Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Chaufferie biomasse. Seul contre tous au Conseil ou empêcheur de "penser en rond"?

19 Octobre 2011, 07:44am

Publié par Marc Jammet

Conseil municipal extraordinaire hier à Mantes la Jolie. Une seule délibération à l'ordre du jour. Un nouvel avenant au contrat de délégation de service public accordé à la SOMEC (chaufferie biomasse).

Si le maire a eu recours à un conseil municipal extraordinaire, c'est que la dernière délibération - portant sur pratiquement le même avenant - a été déféré au tribunal administratif par le Préfet des Yvelines.

En effet, la dernière délibération prévoyait de prolonger la délégation de service public jusqu'en .. 2033. C'est à dire que la délégation de service public conclu avec la SOMEC ... en 1965 pour 30 ans aurait atteint 68 ans ans à ce terme. La délibération d'hier, après "négociations" avec la Préfecture réduit ce terme à 2025, c'est à dire tout même 60 ans pour une délégation de service public.

Tout cela au nom de l'écologie et du développement durable? Même pas car c'est faux! Non seulement la combustion du bois pollue mais elle pollue davantage que d'autres énergies fossiles - le gaz par exemple. Et avec des risques sanitaires graves que dénonce d'ailleurs l'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé.

Ajoutez à cela, l'incertitude manifeste sur le prix futur du chauffage (la baisse annoncée n'est due qu'à des subventions régionales, l'électricité produite que s'est engagée à racheter EDF mais jusqu'en 2013, la baisse de la TVA qui ne sera probablement pas pérenne) et le risque financier pour la Ville (l'opération se chiffre entre 50 et 60 millions d'euros), il y a logiquement de quoi être plus que sceptique.

Le Parti socialiste, par la voix de sa représentante, a tout d'abord mis en relief les grosses incertitudes financières et légales qui pesaient sur ce projet tout en se déclarant pour l'utilisation des énergies renouvelables .. avant de déclarer que le groupe s'abstiendrait tout en souhaitant que le projet voit le jour (sic!).

Quant au représentant de Décil, il s'est déclaré "non spécialiste" en la matière mais souhaité néanmoins que le biomasse soit mis en oeuvre le plus rapidement possible puisque c'est "un choix judicieux". Qualifiant mes arguments de faux en déclarant notamment qu'un arbre produisait autant de carbone qu'il en détruisait (ce qui est vrai pour un arbre "vivant" mais pas - évidemment - pour du bois qu'on brûle NDLA) et qu'il se replantait en France autant d'arbre qu'on en coupait (ce qui est faux, malheureusement, depuis des années en France), il a atterri sur l'argument mis en avant par le maire depuis le début - la baisse des charges - qui était une occasion formidable de faire baisser les prix des loyers.

Dès lors, le maire n'avait plus, comme il l'a dit, que "rebondir sur les propos de Monsieur Mariojouls", pour se déclarer également "en désaccord avec Mr Jammet" et pour asséner à nouveau son argument de baisse du prix du chauffage.

Résultat des votes.

  • POUR. Ump, Décil (la représentante du Modem était absente)
  • Abstention: PS
  • Contre: PCF.

Vous trouverez, ci-dessous:

  • mon intervention.
  • La question orale à laquelle je fais référence (8 octobre 2007)
  • Mon argumentation en mars 2010 et en mars 2011(lettres d'informations municipales) .
  • La déclaration de l'OMS (29 septembre 2011)
  • Le préambule à un exercice donné dans un lycée (dont l'énoncé est fourni par l'Education nationale, académie de Caen)

Cliquez deux fois sur les images pour les agrandir.

Marc1
Marc2
Mars2010 1Mars2010 2
Mars2011 1Mars2011 2
QO8octobre07
OMSseptembre11
Caen

Commenter cet article