Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 12:50

Le tapis rouge est-il déroulé devant la droite locale par une partie de l’opposition ?

Un par un, celles et ceux qui se disaient ses opposants ont abandonné l’idée de l’affronter à Mantes la Jolie … comme en 1995, 2001 et 2008.

Je n’en fais pas partie. Je crois qu’il y a besoin, à Mantes la Jolie comme ailleurs, d’élus clairement au service de la population et qui le démontrent par leurs actions quotidiennes.

 

Car si la droite locale est reconduite à chaque élection locale, ne le doit-elle pas au fait que les Mantaises et les Mantais ne se reconnaissent pas dans une opposition qu’ils ne jugent pas crédible ?

 

Certains ont multiplié les déclarations d’intention, participé aux jeux politiciens, d’autres ont agi – honnêtement, avec détermination, à l’écoute de tous les Mantais.

 

Cela a été le cas pour notre hôpital, nos établissements scolaires, la gestion de l’eau, les impôts locaux, les marchands de sommeil, nos services publics …

 

C’est d’autant plus important que d’autres mauvais coups sont en préparation : un soi-disant écoquartier fluvial avec 6.000 logements accompagné d’une nouvelle hausse des taxes et impôts locaux. Le tout dans un contexte national (réduction des dotations de l’Etat, réforme des rythmes scolaires …) qui affaiblirait encore notre commune.

 

Plutôt que de continuer à clamer qu’on peut battre la droite sans jamais s’en donner les moyens, n’est-il pas temps de se dire tout simplement qu’à Mantes la Jolie, il y a besoin d’élus qui ne se paient pas de mots, qui vous informent régulièrement, qui vous écoutent. Des élus qui vous défendent en toutes circonstances.

 

C’est la raison pour laquelle j’invite tous les Mantais qui souhaitent construire une telle démarche

à une réunion publique le SAMEDI 16 NOVEMBRE A 17H30

au local commun résidentiel de Gassicourt,

64 rue Maurice Braunstein (près du lac des pécheurs).

 

Bien à vous,

 

Marc JAMMET.

 

Conseil municipal du 7 octobre 2013

 

BUDGET MUNICIPAL. LES « FONDS DE TIROIR ».

L

a deuxième décision modificative a révélé en effet la fragilité financière dans laquelle se trouvait la municipalité. Proximité de l’élection municipale oblige, le maire a dû remplacer des dépenses prévues (acquisitions de terrains et d’immeubles) pour pouvoir financer des travaux « visibles » qu’il n’avait d’ailleurs pas pensé à programmer en fin d’année dernière.

Une situation inadmissible lorsque chaque année depuis 2011, les Mantais voient leurs impôts augmenter dans des proportions anormales et que certains découvrent qu’ils sont devenus imposables.

Les votes.  CONTRE è PCF, PS, Décil. 

POUR è UMP et Modem

 

SUPPRESSIONS DE POSTES.

Le maire a fait voter la suppression de trois postes municipaux (qui s’ajoutent à toutes celles qui ont maintenant lieu depuis des années).

Les votes.  CONTRE è PCF, Décil. ABSTENTION è PS. POUR è UMP, Modem

 

BONNE NOUVELLE POUR LE CENTRE D’ACTIONS CULTURELLES GEORGES BRASSENS.

Enfin le CAC a bénéficié d’une convention de partenariat avec la Ville pour la production d’un spectacle de théâtre.

Si Nathalie Coste (Décil) a regretté le prix trop élevé du spectacle selon elle (3.500 euros), je n’ai pas fait la fine bouche en souhaitant qu’en ce domaine « l’hirondelle fasse le printemps » et que la ville puisse bénéficier des compétences du CAC plus souvent.

J’ai également insisté pour que la subvention remboursable de 75.000 euros qui lui avait été accordée pour éviter son dépôt de bilan soit transformée en subvention exceptionnelle. Pour ce qui le concerne, le maire n’a pas voulu s’engager dans cette démarche.

Les votes.  Tous les élus présents ont voté pour.

 

AUGMENTATION DES TARIFS

RESIDENCE CLERISSE..

Sous couvert de réhabilitation, les nouveaux logements livrés subissent une augmentation très importante de 40 à 50%.

Il y a longtemps que le maire souhaitait augmenter ces loyers. Déjà en 2008, il avait proposé une augmentation de 30% que le CCAS dont je suis administrateur avait refusé de voter. Sacrilège pour le maire qui, avec le soutien du groupe Décil qui disait y voir une re-municipalisation des activités sociales, décidait l’éviction du CCAS de la gestion des résidences de personnes âgées.

Au final, les loyers augmentent donc fortement.

Les votes. CONTRE è PCF, PS. Abstention è Décil. Pour è UMP, Modem.

 

CVS LES EGLANTINES.

LES REUNIONS PRIVEES PAYANTES.

Pour réserver une salle, il fallait auparavant déposer une caution de 200 euros. Il faudra dorénavant payer 150 euros par initiative.

Pour le maire, il s’agit là d’une opération de « reconquête des agréments » (sic !!). Mais pourquoi ont-ils perdus ces agréments? Quelle est la réflexion de la municipalité à cet égard ? Le maire a refusé obstinément de répondre à ma question estimant « qu’elle n’était pas à l’ordre du jour ».

Les votes.  CONTRE è PCF. ABSTENTION è PS, Décil. POUR è UMP, Modem

 

VAL SERVICES. PROLONGATION DU MARCHE SANS APPEL D’OFFRES.

Celui-ci aura été prolongé deux fois soi-disant cette fois-ci pour coïncider avec l’année civile.

Je me suis à nouveau prononcé pour le retour en régie municipale puisque c’est l’une des compétences de la Ville. Plutôt que de faire semblant de croire que cette association d’insertion (qui n’offrira jamais que des emplois aidés) pourra faciliter le retour à l’emploi, il est, selon moi, préférable d’embaucher le personnel municipal nécessaire – ce qui permettrait d’ailleurs d’organiser de vrais stages d’insertion professionnelle débouchant contractuellement sur de vrais emplois.

Une opinion visiblement peu partagée par les autres élus puisque j’ai été le seul à voter contre ce marché avec Val Services (UMP, Modem, Décil, PS votant pour après que le maire ait stigmatisé « ces populations » éloignées de l’emploi pour qui seule cette démarche d’insertion peut répondre aux besoins).

 

ECOQUARTIER FLUVIAL.

Je me suis à nouveau prononcé contre.

Le PS a regretté que le nombre de logements soit fluctuant mais a décelé plusieurs éléments positifs dans ce projet – notamment celui qu’il soit porté également par la commune de Rosny (PS) – ce qui garantirait «des dérapages du maire ».

Le maire a exposé sa conception bien particulière de la création d’emplois. Il faut construire avant pour que les grandes entreprises, sensibles aux conditions de logement de leurs salariés, puissent venir déménager dans la région « avec les salariés qui les suivraient ». Autrement dit : le maire attend et espère les délocalisations et les licenciements.

Les votes.  CONTRE è PCF, Décil. POUR è UMP, Modem, PS

 

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES.

UNE MOTION UMP PRESENTEE PAR LE MAIRE.

Cette motion proposait le report de la réforme. Un objectif irréalisable selon Nathalie Coste (Décil) qui, si elle se prononce également contre cette réforme, propose de travailler à ce que cette réforme … soit la mieux réussie possible à Mantes la Jolie ( ?).

Un seul oubli dans ce joli débat politicien : le service public de l’Education nationale. Qui fait que chaque enfant devrait disposer des mêmes moyens d’éducation sur tout le territoire de la République. J’ai donc proposé au maire qu’il introduise dans la motion l’attachement du Conseil municipal au service public de l’Education nationale et qu’il demande le rejet de cette réforme (non son report).

Le maire a refusé. C’est plus clair ainsi.

 

Les votes. CONTRE è PS. POUR è UMP, Modem (Le groupe Décil et moi-même, pour des raisons différentes, n’avons pas participé au vote).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher