Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet.

Gestion de la dette: les mêmes emprunts plus chers demain

14 Décembre 2011, 17:31pm

Publié par Marc Jammet

Le maire a trouvé "le truc" pour s'endetter et pouvoir (difficilement) boucler ses budgets. Il contracte des emprunts à taux très bas les premières années (voire à taux nul).

Bien entendu, cela ne durera que quelques années: la plupart des emprunts vont repartir à la hausse dès ... 2015 - un an après les prochaines élections municipales!

Vous trouverez, ci-dessous, mon intervention à ce sujet lors du conseil municipal du 12 décembre dernier.

Gestion active de la dette

 

Au-delà de l'enveloppement "rassurant" de la délibération - pour aller vite du "bla-bla-bla", ce qui ressort c'est ce que nous allons payer davantage d'intérêts que ceux reçus à la prise des différents emprunts.

 

C'est le cas du SWAP (groupement d'emprunts) n°1. Nous passerons d'un taux d'intérêt de 1,98% à 3% minimum en 2015 plus un différentiel calculé en fonction des changes de monnaies.

 

N° 2 ==> 2% ==> minimum 2% + différentiel depuis 2009

 

N° 3 ==> 0% pendant deux ans ==> 3,80% + différentiel à partir de 2015

 

N° 4 ==> 0% pendant 9 mois ==> 3,50% + différentiel à partir de 2015

 

N°5 ==> 0% pendant 2 ans ==> 1,50% + différentiel depuis 2008.

 

En gros, vous prenez des emprunts à taux bas pendant une première période limitée de remboursement et les taux, ensuite, non seulement augmentent, mais fluctuent en fonction des échanges monétaires - notamment à partir de 2015 - 1 ans après les prochaines élections municipales.

 

C'est une stratégie financière essentiellement opportuniste pour justifier le quotidien en hypothéquant le lendemain.

 

Vous auriez tout aussi bien nous dire: après moi, le déluge!

 

1. Votre politique est dangereuse pour les finances de la Ville.

 

2. Vous n'êtes pas correct de préparer ainsi un tel héritage empoisonné à vos successeurs.

 

Dès lors, votre délibération apparaît bien pour ce qu'elle est: la description d'une véritable usine à gaz destinée à masquer vos responsabilités en matière de gestion.

 

Une usine à gaz à un point tel qu'elle vous conduit d'ailleurs à déléguer à notre collègue, Micheline Aimé, une partie des signatures.

 

C'est une véritable situation catastrophique dans laquelle, à défaut de débattre, vous vous débattez.

Commenter cet article