Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 23:41

11 conseillers communautaires (Grand Paris Seine et Oise) étaient à élire par les 43 conseillers municipaux lors du conseil municipal du 14 décembre.

 

Sur 43 conseillers municipaux, 35 sont de droite, 4 PS, 3 "Ensemble pour une Gauche citoyenne" et 1 communiste.

A la surprise de la droite qui comptait se voir attribuer 10 élus communautaires sur 11, 2 ont été attribués à l'opposition.

 

Vous trouverez, ci-dessous, ma déclaration au Conseil municipal expliquant mon vote.

 

"Je trouve qu'il aurait été judicieux de présenter la prochaine délibération portant sur les conventions de gestion avec la commune.

Quitte à élire des représentants, autant que cela soit en connaissance de cause, même partielle!

 

Parce que, quand même, nous élisons ce soir des délégués communautaires dans une "usine à gaz" anti-démocratioque concoctée par 7 ou 8 "décideurs" sans que jamais l'avis des habitants n'ait été sollicité et alors que vous vous asseyez une deuxième fois sur le suffrage des électeurs qui avaient élus 27 représentants pour la CAMY en 2014.

 

Et plus vous élargissez cette communauté, moins la représentation est diverse. On dirait que vous êtes trop bien "entre vous" pour concocter vos petits projets - loin des gens.

 

Pour ce qui concerne cette représentation - 11 pour la commune - quelle est la situation.?

- Un groupe de majorité silencieuse - 35 élus - dont 22 ont le droit de se présenter (seuls les élus communautaires actuels ont le droit d'être candidats - NDLA).

- 4 élus PS - dont 3 ont le droit de se présenter.

- 3 élus "Ensemble pour une gauche citoyenne" dont une a le droit de se présenter.

- 1 élu PCF qui n'a pas le droit de se présenter.

 

Il faut un peu moins de 4 voix pour un conseiller communautaire. Avec l'élection à la proportionnelle à la plus forte moyenne, si les choses restent en l'état, 10 sièges vont revenir à la majorité silencieuse, 1 au PS.

 

Peut-on accepter cet état de fait?

 

Je ne le pense pas.

 

Nous avons des divergences dans l'opposition - oui - mais c'est préférable à l'interdiction de lever la tête qui prévaut dans la majorité.

Je considère même que c'est une richesse - à condition de confronter nos arguments publiquement avec les Mantais plutôt que de se braquer et pratiquer l'ostracisme.

Parce que c'est comme cela que nous pouvons arriver à construire une alternative crédible à la politique menée par la droite municipale.

 

La situation est bloquée dans l'opposition municipale? Oui, elle l'est et cela vous réjouit, Monsieur le Maire.

 

Alors il faut contribuer à la débloquer.

 

Les communistes de Mantes-la-Jolie auraient eu toutes les raisons de se braquer.

Ils entendent, au contraire, contribuer à débloquer cette situation délétère - sans aucun marchandage.

 

C'est la raison pour laquelle j'ai fait la proposition au groupe "Ensemble pour une gauche citoyenne" de maintenir sa liste et de contribuer - par mon vote - à faire élire un deuxième élu communautaire de l'opposition municipale et à réduire de 10 à 9 le nombre de conseillers communautaires de la majorité silencieuse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher