pour les cantines municipales arrivait à échéance en fin d’année 2017.

 

La municipalité – qui refuse toujours d’envisager une gestion municipale – a donc lancé une procédure de mise en concurrence en élargissant la mission à la restauration de la résidence Henri Clérisse et au portage des repas pour les personnes âgées.

 

Une seule entreprise a répondu à l’appel d’offres – ELRES (filiale d’ELIOR) qui gère actuellement les cantines.

 

L’analyse de son offre a démontré que l’offre de cette entreprise ne répondait pas au cahier des charges établi par les services municipaux sur des points importants – voire même tentait de tromper les élus (le transport de denrées alimentaires par exemple par une camionnette était facturé au même coût que par un camion 3,5 tonnes !).

 

Une telle délibération n’est pas anodine puisqu’il s’agit de l’équilibre alimentaire des enfants scolarisés dans les écoles de Mantes-la-Jolie et des séniors bénéficiant des services de la Ville.

 

J’ai souligné également que la Ville venait d’engager plusieurs millions d’euros pour un emprunt toxique mais qu’elle n’était pas capable d’investir quelques centaines de milliers d’euros pour nos cantines.

 

J’ai enfin, à nouveau, appelé tous les élus à réfléchir sérieusement à une gestion municipale des cantines, seul moyen d’innover et d’allier qualité des prestations à « circuits courts » et produits frais.

 

 

Vous trouverez également en liens ci-dessous:

  • Quelques passages "croustillants" du rapport présenté à la commission d'appels d'offres
  • Les votes des élus.
  • Mon intervention sur cette délibération (enregistrée et restituée par écrit par les services municipaux)

 

Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Restauration collective.  MISE EN CONCURRENCE AVEC …  UNE SEULE ENTREPRISE.
Les votes des élus

Les votes des élus

Mon intervention

Mon intervention

Repost 0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 08:17

Toujours soucieux de faire faire aux autres des économies afin qu’il puisse les offrir au Patronat, Emmanuel Macron et son gouvernement ont annoncé la fin des « emplois aidés ».

 

Et bien, quitte à surprendre, je pense que c’est une bonne chose … à condition que l’on recrée enfin les VRAIS emplois qu’on a supprimés.

 

Cela veut dire que le gouvernement retrouve un peu d’honnêteté et attribue à nouveau les moyens dont il prive, année après année, les hôpitaux, l’Education nationale et les services publics en général, les associations …

 

Et c’est vrai pour la municipalité de Mantes-la-Jolie. Depuis des dizaines d’années, non seulement la droite locale ne s’est jamais opposée à la création de ces emplois précaires, mais elle a – comme on dit – joué le jeu.

Un drôle de jeu : « le gouvernement réduit les subventions ? Je remplace de vrais emplois par des emplois précaires financés en partie par le gouvernement ».

 

Et, parmi les 43 élus du Conseil, si j’ai été le seul à voter contre ces substituts d’emploi qui, au nom de la formation, ne formaient à rien et à l’insertion promise dans le « marché de l’emploi » ne faisait que fermer celui de la municipalité, deuxième employeur de la Ville en nombre de salariés après l’Hôpital, je ne regrette rien – bien au contraire !

 

Car on en voit aujourd'hui les limites.

  •  Des limites d’autant plus inacceptables que, geignant devant la baisse des dotations nationales, la droite locale n’a pas hésité par contre à endetter lourdement les Mantais sous les emprunts toxiques (12 millions d’euros dépensés pour se dégager d’un seul en mai dernier).
  •  Des limites d’autant plus inacceptables que ce gouvernement qui nous dit vouloir « retrouver les grands équilibres financiers » n’envisage pas un seul instant d’interdire les emprunts toxiques et de poursuivre banques et élus qui s’y sont livrés.

 

Il faudra donc les y contraindre tous les deux.

A ce titre, le mouvement de grèves et de manifestations à l’appel notamment de la CGT à partir du 12 septembre aidera à  créer le rapport de forces dont nous avons besoin, à Mantes-la-Jolie comme dans le reste de la France.

 

Bien à vous,

Marc Jammet

La fin des « emplois aidés » ? CHICHE ! MAIS IL FAUT CRÉER  DE VRAIS EMPLOIS
Repost 0
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 09:14

Daniel Roucous

Vendredi, 28 Juillet, 2017

Témoignage : Voici comment on se retrouve client d’ENGIE en faisant du shopping chez Darty. Marche à suivre pour ne pas se faire avoir.

Client habituel de Darty, monsieur X se rend chez Darty pour l’achat d’un téléphone portable.

Un vendeur qui est aussi conseiller se présente et d’emblée lui demande son nom pour consulter son fichier chez Darty.

Après quoi, il présente à monsieur X un contrat prérempli d’électricité  Engie, qu’il lui demande de signer.

Monsieur X est surpris de constater que, sans lui demander son accord, sont préalablement cochées les cases mode de paiement par prélèvement automatique, facture électronique, espace client et préalablement inscrit le prix et la puissance (qui ne correspond d'ailleurs pas au compteur de monsieur X) etc.

Cette opération a été facilitée par le fait que monsieur X est abonné à ENGIE (ex-GDF) pour le gaz mais pas pour l’électricité puisqu’il est client chez EDF depuis toujours. Il a suffit de reprendre les éléments du contrat gaz pour les reporter sur le contrat électricité.

Ce qui est illégal comme le rappelle la DGCCRF à propos de l’

Monsieur X refuse donc de signer ce contrat sans avoir pris le temps de le lire. Il est venu acheter un téléphone portable pas passer un contrat avec un distributeur d’énergie. Ce qui fâche le vendeur, devenu pour l’occasion démarcheur d’ENGIE !

Darty qui vient de passer sous la coupe de l’Allemand Ceconomy a perdu un client, bonjour le « Contrat confiance »... Il risque d’en perdre beaucoup et sa bonne réputation en pratiquant ainsi.

Cette pratique n’est pas la seule, Engie s'étant fait le champion du démarchage téléphonique, par mail ou à domicile souvent abusif  comme le dénonce le Médiateur national de l’énergie dans son rapport annuel :

L’affaire n’en reste pas là !

En effet, de retour de vacances, monsieur X est surpris de trouver dans sa boîte mail  un contrat ENGIE alors que n’ayant rien signé, l’affaire était close pour lui. Pas pour ENGIE.

De même ce fournisseur d’énergie lui prélève automatiquement le tarif d’électricité imposé (et non choisi) alors que monsieur X n’a pas rempli ni signé le mandat de prélèvement SEPA.

Rappelons qu’en droit, un contrat repose sur un accord bilatéral concrétisé par la signature des parties. Or monsieur X n’a jamais rien signé tant sur papier qu’électroniquement. Lire la

N'ayant pas signé de contrat, monsieur X n'a pas usé, dans les délais de 14 jours (il s’agit de démarchage), de son ce d'autant qu’il était en vacances.

Dans le même temps, il a reçu un avis de résiliation de son contrat EDF !

Alerté, le service client d’EDF lui propose de :

- reconduire son contrat avec EDF, ce qui résilie le contrat ENGIE,

-faire une réclamation au moyen du formulaire spécifique démarchage abusif auprès de la DGCCRF.

Par ailleurs il déclare son litige en ligne auprès des services du Médiateur national de l'énergie sur

Monsieur X entend dénoncer cette pratique ce d'autant que le vendeur Darty, improvisé démarcheur d'Engie, a puisqu’il est malentendant sévère (carte d'invalidité à 80%) alors qu’il le lui avait signalé.

Attention le changement de fournisseur d’énergie n’entraîne aucun frais de résiliation comme rappelé sur le site

Cet exemple, basé sur une histoire vraie, n’est pas unique comme l’attestent les témoignages suivants :

-

-

Pas question ici de s’en prendre aux vendeurs ni aux ecellents SAV ce d'autant que Darty et Engie ne sont pas les seuls à pratiquer ainsi. Il s’agit surtout d’alerter les consommateurs et donner la marche à suivre (cliquez sur les liens dans le texte) quand ça arrive.

Certes le client est libre d’accepter mais pas de se faire abuser par des pratiques qui frisent l’arnaque.

Fin des tarifs réglementés de gaz naturel : de quoi s’agit-il, et suis-je concerné ?

Dans une   le Conseil d’État a annulé un décret de 2013 qui encadrait les tarifs réglementés de vente de gaz naturel. Il a jugé que ce décret était contraire au droit européen de la concurrence.

Les consommateurs qui bénéficient de ces tarifs doivent savoir qu'i n’y a pas d’impact immédiat sur les contrats individuels en cours, car les tarifs réglementés de gaz naturel ont, depuis 2013, fait l’objet de nouveaux textes qui n’étaient pas visés par cette procédure et qui restent donc en vigueur.

En revanche, ces textes ne pourront pas être maintenus à l’avenir, ce qui signifie que les tarifs réglementés du gaz naturel seront amenés à disparaître.

Il n’y a à ce jour aucune date fixée, mais, au vu du nombre de contrats concernés (plus de 5 millions), le processus de transition devrait s’étaler sur une période assez longue (plusieurs mois au moins).     

Ainsi pour les titulaires d’un contrat de gaz naturel en tarif réglementé souscrit auprès du fournisseur historique de gaz naturel Engie (ex-GDF Suez) ou d’une ELD (Entreprise locale de distribution) :
•    il n’y a aucun changement dans l’immédiat ;
•    mais à l’avenir, ils devront souscrire un contrat en offre de marché auprès du fournisseur de leur choix. Mais attention pour l'instant aucune date n’est fixée donc aucun obligation de souscrire un contrat en offre de marché avec qui que ce soit.

Source : le service communication du Médiateur national de l’énergie

 

Infos +

-

-

 

Repost 0
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 08:21

Forte d’un maillage territorial exceptionnel de plus de 16 000 lieux de lecture

(7 000 bibliothèques et 9 000 points d’accès au livre) la lecture publique est le
premier réseau culturel de France.

Parmi les données on notera que 40% de la population française a fréquenté une
bibliothèque municipale au moins une fois lors des 12 derniers mois.

Ce taux de fréquentation de 40% ne recouvre en réalité qu’imparfaitement la fréquentation globale des bibliothèques puisqu’il ne tient pas compte du public des moins de 15 ans, pour lequel les bibliothèques sont désormais des lieux incontournables et qui représente 40% du public inscrit.

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Culture Services publics
commenter cet article
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 08:46

Très bon article sur la duplicité de la direction de La Poste ... et de ses complices.

 

L'article a été publié mercredi 14 juin 2017 (voir ci-dessous)

Le Courrier de Mantes. Mantes-la-Ville. La Poste ferme sans bruit
Repost 0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 09:30
Bonjour à toutes et à tous,
 
Nous étions à nouveau présents hier devant La Poste rue Jean Jaurès.
 
Comme vous pourrez le constater, la direction de La Poste s'est décidée à communiquer par affichette et sur place "qu'elle passait le relais au Carrefour-Contact" - c'est à dire au privé.
 
De nombreuses Mantevillois continuent à "se casser le nez" devant cette poste fermée sans savoir où elles vont pouvoir récupérer la lettre recommandée ou le colis qu'elles attendent.
 
Quant au Carrefour contact, c'est aux caisses qu'il faut s'adresser - en attendant que l'une des quatre personnes formées puisse se libérer.
C'est aussi une dégradation des conditions de travail pour les salariés de Carrefour - déjà en sous-effectifs - pour un service au public qui n'est plus rendu.
 
Vous trouverez, en pièces jointes, quelques photos de la "communication" de La Poste et de celle des communistes (il n'y avait pas de raison de ne pas en profiter ...) ainsi que le tract d'information de ces derniers.
 
Pour ce qui concerne ce tract, nous envisageons de le distribuer dans les boites aux lettres de Mantes-la-Ville. Si vous souhaitez et pouvez nous aider, demandez-nous le nombre d'exemplaires souhaité en nous précisant les rues que vous souhaitez distribuer.
 
Nous vous en remercions par avance.
 
Marc Jammet
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 11:23

Depuis le 5 juin, le bureau de poste Jean Jaurès est fermé.

 

Cette fermeture a été rendue possible grâce à une la complicité de fait entre le représentant de l’Etat, la direction de La Poste et le maire Front national de Mantes-la-Ville qui, non seulement n’a pas levé le petit doigt pour empêcher cette fermeture mais l’a accompagnée volontairement.

 

Cette complicité s’est d’abord traduite par

une véritable « loi du silence ».

Il a fallu que les communistes rendent publique la perspective de cette fermeture pour que La Poste, puis le maire Front national, consentent à avouer que le projet « était bien dans leurs cartons ».

Il a fallu que les communistes annoncent cette fermeture pour le 5 juin pour que la direction de La Poste annonce - le 6 juin! - que le bureau de Poste était fermé depuis la veille.

Et cela, sans que ni le représentant de l’Etat ni la direction de La Poste n’aient répondu à la demande d’entrevue des communistes!

 

Ce sont d’abord les Mantevillois qui sont méprisés.

Comme si 700 d’entre eux qui ont signé notre pétition étaient partie négligeable aux yeux de « ces décideurs » pour qui la rentabilité de la banque postale passe avant l’intérêt des usagers …

« Ces décideurs » vont porter cette décision comme un boulet.

D’autres mauvais coups sont à l’évidence en préparation (voir ci-contre). Même si les 700 signataires mantevillois qui se sont levés n’ont pu empêcher cette fermeture, leur mobilisation a d’abord provoqué la colère du maire Front national furieux d’être démasqué et la gène de la direction de La Poste se contorsionnant pour éviter de répondre aux questions. Elle les rend plus forts pour s’opposer demain victorieusement à d’autres attaques.

Ils pourront compter pour cela sur les communistes de notre section.

 

 

Ils ont menti, ils nous mentent.

 

==> Le maire Front national a affirmé que la décision a été prise par la direction de La Poste seule. C’est faux. Les dispositions actuelles prévoient que les fermetures ne peuvent avoir lieu sans l’accord du maire.

 

==> La Poste et le maire nous parlent d’un transfert de La Poste vers le Carrefour contact. C’est faux. Seuls 10% des services sont maintenus (voir au verso).

 

 

 

Commission départementale fantôme.

 

Le contrat tripartite (Etat, maires, La Poste) prévoit la création d’une commission départementale dans chacune des préfectures. A notre connaissance, la commission n’a jamais été mise en place dans les Yvelines. Comment peut-elle donc décider de fermetures?

 

 

 

Parlons gros sous.

 

==> La Poste au niveau national a perçu 174 millions d’euros pour maintenir son activité de proximité. Nos impôts ont-ils servi à financer la fermeture de bureaux et la mise à mal de services publics?

 

==> Combien La Poste verse-t-elle à la chaine privée « Carrefour Contact » pour ce relais-poste?

 

==> Quel est le devenir du bâtiment qui a abrité l’agence postale et des deux autres l’entourant (dont le club de l’amitié) et qui appartiennent tous trois à la municipalité? Une opération immobilière est-elle dans les cartons? Le refus du maire de répondre à cette question n’est-il pas annonciateur d’un « nouveau coup de Jarnac »?

Retrouvez le tract des communistes en format PDF en cliquant ci-dessus

Poste Jean Jaurès à Mantes-la-Ville. Fermeture avec préméditation.
Poste Jean Jaurès à Mantes-la-Ville. Fermeture avec préméditation.
Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 11:19

Vous trouverez, en lien, mon interview réalisée par la radio après que La Poste ait annoncé la fermeture du bureau un jour après sa fermeture (les 5 premières minutes de l'enregistrement - seule observation, le "ce sont des menteurs" que j'ai effectivement prononcé ne s'adresse pas aux candidats comme suggéré mais aux "décideurs": représentant de l'Etat, direction de La Poste, maire Front national).

Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 08:35

La direction de La Poste a enfin communiqué sur la fermeture du bureau de Mantes-la-Ville…

Mais après sa fermeture. L’entreprise publique vient d’annoncer l’ouverture d’un « La Poste relais » dans la commune, depuis ce mardi. Cette agence proposera de nombreux services de courrier jusqu’à présent offerts au bureau de l’avenue Jean-Jaurès, qui vient de baisser le rideau. Elle sera située dans le magasin Carrefour contact.

« Les habitants peuvent y retrouver l’essentiel des services postaux : achat de produits philatéliques, affranchissement et expédition de lettres, colis et recommandés, dépôt des envois postaux, retrait de lettres recommandées et colis » indique La Poste dans un communiqué. Le public sera accueilli du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures et le dimanche de 8 h 30 à 13 heures.

Carrefour contact, 1, rue de l’Île-de-France.

 

 

Repost 0
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 07:44

L'article a été publié le mardi 6 juin 2017 (voir ci-dessous)

Le Parisien. Le bureau de poste fermé dès aujourd'hui?
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher