Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Il y a un peu plus de deux ans. "Une droite profondément divisée".

29 Décembre 2021, 10:25am

Publié par Marc Jammet

Il y a un peu plus de deux ans - le 25 novembre 2019 - je rendais public un appel pour la constitution d'une liste d'union de la gauche à Mantes-la-Jolie.

Vous trouverez cet appel ci-dessous mais je me permets de reproduire la partie où je traite de la droite locale.

Je n'étais pourtant pas voyant (et je ne le suis toujours pas) mais peut-être l'analyse que je faisais à l'époque vous dira-t-elle quelque chose au vu de ce qui se passe aujourd'hui ?

25 novembre 2019

Election municipale. Je suis candidat pour "VIVRE MIEUX A MANTES-LA-JOLIE".

Dans quatre mois, les 15 et 22 mars 2020, vous allez pouvoir choisir votre maire et son équipe municipale.

C’est important car ce sont eux qui vont diriger notre ville pendant six ans.

Comme à chaque fois, la droite locale aimerait bien faire oublier son bilan.

Mais elle a eu beau changer de maire plusieurs fois entre deux élections sans jamais demander l’avis des Mantais, leur petit jeu de chaises musicales aura du mal à masquer qu’en 25 ans, elle a toujours mis en œuvre la même politique.

Une même politique qui fait que les Mantais vivent plus mal et subissent le mépris constant d’élus majoritaires qui se ressentent « propriétaires » de notre ville.

Cette droite nous aura tout fait !

De l’augmentation de nos impôts locaux à une ville toujours plus dense en passant par une épuration sociale qu’elle met maintenant en œuvre à marche forcée.

Une politique municipale qui, sur fond d’affaires judiciaires à répétition, provoque la colère des Mantais chaque jour un peu plus.

Peu à peu même ses soutiens traditionnels disparaissent. Et cette droite locale apparait pour ce qu’elle est: profondément divisée, même entre le Président du Conseil départemental qui veut garder la main sur notre ville et un nouveau maire qui lui doit tout.

 

 

Commenter cet article