Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 08:51

Avec Armelle Hervé (secrétaire de la section de Mantes-la-Jolie du PCF), sur invitation de l'association, nous avons eu l'occasion de participer à la journée "portes ouvertes" d'EMMAUS, centrée notamment sur l'accueil des migrants.

 

Une visite très intéressante auprès de militants sincères qui font vivre ce lieu associant solidarité et insertion (32 "compagnons" hébergés en échange de leur travail en commun pouvant aller de la cuisine (la faire) au tri des dons reçus (les chiffonniers d'Emmaüs) jusqu'à la réparation des objets. 32 compagnons "déclarés" et donc cotisants, sans aucun "tri" préalable qu'ils soient "en règle" ou "sans papiers" ...)

 

Nous remercions l'association pour cette "visite guidée", les questions que nous avons pu poser et les réponses que nous avons obtenues en toute franchise avec la volonté de s'écouter mutuellement.

 

Vous trouverez, ci-dessous, le lien vers la boutique Emmaûs à Mantes-la-Jolie (40 rue Porte aux Saints) qui contribue aussi à financer l'association ainsi que quelques photos.

EMMAUS-Dennemont. Journée portes ouvertes
EMMAUS-Dennemont. Journée portes ouvertes
EMMAUS-Dennemont. Journée portes ouvertes
EMMAUS-Dennemont. Journée portes ouvertes
EMMAUS-Dennemont. Journée portes ouvertes
Repost 0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 08:12

Je me permets de vous donner à voir le dernier numéro en date de la publication locale des communistes de Mantes-la-Jolie qui sera distribuée dans les lieux publics et dans les boîtes aux lettres du canton.

 

Au menu:

 

Notre dossier (pages 1, 2 et 3). L'Europe barbelés NON. Solidarité internationale OUI.

 

L'édito d'Armelle Hervé (page 1). Combattre vraiment l'extrême-droite

 

Les brèves (pages 2 et 3). Front populaire interdit de séjour à Rosny-sur-Seine, Place ouverte mais amende ferme et cachez-moi ces pauvres à Mantes-la-Ville, la GPS&O aime recevoir, 5 millions de demandeurs d'emplois, malades mentaux armés aux USA, trois fois plus de milliardaires en France, la commande publique en baisse due principalement aux collectivités territoriales, la maire de Calais a tenté d'interdire l'aide aux migrants, la commission européenne n'aime pas le logement social.

 

Contre la fermeture du bureau de Poste à Mantes-la-Ville (page 4)

 

Eric Roulot, candidat du PCF? Nous ne sommes pas engagés (page 4)

 

Marché du Val-Fourré. 750.000 euros perdus pour les Mantais (billet de Marc Jammet, page 4)

Cliquez ci-dessus pour retrouver le fichier en pdf

L'Opinion des communistes (Numéro 77)
L'Opinion des communistes (Numéro 77)
L'Opinion des communistes (Numéro 77)
L'Opinion des communistes (Numéro 77)
Repost 0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 07:43

Quatre séjours de vacances.

 

Mi-juillet les quatre CVS (Centre de Vie Sociale) vont organiser chacun un séjour d’une petite semaine de vacances respectivement à Merville-Franceville (CVS Gassicourt), à Champaubert (CVS Peintres-Médecins), à Pierrefitte-en-Auge (CVS Aimé Césaire) et à Criel-sur-Mer (CVS Les Garennes).

Ces voyages ne concerneront en tout que 138 personnes. Il en coûtera aux familles entre 49 et 53 euros par personne.

 

Quatre séjours de vacances.
Repost 0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 08:40

Nouveaux tarifs pour

les repas des seniors.

 

Le service de portage de repas pour les seniors prévoyait une formule midi à 5 composantes et une formule soir à 4 composantes.

 

La formule « soir » va être décomposée en « soir 1 » avec 4 composantes, « soir 2 » avec 3 composantes et « soir 3 » avec 2 composantes.

 

Une formule « soir » dont le prix va donc varier et qui, selon la majorité municipale, devrait amener de nouvelles commandes pour les séniors qui trouvaient les repas trop copieux.

 

Trop copieux ou trop chers?

 

Nouveaux tarifs pour  les repas des seniors.
Repost 0
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 07:54

Alors que des centaines de millions d'être humains meurent ou souffrent de la faim dans le monde, faut-il oser parler de "surproduction" en ce domaine?

 

De fait, ce sont bien là aussi les règles absurdes (du point de vue des besoins des femmes et des hommes) qui sont et seront en cause tant que les marchés financiers et la recherche de profits guideront les décisions.

 

Pour les communistes, il s'agit avant tout d'avoir le courage de refuser cette soumission aux marchés financiers et ils formulent deux propositions:

  • la création d'un office national du lait
  • la construction de coopérations mutuellement avantageuses.

 

Crise du lait. Répondre aux besoins des femmes et des hommes
Repost 0
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 00:58
"Plus que jamais on a besoin de lien social" ...

Une expérience de médiation nomade menée depuis des années par Yazid KHERFI, bien connu à Mantes-la-Jolie, auteur de "Repris de justesse" et, pourtant, toujours ignoré par les élus locaux "qui décident" ...

 

Et pourtant son action - et les actions qu'il appelle - seraient bien plus utiles que le million d'euros gaspillé chaque année en vidéosurveillance à Mantes-la-Jolie.

 

Petite vidéo à voir et à faire partager.

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Mantes la Jolie Social
commenter cet article
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 08:18

Transport des sans-papiers : le curé de Chelles interpelle Pécresse

Chelles, lundi. Philippe de Kergorlay, le curé de Chelles, a adressé une lettre ouverte à Valérie Pécresse lui demandant de réinstaurer l’aide au transport des sans papiers, qu’elle vient de supprimer.
Chelles, lundi. Philippe de Kergorlay, le curé de Chelles, a adressé une lettre ouverte à Valérie Pécresse lui demandant de réinstaurer l’aide au transport des sans papiers, qu’elle vient de supprimer. (LP/G.P.)

 

A qui est destiné le premier « cadeau » de la nouvelle présidente de la région, Valérie Pécresse ?

« Aux proxénètes et aux dealeurs », si l’on en croit le père Philippe de Kergorlay, qui officie depuis huit ans à la paroisse de Chelles.

Ce dernier s’est fendu le weekend dernier d’une lettre ouverte lui demandant de revenir sur l’une de ses premières décisions en tant que présidente du conseil régional, qui est aussi l’une des plus emblématiques de sa campagne : la suppression de la réduction de 75 % sur le forfait Solidarités Transport, dont bénéficiaient depuis 2004 plus de 110 000 personnes en situation irrégulière.

 

« Ces personnes sont parmi les plus pauvres de notre société.

Les procédures (de régularisation, NDLR) sont devenues aujourd’hui complexes et interminables et obligent à de multiples démarches.

Leurs logements de misère en grande banlieue sont souvent loin de toutes ressources. […]

Priver les plus misérables de toute aide pour le transport, c’est, dans la pratique, les priver de toute aide alimentaire, de tout accès aux droits les plus élémentaires », écrit le prêtre, qui assiste depuis plus de vingt ans les sans-papiers, et précise à leur endroit que « la plupart d’entre eux sont en cours de régularisation ».

 

Le curé estime en outre que cette mesure est une « fausse économie : l’incapacité de se déplacer entraînera une dégradation de l’accès aux soins, ce qui à terme pèsera sur les comptes des hôpitaux ».

Enfin, cette mesure visant directement le portefeuille de personnes « se trouvant dans une extrême précarité », il craint qu’elle ne pousse certains d’entre eux « dans les bras des dealeurs et des proxénètes ».

 

Pas de quoi attendrir Stéphane Beaudet (LR), vice-président chargé des transports au conseil régional, qui reste convaincu que la suppression de cette aide est une « mesure de justice sociale et d’équité » pour laquelle la majorité de droite et du centre a trouvé des alliés dans les rangs du Front national.

 

Une économie de 50 M€ pour la région ? Pas sûr…

 

En supprimant cette aide aux transports versée par le conseil régional, Valérie Pécresse affirme qu’elle va réaliser « 40 à 50 M€ d’économies ».

Un chiffre basé sur « un calcul un peu simpliste », d’après Pierre Serne (EELV), ancien vice-président chargé des transports.

« Ce qui a été voté la semaine dernière, c’est la suppression de l’aide de 25 % du conseil régional, dont le coût s’élève à 14 M€ ». Une aide qui s’ajoute à celle de 50 %, prise en charge par le Stif, et qui devrait être supprimée lors du prochain conseil d’administration, à la mi-février.

Si on additionne les deux, on arrive effectivement à la somme de 42 M€.

 

« Mais la légalité de la suppression de cette réduction de 50 % est contestée », rappelle Pierre Serne, car elle s’inscrit dans le cadre de la loi SRU (solidarité et renouvellement urbains), qui impose la création de tarifs sociaux pour les personnes les plus démunies, tel que le Forfait solidarité transports.

Par ailleurs, « Valérie Pécresse part du principe que les 117 000 personnes en situation irrégulière bénéficiaires de la réduction à 75 % vont se mettre à payer plein pot, ce qui est totalement illusoire vu la précarité dans laquelle elles vivent. »

 

G.P.

 

Repost 0
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 20:37

Où l'on pourra juger du sérieux de la nouvelle Présidente du Conseil Régional d'Ile de France qui comptent sur "ceux qui veulent customiser leur plaque" pour aider les jeunes à passer leur permis.

 

Plus social, tu meurs non? Surtout si l'on prend en compte que la première décision de la même dame a été de supprimer les aides au transport pour les sans-papiers ...

 

Voir ci-dessous l'article publié le 27 janvier dernier ainsi que l'article que j'y avais déjà consacré le soir même le 25 janvier.

Le Parisien. Des plaques personnalisées pour aider les jeunes à passer leur permis?
Repost 0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 06:15

Que n'entend-on pas depuis hier dans tous nos médias parce qu'un DRH s'est fait arracher sa chemise - au point que l'AFP en arrive à passer d'une rubrique "sociale" à "guerre"?

 

Parce qu'enfin de quoi s'agit-il ? D'une direction qui propose aux salariés soit de travailler davantage gratuitement ou d'accepter plusieurs centaines de licenciements! Autrement dit de tresser eux-mêmes la corde qui va les pendre.

Le tout soutenu par un gouvernement qui se dit encore de gauche pour mieux masquer les repères.

 

Un même gouvernement qui condamne maintenant les salariés à l'unisson de la droite et d'un syndicat CFDT croupion.

 

La colère des salariés est légitime.

 

Elle a un mérite, c'est qu'elle montre qu'on n'insulte pas impunément l'avenir des salariés et de leurs familles.

 

Et non seulement je comprends cette colère mais je la partage.

LA VIOLENCE C'EST AIR FRANCE
Repost 1
Publié par Marc Jammet - dans Social
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 21:58

"Laissez-nous tranquilles" se répand Mr GATTAZ, patron des patrons avec l'appui franc et massif de la droite mais aussi du gouvernement socialiste.

A l'entendre les règlements, le code du travail freineraient la liberté de créer des emplois.

 

Et pourtant il y aurait de quoi réfléchir justement sur ces réglementations ...

 

Wolkswagen est l'exemple type! L'entreprise a violé sciemment une de ces règlementations pour mieux s'enrichir au détriment de la santé des personnes. Comme l'avait fait précedemment une autre entreprise de l'agro-alimentaire remplaçant - dans un circuit financier douteux - la viande des raviolis par de la viande des chevaux des pays de l'est à la suite de la fermeture des hypodromes, crise capitaliste oblige.

 

En fait, si les règlementations sont aussi diverses, si le code du travail est aussi fourni, c'est que depuis des centaines d'années, les grands possédants ont menti, sacrifié sans état d'âme la santé de leurs salariés et de "leurs clients" et qu'il a bien fallu se prémunir des excès, protéger les salariés - à coups de mouvements sociaux successifs!

 

Car ce que Monsieur GATTAZ nous présente comme moderne, ce que le parti socialiste qualifie "d'évolution de société", c'est bien le retour au capitalisme sauvage. 

 

Et ça ça a un peu plus de 200 ans. Cela s'appelait la loi LE CHAPELIER promulguée le 14 juin 1791.

 

Cette loi est connue comme donnant primauté au patron devant l'ouvrier devant toute requête en justice.

C'était aussi l'interdiction des corporations et des syndicats ouvriers.

Et c'était aussi moins d'une année plus tard, avec le décret du 18 août 1792, la dissolution de l'université et des facultés de médecine, au nom du libre exercice de la médecine sans qu'il soit nécessaire d'avoir fait des études médicales ou d'avoir un dipîome.

 

Cela ne vous rappelle pas "la concurrence libre et non faussée" d'un certain traité constitutionnel après la création d'une certaine monnaie unique instauré par le traité de Maastricht?

 

Ces gens là sont des voleurs et des tricheurs.

Rien ne sert de vouloir les convaincre du bien-fondé des besoins des sociétés car ils s'en moquent royalement.

 

Leur intérêt est tout simplement contraire au nôtre, à celui de l'immense majorité de la population.

 

Et si jusqu'à la direction nationale du PCF on a oublié la lutte de classes, eux NON. 

C'est aussi le cas d'un grand nombre de communistes qui refusent l'amnésie politique. Et c'est heureux.

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Social
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher