Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Ecoles de Mantes la Jolie. Il est grand temps de donner la parole aux premiers concernés.

30 Septembre 2014, 09:17am

Publié par Marc Jammet

Ecoles de Mantes la Jolie. Il est grand temps
de donner la parole aux premiers concernés
CIMG0265
Début juillet devant l'école "Les Mimosas"
Avec plusieurs Mantais, nous avons repris cette semaine nos rencontres devant les écoles de Mantes la Jolie avec notre questionnaire.
 
Notre initiative lancée réellement mi-juin nous aura déjà permis de nous rendre devant 12 écoles aujourd'hui et de commencer à mesurer un peu mieux les besoins.
En effet, si notre initiative a déjà contribué à obtenir un premier financement de 750.000 euros de la part de la municipalité pour rénover certaines écoles, nous sommes encore loin du compte:
- le nombre d'élèves s'accroît encore au Centre-Ville et à Gassicourt. La municipalité y répond par l'implantation de classes en préfabriqués comme cette année à l'école Ferdinand Buisson ou l'année dernière par une modification des périmètres scolaires qui affecte nos enfants toujours plus loin de leurs domiciles. Il y a, à mon avis, besoin de réfléchir dès maintenant à la construction d'une nouvelle école dans ces quartiers et donc à les programmer.
- de nombreux travaux restent en souffrance dans de nombreuses écoles. Je pense naturellement aux écoles du Val-Fourré particulièrement défavorisées (hormi l'école Henri Matisse qui a bénéficié de travaux importants) et notamment à l'école Jules Verne privée d'eau dans la moitié du bâtiment depuis plusieurs années.
 
S'ajoutent à ces problèmes la réforme des rythmes scolaires dont les premiers effets sont d'allonger le temps de présence des enfants à l'école jusqu'à 5 jours par semaine et la manière dont la Municipalité l'applique à Mantes la Jolie après avoir fait semblant de s'y opposer: non seulement aucune activité sérieuse à part les activités proposées par l'ASM (financées par la Caisse d'Allocations familiales) n'y est proposée mais cette "garderie" est payante quotidiennement. Les parents qui ne peuvent la payer doivent se débrouiller par eux-mêmes tandis que ceux qui le peuvent voient leur facture doubler d'une année sur l'autre.
 
Je me suis prononcé contre cette réforme des rythmes scolaires pour une raison essentielle: le service public et national que doit assumer notre Education nationale et qui ne devrait dépendre ni des moyens des communes (vers qui on transfère une partie des charges nouvelles) ni de leur volonté politique.
Pour autant, on ne peut "prendre en otage" nos enfants et faire mine de s'y opposer en ne faisant rien d'autre que faire payer les parents n'est pas admissible. Je pense notamment qu'il est temps de remettre l'ouvrage sur le métier et de définir à la fois les jours scolarisés et les activités péri-scolaires que nous pourrions proposer gratuitement aux parents (en cumulant subventions nationales, de la Caisse d'allocations familiales et participation financière municipale) avec l'aide des associations sportives, culturelles, associatives de la Ville.
 
L'audit pour nos écoles que nous avons lancée va donc permettre de poursuivre ce débat et d'envisager avec toutes celles et tous ceux qui le souhaitent les moyens que nous avons d'agir au Conseil municipal comme dans toute la Ville.
 
C'est la raison pour laquelle, lors de notre dernière réunion, nous avons décidé de nous rendre chaque vendredi devant une des écoles de Mantes la Jolie et d'y revenir le mardi suivant pour recueillir les questionnaires que les parents et les enseignants qui l'auront voulu auront rempli.
 
Tout simplement parce qu'il est grand temps à Mantes la Jolie de donner la parole
aux premiers acteurs de l'école publique: les parents d'élèves et les enseignants.
 
Marc Jammet
Conseiller municipal de Mantes la Jolie.

Commenter cet article