Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 10:07

Les conseils municipaux sont convoqués par décret le vendredi 30 juin 2017 afin de désigner leurs délégués et suppléants au sein du collège électoral qui sera chargé de procéder à l’élection des sénatrices et sénateurs.

 

Une circulaire ministérielle du 12 juin 2017 a pour objet de vous donner toutes instructions utiles sur la désignation des délégués des conseils municipaux et de leurs suppléants.

 

Pour rappel, ces élections auront lieu dimanche 24 septembre 2017 dans les départements classés dans l’ordre minéralogique de l’Indre-et-Loire aux Pyrénées-Orientales, de l’Essonne au Val d’Oise ainsi qu’à Paris, en Seine-et-Marne et dans les Yvelines. Outre-mer.

 

Les sénateurs des départements de Guadeloupe, de Martinique, de Mayotte, de la Réunion, de Saint-Pierre-et-Miquelon et de Nouvelle-Calédonie seront également renouvelés.

 

Six sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France seront également concernés.

Les sièges de la série 2 qui seraient vacants à la date de publication du décret portant convocation des collèges électoraux seront également pourvus à cette occasion.

Repost 0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 09:06

Affiches lacérées, mises en cause personnelles, jeu trouble d'un "gratuit" subventionné par certaines collectivités territoriales, intercommunale et départementale, des candidats plus soucieux de faire voter CONTRE les autres que de convaincre ...

cette campagne finissante n'a rien à envier à ce que les citoyens rejettent de plus en plus massivement dans la politique.

 

Les grands absents de cette campagne électorale sont - une fois de plus - les citoyens, leurs aspirations, leurs besoins. Des citoyens qu'on cherche à instrumentaliser en jouant sur leurs réactions épidermiques afin de bloquer leurs réflexions.

 

Il est ainsi significatif qu'aucun candidat ni qu'aucun média local (papier ou radiophonique) n'ait pensé ni proposé organiser un vrai débat avec les citoyens intéressés sur les sujets locaux ou nationaux.

 

Je ne prendrai qu'un exemple: la dette de la ville de Mantes-la-Jolie et les emprunts "toxiques".

 

Le 22 mai dernier, la majorité du Conseil municipal a voté la sortie d'une partie de ces emprunts grâce à une subvention de l'Etat qui devrait être fixée à 6,8 millions d'euros et un versement immédiat de 5,7 millions qui sera suivi du paiement d'intérêts d'emprunts jusqu'à la clôture définitive de l'opération.

 

Derrière ces chiffres, il y a des réalités.

On nous dit qu'on n'a plus les moyens pour répondre aux besoins des Mantais mais on leur fait payer de graves fautes de la majorité municipale (plus de 15% d'un budget annuel en tout) par le biais de nos impôts "nationaux" (sur le revenu, TVA ...) et "locaux" (plus de 30% d'augmentation en 2009 et 2010) au profit d'une banque qui elle sera pratiquement (hormis 2 millions) intégralement indemnisée.

 

Concrètement, cela représente plus de 20 années de cantine gratuite pour tous les enfants la fréquentant actuellement ( ce que paient les parents actuellement).

 

Pourquoi aucun candidat n'a-t-il abordé le sujet (un seul élu, Joël Mariojouls, a récemment abordé ce sujet) ni pris position? 

Un VRAI débat portant sur les responsabilités des banques mais aussi des uns et des autres aurait pourtant été de nature à donner du sens à la citoyenneté dont chacun se réclame tout en refusant de la mettre en place.

 

Au lieu de cela, ceux qui se réclament d'un "tsunami" politique sont ceux qui emploient pratiquement les mêmes ingrédients qui ont conduit à la tragédie politique à Mantes-la-Ville en 2014:

- une abstention record faite de dégoût et d'incompréhension

- la montée d'un parti raciste qui n'aura même eu besoin de faire campagne pour l'emporter?

 

* Vous trouverez ci-dessous deux articles s'y rapportant ... il y a quelques années.

 

Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 08:32

L'article a été publié le mercredi 24 mai dernier (voir ci-dessous)

La gazette des Yvelines. Législatives. Nous ne soutenons aucun candidat
Repost 0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 11:03

Élections législatives : les professions de foi à portée de clic

mercredi 31 mai 2017[]

Le ministère de l’Intérieur expérimente à nouveau (après les dernière élections départementales et régionales) la mise en ligne des professions de foi des candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

Les électeurs, toujours plus connectés, pourront consulter une partie de la propagande électorale via internet.

Les professions de foi des candidats de la Polynésie française sont d’ores et déjà disponibles sur le site programme-candidats.gouv.fr. Les autres seront mises en ligne à partir du lundi 5 juin.

Si les professions de foi seront en partie accessibles en ligne, il s’agira simplement d’un moyen d’information supplémentaire. En effet, le code électoral prévoit toujours l’envoi de la propagande à domicile par voie postale. Les documents, consultables sur le site programme-candidats.gouv.fr, sont la version numérique des documents imprimés, validés par la commission de propagande électorale.

Si ce dispositif illustre la volonté du ministère de l’Intérieur de moderniser le processus électoral, les candidats ne sont toutefois pas obligés d’y avoir recours. Ces derniers feront part de leur choix au plus tard à la date limite de dépôt de propagande électorale, fixée par arrêté préfectoral. S’ils donnent leur accord, ils seront invités à fournir à la préfecture leur profession de foi sous format numérique. Les services de l’État se chargeront alors de la mettre en ligne sur la plateforme.

De même, si le ministère incite fortement les candidats à produire des documents accessibles au plus grand nombre, notamment lisibles par les logiciels courants de lecture d’écran, il revient aux candidats de veiller à ces caractéristiques. Un document d’information ainsi qu’un mode d’emploi leurs sont fournis lors du dépôt de leur candidature.

Cette mise en ligne est également une opportunité pour le candidat d’atteindre un public plus important, notamment les jeunes, qui ont des habitudes de consommation numérique de l’information. Elle permet également de toucher les personnes handicapées, en rendant le document accessible.

Faciliter la consultation des professions de foi des candidats devrait enfin permettre d’impliquer davantage les électeurs. Ces derniers pourront non seulement prendre connaissance des professions de foi des candidats de leur circonscription, mais aussi de toute autre qui pourrait les intéresser.

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Elections
commenter cet article
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 08:12

Je me permets de vous donner à voir le dernier numéro en date de la publication locale des communistes de Mantes-la-Jolie qui sera distribuée dans les lieux publics et dans les boîtes aux lettres du canton.

 

Au menu:

 

Notre dossier (pages 1, 2 et 3). L'Europe barbelés NON. Solidarité internationale OUI.

 

L'édito d'Armelle Hervé (page 1). Combattre vraiment l'extrême-droite

 

Les brèves (pages 2 et 3). Front populaire interdit de séjour à Rosny-sur-Seine, Place ouverte mais amende ferme et cachez-moi ces pauvres à Mantes-la-Ville, la GPS&O aime recevoir, 5 millions de demandeurs d'emplois, malades mentaux armés aux USA, trois fois plus de milliardaires en France, la commande publique en baisse due principalement aux collectivités territoriales, la maire de Calais a tenté d'interdire l'aide aux migrants, la commission européenne n'aime pas le logement social.

 

Contre la fermeture du bureau de Poste à Mantes-la-Ville (page 4)

 

Eric Roulot, candidat du PCF? Nous ne sommes pas engagés (page 4)

 

Marché du Val-Fourré. 750.000 euros perdus pour les Mantais (billet de Marc Jammet, page 4)

Cliquez ci-dessus pour retrouver le fichier en pdf

L'Opinion des communistes (Numéro 77)
L'Opinion des communistes (Numéro 77)
L'Opinion des communistes (Numéro 77)
L'Opinion des communistes (Numéro 77)
Repost 0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 08:07

Madame, Monsieur,

 

Je vous prie de bien vouloir trouver, ci-dessous et en pièces jointes, la déclaration des communistes de la section de Mantes-la-Jolie au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle.

 

Il sera notamment disponible sur les deux points de vente du Muguet des communistes lundi 1° mai au matin Centre commercial principal du Val-Fourré (devant le café "Chez Michel") et centre commercial de la ZAC Henri IV.

 

Election présidentielle. Deuxième tour.

 

Pas une voix pour

 

le Front national !

 

 

Le 23 avril dernier, pour la deuxième fois depuis 2002, le Front national a profité de la Constitution qui n’autorise que deux candidats à rester en lice pour le deuxième tour.

 

 

Cette « qualification » annoncée (voire « espérée » par les soutiens du capitalisme) depuis des mois ne doit pas nous faire oublier le danger constitué par ce parti et qui ne doit surtout pas être banalisé.

 

POUR LE DEUXIEME TOUR, PAS UNE VOIX

D’UN DES CANDIDATS déclarés A GAUCHE AU PREMIER TOUR

NE DOIT SE PORTER SUR LE FRONT NATIONAL.

 

Communistes, depuis toujours, nous faisons partie des adversaires les plus résolus de l’extrême-droite.

Nous ferons tout pour l’empêcher d’accéder au pouvoir que ce soit dans quelques jours ou dans les prochaines années.

 

Car cette montée de l’extrême-droite ne doit rien au hasard.

 

Elle a été préparée par une stratégie visant à toujours mettre en place la même politique antisociale que ce soit par la droite ou par « la gauche » comme l’a démontré le quinquennat de François Hollande.

 

Et c’est dans cette logique que la candidature Emmanuel Macron du « ni droite ni gauche » a été construite avec l’appui à peine masqué du MEDEF mais aussi de François Hollande et de son ministre du « 49-3 », Manuel Valls.

 

Une candidature qui, pour eux, a l’énorme avantage de tenter « de faire avaler » aux citoyens la construction européenne, la baisse généralisée des salaires, la « loi Travail » et la mise en concurrence des salariés entre eux …

 

C’est cette politique qui fait quotidiennement le lit du Front national en accumulant les rancœurs et en masquant les repères politiques.

 

L’histoire nous a déjà montré que le capitalisme n’hésite pas à avoir recours au fascisme lorsqu’il en éprouve le besoin.

 

COMBATTRE TOUS LES JOURS LES IDEES DU FRONT NATIONAL,

PAS UNE FOIS TOUS LES 5 ANS !

 

Hurler « tous pourris » ou « qu’ils dégagent tous ! » ne fera jamais un projet progressiste pour changer la société.

 

Communistes, nous luttons pour une augmentation significative des salaires, des retraites, des minimas sociaux.

Nous agissons pour la préservation et le développement des services publics (dont le parti de la milliardaire Le Pen approuve localement la casse comme La Poste à Mantes-la-Ville).

 

Nous nous opposons à la construction européenne actuelle, non pas « parce que la France serait agressée par les autres pays », mais parce que cette Europe veut éloigner le pouvoir des populations, empêcher toute perspective politique progressiste au seul profit des multinationales.

 

Face aux gouvernants, face aux patrons, nous tendons la main aux salariés français ou étrangers : mêmes patrons, mêmes combats !

 

Bien loin de promouvoir l’égoïsme et le repliement sur soi, nous nous prononçons pour une politique de paix, la construction de coopérations mutuellement avantageuses entre pays (européens ou non), contre la spéculation internationale qui place hors de portée d’une majorité des populations le simple droit de se nourrir, pour la construction de liens de solidarité avec les migrants chassés de leurs pays par la famine et la guerre …

 

Ce projet progressiste ne pourra dépendre que d’un développement des luttes dans les entreprises qui construira un nouveau rapport de forces entre l’immense majorité des salariés d’un côté, le patronat, la droite et son extrême de l’autre.

 

C’est ce pour quoi les communistes agissent aujourd’hui et agiront demain.

 

Et ils vous invitent à les rejoindre dans ce combat en utilisant le bulletin d’adhésion ci-dessous.

Election présidentielle. Deuxième tour. Pas une voix pour  le Front national !
Election présidentielle. Deuxième tour. Pas une voix pour  le Front national !

Cliquez ici pour retrouver le fichier en pdf

Election présidentielle. Deuxième tour. Pas une voix pour  le Front national !
Election présidentielle. Deuxième tour. Pas une voix pour  le Front national !
Repost 0
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 05:55

Les manoeuvres politiciennes commencent quelques fois par décourager les électeurs de gauche et renforcer l'abstention (comme à Mantes-la-Jolie ces derniers temps).

C'est d'ailleurs le rôle que leur assignent ceux qui ne veulent surtout rien changer dans une société qu'ils acceptent ... et qu'ils défendent mordicus.

 

Et puis, il y a l'expérence ... qui veut s'avérer positive. Et décoiffer ... comme à Gardanne.

 

Gardanne qui avait connu il y a quelques dizaines d'années (1993) l'élection d'un député soutenu et présenté par le PS dans une circonscription communiste: Bernard Tapie. 

C'était bien avant qu'il ne passe avec armes et bagages (600 millions d'euros négociés) à la droite mais c'était déjà au moment des affaires qui finirent par le conduire ... en prison.

 

Il avait donc fallu voter à nouveau et face au Front national qui comptait bien profiter du désarroi des électeurs de gauche, le PS n'avait rien trouvé rien de mieux que de lui opposer ... Bernard Kouchner, parachuté.

 

Et, la surprise déjà ... absent de tous les médias nationaux qui mettaient en scène FN et Kouchner, c'est Roger Meï, maire communiste de Gardanne qui se plaça en tête au premier tour et fut élu largement au deuxième malgré le silence "consterné" de Berrnard Kouchner, l'ancien ministre des droits de l'homme.

 

En juillet, les mêmes ont retenté la même opération: un candidat PS (soutenu par la droite), un FN et un autre candidat de "gôche" soutenu par Les Verts et le PS (vous savez ceux avec qui la direction du PCF veut voir un nouveau mouvement de gauche plus à gauche que ... la gauche qui ne l'est plus ... mais sans rien changer au fond).

 

Et les résultats sont à nouveau là. Bravo à mes camarades de Gardanne et à ses électeurs de gauche à qui, une fois de plus, les mêmes ne sont pas parvenus à leur faire prendre des vessies pour des lanternes.

 

Repris du blog de Roger Colombier.

 

Depuis 1977, Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône, est administrée par le Pcf, ce qui ne plaisait pas trop au Parti socialiste. Bon gré mal gré, il avait participé à la gestion de la commune jusqu'en 2014. Or, à ces dernières élections, Jean-Brice Garella, adjoint socialiste aux dents longues, pensaient ravir Gardanne que son parti détenait  dans son escarcelle avant mars 1977. Le pote de François de l'Elysée fut battu, mais obtint du Conseil d'état l'annulation du scrutin.

A l'élection municipale partielle qui s'ensuivit, le 12 juillet 2015, Roger Meï (Pcf) obtint au premier tour 41,93% des votants, Jean-Brice Gardella 32,02%, le Fn 12,02% et une liste (Verts-Ps dissident de Gardella) 7,34%. Vase communiquant de la droite vers la gôche, la droite recueillait en 2 listes 4,12 et 2,32%, soit 5,44%.

Avec 49,35% des voix, Roger Meï (Pcf) l'emporte au deuxième tour sur Jean-Brice Garella (42,05%). L'extrême droite tombe à 8,61%. Vase communicant oblige. La liste Meï obtient 27 élus, celle de Garella 7, celle du Fn 1.

 

Note de ma pomme: Gardanne est une ville de plus de 20 000 habitants. Avec la réélection dernièrement d'une liste Pcf à Vénissieux, ville de plus de 60 000 habitants, dans le Rhône, ce ne sont pas deux hirondelles qui feront le printemps. Mais dans la clarté, avec un programme de progrès et de justice sociale, sans compromission avec les partis qui soutiennent ou ont soutenu la politique droitière de François Hollande, la France du monde du travail, contre celle du capital et de ses servants, répond présent à des élections partielles. En remettant à l'ordre du jour la lutte des classes qui ne s'est pas effacée avec la chute du mur de Berlin, c'est encourageant.

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Elections
commenter cet article
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 06:16

Vous trouverez, ci-dessous, "L'OPINION DES COMMUNISTES" du mois d'avril 2015.

 

Il sera distribué dans le canton dans les lieux publics et dans les boîtes à lettres.

 

Au lendemain de la départementale 2015.
 
         ENSEMBLE POUR RESISTER ET CONSTRUIRE
 
Lors du deuxième tour de l’élection départementale, le Front national a été très largement battu. 
 
Et les communistes se félicitent que ce dernier le soit également assez largement à Mantes-la-Ville qu’il a conquise il y a un an grâce à l’irresponsabilité des forces de gauche locales.
C’est une bonne nouvelle.
Mais c’est aussi un moindre mal.
 
Dès le soir du premier tour, les candidats communistes s’étaient prononcés pour que l’influence du front national soit la plus basse possible au deuxième Dès le soir du premier tour, les candidats communistes s’étaient prononcés pour que l’influence du front national soit la plus basse possible au deuxième tour, ce qui impliquait « de voter – sans aucune illusion – pour le candidat qui lui reste opposé dimanche prochain ».
 
L’ABSTENTION MASSIVE A GAUCHE N’A SERVI 
QUE LA DROITE ET LE FRONT NATIONAL.
 
Car force est de constater que le message qu’ont voulu délivrer les électeurs de gauche qui se sont abstenus massivement n’atteindra pas son but.
 
" Et nous savons bien que ce n’est pas en renforçant Pierre Bédier, le représentant de la droite, ou le Front national (que l’on commence à voir à l’œuvre à Mantes-la-Ville) que nous pourrons nous faire entendre.
Pour eux, pour le gouvernement, ce serait leur envoyer le signal qu’ils peuvent encore aggraver la politique que nous subissons.
Il n’y a rien à attendre de ce côté-là. »
(Circulaire Didier GAUVREAU & Armelle HERVE)
 
Le Président de La République a déjà confirmé qu’il ne modifierait pas la politique qu’il mène. En clair, François Hollande continuera à mener une politique qui doit tout à la droite et ignore superbement les besoins exprimés par les citoyens au profit des financiers et du grand patronat.
 
Et il ne faudra pas compter – bien au contraire ! – sur le département des Yvelines et ses 42 conseillers départementaux, tous de droite, pour s’y opposer. A témoins les réductions d’aides sociales qu’il a déjà opérées, les subventions publiques aux entreprises qui licencient ou encore les quelques 20 millions d’euros qu’il vient d’offrir au groupe CAUVAL avant même que le premier coup de pioche ne soit donné à une « Marina » sur les décombres de l’entreprise DUNLOPILLO et ses 400 salariés (dont 100 emplois – tous intérimaires – ont déjà été supprimés).
 
Si on les laisse faire, demain c’est encore le Front national, le racisme et la haine de « l’autre » qui vont progresser !
 
ENSEMBLE POUR RESISTER ET CONSTRUIRE.
 
Demain comme hier et aujourd’hui, l’heure va donc être à la résistance et à la construction d’une véritable alternative politique qui ose enfin s’attaquer à la toute-puissance de l’argent-roi et de ceux qui le détiennent.
 
Demain comme aujourd’hui, face à la droite et à l’extrême-droite, les communistes du canton seront présents avec et pour les citoyens, à Mantes-la-Jolie pour combattre la droite, à Mantes-la-Ville pour en chasser le Front national, dans l’ensemble du canton pour développer les luttes.
 
Des communistes plus nombreux, c’est l’assurance d’actions politiques claires et de courage politique, d’un mouvement social plus puissant et à l’efficacité renforcée.
 
Vendredi 1° mai. 
LE MUGUET DES COMMUNISTES
 
 ZAC Henri IV - à côté de la boulangerie (Gassicourt)
 Centre commercial Mantes II (Val-Fourré)
 
 
Comme chaque année, vendredi 1° mai - jusqu'à 12h00 - les communistes vous proposeront d'acheter leur muguet.
Une double occasion: de faire plaisir à celles ou ceux qui vous sont proches et de soutenir financièrement l'activité du PCF et de ses militants tous bénévoles.
 
Réservez-leur vos achats.
• BOUQUET 
(2 brins)  2 euros
• BOUQUET 
(2 brins) AVEC UNE ROSE  3 euros
• POT TOUT PRET (avec racines)  8 euros
• POT TOUT PRET (avec racines) AVEC UNE ROSE  9 euros
Au lendemain de la départementale 2015. ENSEMBLE POUR RESISTER ET CONSTRUIRE
Au lendemain de la départementale 2015. ENSEMBLE POUR RESISTER ET CONSTRUIRE

Pour télécharger le tract c'est ici.

Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 09:34

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Elections départementales : Voter communiste est toujours possible

Du moins dans le canton de Mantes la jolie (Yvelines).

Je crois qu'il est de plus en plus nécessaire d'utiliser notre devoir de citoyen pour se doter de candidats comme nous.

Vous savez....des gens du peuple.

Des travailleurs qui connaissent les dures réalité de terrain, qui y sont confrontés.

Des militants, qui sans discontinuer sont auprès des gens, dans la rue ou aux portes des lieux publics qui posent question et qui apportent des réponses et des solutions.

Parce que tous ces politiciens qui se disent de gauche, se présentent costume/cravate/sourire en coin et qui, dès lors qu'ils sont élus s'assoient sur leurs promesses et s'occupent surtout de purger les budgets comme on leur demande en haut lieu, et bien ça suffit !

Ya Basta ! comme on dit au Chiapas insurgé.

Oui, insurgé.

Je crois aussi que ce mot oublié de nos esgourdes devrait retrouver ses lettres de noblesse.

Subir, toujours subir et sans rien dire !

Là, n'est pas le propre des communistes, de ces communistes qui sont restés fièrement ancrés dans les fondamentaux qui les ont fait adhérer , un jour à un parti qui répondait aux besoins des masses populaires et qui se fourvoya d'année en année, de compromis en compromis, de démission en démission.

Alors, certes, nous répond-t-on souvent, vivre dans le passé ne prépare pas l'avenir.

L'avenir en rose peut-être, puis en brun, puis en couleur caca d'oie de la vie qui se délite dans un caniveau. Très certainement.

C'est à cela que l'on nous emmène très tranquillement car les abandons et les promesses non tenues font le lit du fascisme et cette histoire-là, ce passé-là, on n'a pas envie d'y revenir, il est encore bien présent dans nos têtes pour vouloir l'éviter à tout prix.

Alors, voilà, dans le Mantois, les communistes de la section de Mantes la Jolie que je soutiens très souvent nous offrent l'opportunité de voter une fois encore communiste.

Vous savez, le communisme qui aime sortir avec ses symboles, la faucille et le marteau.

Je n'en dis pas plus, car vous m'aurez compris.

Ce sont des résistants, des durs à cuire et c'est pour cela qu'il faut les soutenir.

Un courage politique sans précédent que de permettre encore et encore une alternative à gauche, la vraie gauche qui ne mange pas à tous les râteliers.

Voter pour des gens comme nous, qui savent ce que vivent les humbles, qui sont au plus près des réalités, c'est je le pense, plus que nécessaire.

Voici donc les candidats que je soutiens.

Carole Radureau

coco Magnanville

Cocomagnanville a été créé en hommage à Pierre Kerhervé, mon grand-père coco qui m'a permis de devenir l'adulte que je suis.Communisme,internationalisme , humanisme, luttes pour les droits ...

http://cocomagnanville.over-blog.com/

#Le Mantois

Repost 0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 18:23

Mantes-la-Ville en grand tout un samedi

 

Au moment où, sur le marché de Mantes-la-Jolie, tous les candidats se bousculaient "au portillon" pour tenter d'attirer l'attention des visiteurs, les communistes du canton avaient fait le choix d'informer en grand les citoyens de Mantes-la-Ville sur les enjeux de cette élection.

 

Une journée entière avec la participation d'Emmanuel Dang Tran, membre du Conseil national du PCF, dans les rues de la ville ainsi que plusieurs initiatives publiques dont l'une en plus grand au supermarché ALDI, des centaines de débats ... avant que le bilan de la journée ne soit traité dans notre local, Maison Mandela, rue Debeaumarché à Mantes la Ville.

 

Il reste maintenant un peu moins d'une semaine pour gagner l'utilité de cette élection: qu'elle serve à renforcer celles et ceux qui veulent réellement changer la société et qui luttent au quotidien avec et pour les salariés et leur famille.

 

Prochaine rencontre prévue: l'entreprise SELMER.

Le Parisien. Samedi 14 mars 2015.

Le Parisien. Samedi 14 mars 2015.

Une partie de l'équipe de militants, fatigués mais heureux de leur journée de rencontres. Chez les communistes, les dirigeants nationaux aussi "mettent la main à la pâte". A la 5° place en partant de la gauche, Emmanuel Dang Tran avec les deux candidats communistes titulaires.

Une partie de l'équipe de militants, fatigués mais heureux de leur journée de rencontres. Chez les communistes, les dirigeants nationaux aussi "mettent la main à la pâte". A la 5° place en partant de la gauche, Emmanuel Dang Tran avec les deux candidats communistes titulaires.

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Mantes-la-Ville Elections
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher