Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 08:09

La Ville a dû constituer une provision pour faire face aux risques qu’entraîne la gestion de sa dette (swaps) que je dénonce depuis plusieurs années. Ainsi le Conseil municipal du 27 mars dernier a-t-il dû voter en urgence d’une part une délibération générale (la loi précise que « la commune doit constituer une provision dès qu’apparaît un risque susceptible de conduire la collectivité à verser une somme d’argent significative ») puis une délibération plus précise fixant cette provision à trois millions d’euros. Trois millions d’euros qui ne seront plus disponibles tant que le risque ne sera pas écarté.

 

La communauté urbaine (GPS&O) n’est pas en reste. Si elle n’a pas augmenté le taux de son imposition locale, elle a - par contre - réduit fortement l’attribution de compensation qu’elle reverse aux communes.

L’attribution de compensation c’est l’estimation de la différence entre les recettes que la communauté urbaine perçoit (et que les communes ne perçoivent plus) et les dépenses qu’elle engage (et que les communes n’engagent plus).

A ce titre, en 2015, Mantes-la-Jolie avait perçu 3 millions d’euros de la CAMY. En 2016, 1,3 million d’euros de la GPS&O. En 2017 la Ville prévoit une attribution négative (c’est-à-dire que c’est elle qui va payer) de 1,5 millions d’euros. Perte de recettes en deux ans: 4,5 millions d’euros!

 

Autant d’argent qui serait pourtant bien utile pour satisfaire les besoins des Mantais!

 

BUDGET MUNICIPAL Plusieurs millions d’euros  gaspillés
Repost 0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 09:35

Madame, Monsieur,

 

Je vous prie de bien vouloir trouver, ci-dessous, ma dernière lettre d'informations municipales en date.

 

Au menu de cette dernière:

 

- la nécessité de l'intervention des Mantais

- le Muguet des communistes le premier mai prochain où, le matin, je vous invite à venir me rencontrer ZAC Henri IV à Mantes-la-Jolie

- finances municipales: plusieurs millions d'euros gaspillés

- ainsi que la cantine scolaire, la modification des périmètres scolaires, nouveaux tarifs pour les repas des séniors, village santé le 20 mi, les séjours de vacances, installation de deux ruchers, ZAC des Bords de Seine où la ville remet la main à la poche, la  gestion de l'eau.

 

Je vous en souhaite bonne lecture.

 

Bien à vous,

 

Marc Jammet

Conseiller municipal de Mantes-la-Jolie

Mantes-la-Jolie. Lettre d'informations municipales numéro 113
Mantes-la-Jolie. Lettre d'informations municipales numéro 113

Cliquez sur le lien ci-dessus pour retrouver le fichier en pdf.

Repost 0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 08:23
BUDGET GPS&O. Impôts? C'est pas moi c'est l'autre!
BUDGET GPS&O. Impôts? C'est pas moi c'est l'autre!

Comme on pouvait s'en douter, la communauté urbaine "Grand Paris Seine & Oise" (400.000 habitants de Limay à Conflans-Sainte-Honorine) a commencé à produire ses effets en matière d'imposition locale.

Cela tout simplement parce que l'existence même de ces communautés vise à dégager l'Etat de ses obligations financières.

 

Bien entendu, tout a été fait pour que cela ne se voit pas.

En effet, le 23 mars dernier, la communauté urbaine a voté un taux d'imposition locale identique à celui de l'année dernière (le budget a été voté par une espèce de majorité droite-gauche ("Les Républicains" et un groupe regroupant des élus s'affirmant de gauche représentés notamment par François Garay, le maire des Mureaux (Divers-gauche, proche du PS-Macron), Rama Sall (Elue PS de Mantes-la-Jolie proche de Benoît Hamon), Monique Brochot (ex-maire de Mantes-la-Ville), Michel Lebouc (maire divers-gauche de Magnanville), Eric Roulot (maire "PCF" de Limay, soutien de Jean-Luc Mélenchon).

"Fort bien" me direz-vous "il n'y aura donc pas d'augmentation d'impôts"?

Et bien si !

 

C'est que le budget d'une communauté urbaine repose notamment sur un autre pilier: l'attribution de compensation qu'elle reverse aux communes membres.

 

Cette attribution est calculée (enfin officiellement) d'un côté par le coût des compétences que cette communauté prend en charge (parkings par exemple) et les recettes qui lui versées directement (et que les communes percevaient auparavant - la CFU qui remplace la taxe professionnelle par exemple).

Cette attribution peut donc être positive (la communauté reverse à la commune) mais elle peut aussi être négative (c'est la commune qui, en plus, doit verser une somme à la communauté).

La ville de Mantes-la-Jolie, par exemple,

percevait 3 millions d'euros de la part de la CAMY.

L'année dernière elle n'a perçu que 1,3 millions d'euros de la part du GPS&O

(et encore ce montant n'est-il que provisoire - sic !).

Pour 2017, elle prévoit une attribution négative de 1,5 millions d'euros.

Soit au total - entre 2015 et aujourd'hui -

une perte de recettes de ... 4,5 millions d'euros.

 

Et il en est de même pour bien d'autres communes dont les maires - maintenant - s'appuient sur la baisse des recettes GPS&O pour s'exonérer de leurs promesses (Pour exemples, Meulan qui devait "baisser ses impôts" et qui y renonce - ou Vernouillet qui ne devait pas augmenter ses impôts et qui les augmente de 10%).

Enfin, là où cela n'augmente pas, ce sont les services rendus qui sont amoindris: hausse du coût des services publics, investissements annulés, subventions aux associations bloquées (à Mantes-la-Jolie, elles sont bloquées depuis 10 ans !).

 

Au bout du compte, ce sont bien à nouveau les habitants des communes

qui font les frais des manœuvres de certains de leurs élus.

 

Vous trouverez, ci-dessous et en lien, le compte-rendu du conseil du 23 mars dernier de la GPS&O

Compte-rendu du conseil du 23 mars dernier de la GPS&O

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans impôts locaux GPSO
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 11:13

Vous trouverez, ci-dessous, le texte de ma prochaine tribune libre à paraître dans l'édition d'avril 2017 de La Feuille de Mantes.

Cette tribune libre est limitée à 600 signes.

 

 

Hôtel « cours des dames » : un hologramme bien dispendieux.

Il faut toujours se méfier des hologrammes. Ils sont illusions, jamais réalité.

C’est le cas de l’hôtel trois étoiles dont la majorité se glorifiait depuis 5 ans et qui n’ouvrira donc pas.

Rassurez-vous les promoteurs immobiliers ont « bouclé » l’opération grâce à la Ville qui a payé 1 million d’euros, déplacé la maison de la mémoire et modifié un carrefour.

On va encore nous dire que les impôts n’augmentent pas mais n’est-il pas temps de poser la question de l’utilisation de notre argent ?

En savoir davantage ? www.marcjammet.fr

Marc Jammet

Conseiller municipal PCF

 

Repost 0
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 09:31

Le 20 février dernier, le maire a dévoilé (en partie évidemment) les grands axes du budget municipal qui sera présenté au Conseil le 27 mars prochain.

 

Au-delà des mensonges par omission (« les impôts n’ont pas augmenté depuis 2011 » … mais de 8,5% en 2009 et 30% en 2010—NDLA), les subventions aux associations sont bloquées cette année encore (elles perdent chaque année le montant de l’inflation) et les investissements vont se limiter à l’entretien de quelques écoles, de crèches, d’équipements sportifs et aux travaux de dédoublement de l’école Uderzo (pour ne pas avoir à construire une autre école).

 

Pour ce qui concerne le personnel communal, la purge a été si sévère qu’en 2015 le nombre de fonctionnaires (emplois statutaires) est maintenant minoritaire dans l’ensemble des effectifs municipaux (sur 1.324 salariés, seuls 640 sont fonctionnaires).

Une purge et des conditions de travail dégradées qui se traduisent notamment par un taux d’absentéisme de 13,7%, largement supérieur à la moyenne nationale.

 

Enfin pour ce qui concerne les impôts locaux, le fait que les taux n’augmentent pas ne signifie pas qu’il n’y aura pas d’augmentation des impôts locaux.

D’abord parce que ces taux s’appliquent à des bases que l’Etat a revalorisé cette année du niveau de l’inflation (0,2%), ensuite parce que la communauté urbaine n’a pas encore voté son propre taux à l’heure où ces lignes sont écrites.

 

Cliquez ici pour retrouver la lettre d'informations municipales (en PDF)

Repost 0
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 08:30

Madame, Monsieur,

 

Je me permets de vous donner à voir ma 112° lettre d'informations municipales.

Au menu.

  • Les expulsions locatives. Ma tribune libre du mois de mars ainsi qu'un petit dossier en supplément (des droits pour s'en servir).
  • Le budget municipal. "Des impôts locaux pour pas grand chose".
  • "Expérimentation de sécurité renforcée". Je demande la suspension.
  • Marché du Val-Fourré. Il déménage toujours mais plus tard.
  • Espace Henri Dunant. Il n'y aura plus d'hôtel.
  • "Compensation écologique". La GPS&O se soumet au Conseil départemental.
  • Trois jardins partagés
  • Maximilien Luce. 16 œuvres acquises par le musée du même nom.

Cliquez ici pour retrouver le fichier en PDF.

Mantes-la-Jolie. Lettre d'informations municipales 112 - Mars & Avril 2017
Mantes-la-Jolie. Lettre d'informations municipales 112 - Mars & Avril 2017
Mantes-la-Jolie. Lettre d'informations municipales 112 - Mars & Avril 2017
Mantes-la-Jolie. Lettre d'informations municipales 112 - Mars & Avril 2017
Repost 0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 18:50

On commence à comprendre un peu mieux pourquoi le maire de Mantes-la-Jolie, après plus d'un an, se refuse toujours à répondre à ma question simple renouvelée maintes fois: combien y'a-t-il eu de logements sociaux reconstruits après leur destruction et où?

 

La Gazette des Yvelines qui a sans-doute eu accès à des documents que l'on me refuse toujours a levé une partie du voile.

 

Non seulement plusieurs années après les destructions, les reconstructions ne sont pas finies mais elles se sont faites au plus haut niveau permettant de conserver l'étiquette "logement social": les PLUS (ceux-là même que la fondation Abbé Pierre refuse de reconnaître comme logement social avec raison compte-tenu du niveau des loyers). Les PLAI ("très sociaux" comme le dit la dénomination officielle - c'est à dire les logements détruits) ne représentant eux qu'à peine 10%.

 

Quant à l'argument défendu par Michel Vialay pour justifier "la pause dans les reconstructions" (le retard pris dans le nouveau programme de rénovation urbaine), c'est à nouveau un mensonge puisqu'il ne s'agirait là que de casser à nouveau du logement social en attendant une hypothétique reconstruction.

 

EPURATION SOCIALE.

 

C'est donc bien à une épuration sociale qui ne veut pas dire son nom à laquelle se livrent, depuis l'élection de Pierre Bédier en 1995 comme maire de Mantes-la-Jolie, les différents maires de droite qui se succédé: Pierre Bédier, Michel Sevin et Michel Vialay.

 

Une épuration sociale ruineuse en outre pour la ville de Mantes-la-Jolie à bien des égards.

Sur le coût de cette prétendue "rénovation urbaine" pour la ville elle-même: 10% du coût soit plus de 30 millions d'euros en 10 ans.

Sur les recettes d'impôts locaux. En cassant ainsi des centaines de logements sociaux, c'est aussi le même nombre de recettes d'impôts locaux qui ont fait défaut à la Ville (d'où une première augmentation de 8,5% des impôts en 2009 suivie de 23% en moyenne l'année suivante au détriment d'ailleurs des moins fortunés).

Sur la voie laissée libre aux promoteurs privés. Pour "récupérer" ces recettes, le Maire et sa majorité de droite ont - de fait - donné carte blanche aux promoteurs privés afin de construire où ils le souhaitaient. Le dernier avatar en étant "l'ex maison du Sous-préfet" transformée en hôtel trois étoiles (puis en ... rien) et la modification d'un carrefour devenu accidentogène.

... Et on pourrait allonger la liste ...

 

Quand au reste de l'opposition quel dommage, qu'au nom "d'un réalisme" après s'être mollement opposée, elle se soit finalement ralliée dès 2008 aux arguments du Maire.

 

Vous trouverez, ci-dessous, l'article en question ainsi que le lien sur le site Internet du journal pour une lecture en ligne.

La Gazette en Yvelines. La grande valse des logements sociaux.
La Gazette en Yvelines. La grande valse des logements sociaux.
Repost 0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 13:24

Comme toutes les tribunes libres, celle-ci est limitée à 600 signes maximum par le règlement du Conseil municipal voté par la droite.

Elle paraîtra dans le journal municipal "La feuille de Mantes" du mois de janvier 2017.

 

Pour une police nationale de proximité.

 

Le maire aurait pu se battre pour obtenir les moyens nécessaires à notre police nationale. Une police nationale de proximité avec un savoir-faire et une formation dignes de ce nom.

Plutôt que de réclamer de l’Etat ce à quoi les Mantais ont droit, le maire a décidé d’armer la police municipale.

C’est une possible source de dérapages graves et c’est à nouveau les Mantais qui, d’une manière ou d’une autre, seront amenés à payer une deuxième fois une mission de service public de moins en moins assurée par l’Etat.

En savoir davantage ? www.marcjammet.fr

 

Marc Jammet

Conseiller municipal PCF

Affiches ornant les murs de Béziers (extrême-droite). Des valeurs que Mantes-la-Jolie ne PEUT PAS PARTAGER.

Affiches ornant les murs de Béziers (extrême-droite). Des valeurs que Mantes-la-Jolie ne PEUT PAS PARTAGER.

Repost 0
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 10:51

Vous trouverez, en lien ci-dessous, le 110° numéro de ma lettre d'informations municipales.

Au menu de celle-ci: les augmentations des impôts (et la piteuse justification de Pierre Bédier) et des tarifs pour moins de services publics rendus, le nouveau réseau de bus qui a pénaliser les quartiers, la réponse qui tarde à venir pour les logements sociaux reconstruits, le besoin de parkings suffisants pour les enseignants des écoles ...

Je vous en souhaite bonne lecture et me tiens à votre disposition pour de plus amples informations.

Très très chère rentrée
Très très chère rentrée
Repost 0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 08:10

Vous trouverez, ci-dessous, le texte de ma prochaine tribune libre (limitée à 600 signes) à paraître dans le bulletin municipal "La Feuille de Mantes" du mois de mai 2016.

 

La droite municipale baisse les impôts pour mieux les augmenter aussitôt.

 

Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas connu ça à Mantes-la-Jolie : la droite a baissé les taux des impôts locaux 2016 !

 

Et pourtant … les Mantais ne verront aucune baisse d’impôts puisque - à la communauté urbaine - les mêmes élus Mantais ont voté une augmentation de … 22%.

 

Avec l’augmentation des bases et l’augmentation de 66% décidée (encore par les mêmes) au Conseil départemental, les impôts locaux vont même augmenter sensiblement.

 

Un petit tour de passe-passe politicien dont la majorité municipale a le secret !

 

Marc Jammet

Conseiller municipal PCF

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher