Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Gestion de l'eau. Véolia cède beaucoup pour ne pas tout perdre

18 Juin 2011, 11:10am

Publié par Marc Jammet

Vous trouverez, ci-dessous, l'expression de l'association pour le retour en régie publique de la gestion de l'eau (AREP) dont je suis membre. Elle appelle notamment à une réunion publique le vendredi 16 septembre à l'Agora à Mantes la Jolie.

 

Nouveau tract adopté par l'AG du 15 juin 2011

VEOLIA CÈDE BEAUCOUP

POUR NE PAS TOUT PERDRE !

 

Au Conseil communautaire du 17 mai 2011, le Président de la CAMY a annoncé la signature d’un avenant au contrat de fourniture de l’eau potable  par Veolia à 9 communes de la CAMY(1).

Cet avenant prévoit principalement la baisse du prix de l’eau potable de 30 % (pour une consommation moyenne de 120 m 3 par an), la baisse du tarif de l’abonnement qui passe de 66 € à 18 €, ce qui signifie une économie de 110 € par famille et par an. (2)

 

Ainsi, ce qui était jugé « impossible » et « démagogique » par les instances de la CAMY il y a encore 6 mois, est devenu subitement réalisable !

Alors que le prix de l’eau a augmenté de 40 % entre 1999 et 2009, voilà que Veolia accepte de baisser ses tarifs et de rendre des comptes sur plusieurs aspects discutables de sa gestion.

 

POURQUOI UN TEL RETOURNEMENT DE SITUATION ?

 

Évidemment, le Président de la CAMY s’en attribue le mérite essentiel en vantant lui-même ses qualités de négociateur  (voir le JTM du 19 mai 2011 et le Courrier du 25 mai 2011).

Que n’y a-t-il songé plus tôt ! Cela aurait sans doute évité une hausse  de 40 % depuis 10 ans !

Ce qui a changé, c’est que depuis mai 2009, par la tenue d’un premier meeting à l’Agora, puis par la constitution de notre Association, les citoyens ont été tenus informés de la situation, des profits exorbitants réalisés par les multinationales de l’eau (Suez et Veolia), de leurs pratiques plus que discutables. Un tract a été diffusé à 13 000 exemplaires, des articles de presse sont parus, le film « Water makes money » a été projeté à deux reprises (la 2ème fois par l’UFC Que choisir). Les habitants ont su que de très grandes villes (Rouen, Grenoble, Castres, Saint Malo, Digne, Cherbourg, Montbéliard… et Paris !) avaient rétabli des régies publiques.

La CAMYa alors constitué un « groupe de travail sur l’eau » qui a demandé la réalisation d’un « audit » à un cabinet spécialisé (SP 2000). Cet audit a été rendu en novembre 2010.

Notre Association a « décortiqué » cet audit pour en relever les anomalies, les carences et dénoncer ses conclusions « orientées » vers la reconduction des contrats avec Suez et Veolia.

Nous avons rédigé un « mémorandum » critique qui a été adressé aux élus et à la presse (3) et qui soulevait plusieurs problèmes qui, jusqu’alors, avaient « échappé » à la sagacité de la CAMY :

-          les effectifs réels des entreprises,

-          les frais de gestion assez « mystérieux »,

-          l’utilisation des sommes provisionnées (4,931 M d’€) mais non-utilisées par Suez et Veolia, notamment pour la réparation des fuites (14 % du volume d’eau),

-          l’ampleur des bénéfices réalisés par Suez et Veolia et soigneusement camouflés, etc.…

 

VEOLIA REND DES COMPTES ET BAISSE SES TARIFS…

 

Nous constatons que c’est précisément sur ces différents points que Veolia a été amené à rendre des comptes : les effectifs déclarés ont été contrôlés ; un plafonnement de ses frais de gestion a été négocié ; en cas de fuites, une assurance gratuite est désormais incluse dans les contrats ; 3,5 M d’€ provisionnés seront – enfin - utilisés d’ici 2013 pour changer les branchements au plomb ; et la baisse des prix est significative – ce qui confirme l’étendue des bénéfices réalisés sur notre dos, depuis des années,  par Veolia qui peut se permettre de baisser ses tarifs de 30 %, tout en maintenant des marges pour ses actionnaires !

                                                                                                                 …/…

Personne n’est dupe ! Sans la campagne d’information et de mobilisation des citoyens, initiée par l’AREP-CAMY, reprise par l’UFC Que choisir, et relayée parquelques élus, rien n’aurait été possible et les choses auraient continué comme depuis des décennies : hausse régulière des prix et opacité de la gestion privée !

 

… MAIS LA BATAILLE POUR LA REGIE PUBLIQUE N’EST PAS TERMINÉE !

 

Car, si Veolia a accepté ces concessions, c’est qu’elle obtient des contreparties !

 

Son contrat avec la CAMY est prorogé jusqu’en 2018 ! Alors qu’un arrêt du Conseil d’Etat (jurisprudence Olivet) fixait à 2015 la date obligatoire de révision des contrats signés pour une durée de plus vingt ans, la baisse des tarifs les rendant plus avantageux pour les consommateurs, ils ne sont plus tenus d’être soumis à un réexamen par le Trésorier Payeur Général. Veolia obtient donc un « sursis » de trois ans supplémentaires !

Entre temps, le Préfet impose à la CAMY de s’agrandir et de passer de 17 à 35 communes ! Parmi les 18 nouvelles communes, certaines sont actuellement desservies par la SAUR, d’autres sont en régie intercommunale… Veolia aurait-il obtenu l’assurance ou la promesse de pouvoir étendre « son territoire » ?

 

L’AREP-CAMY va donc continuer son combat pour mobiliser, convaincre et démontrer que la meilleure manière d’harmoniser l’ensemble des 35 communes de la CAMY élargie, consiste à rétablir une RÉGIE PUBLIQUE POUR TOUS, afin de préserver la ressource, diminuer les fuites, contrôler le service, fournir aux habitants une eau de bonne qualité et à son « juste coût ».

 

Soutenez notre action ! Rejoignez-nous !

 

Participez à la réunion publique :

Le vendredi 16 septembre 2011 à 20h30

Agora 254 Bd du Maréchal Juin. 78200 Mantes la jolie

 

- L’AREP-CAMY participe aux initiatives de la Coordination Eau île de France qui tiendra des Assises régionales de l’eau à la fin de l’année 2011.

- L’AREP-CAMY participera aux débats et à la manifestation pour l’eau publique, prévus à Marseille en mars 2012 à l’occasion du prochain Forum Mondial de l’Eau.

- L’AREP-CAMY se félicite que le peuple italien (à 95 % des 57 % de votants au référendum du 13 juin 2011) ait refusé la privatisation de l’eau voulue par Berlusconi et les multinationales de l’eau. Quel encouragement !

 

(1) Mantes la jolie, Porcheville, Magnanville, Buchelay, Follainville-Dennemont, Rosny  s/Seine, Rolleboise, Méricourt, Mousseaux s/Seine.

La négociation est en cours avec Suez qui fournit Mantes la ville et Guerville, et avec la SFDE pour Drocourt.

 

(2) La référence permettant les comparaisons de prix s’effectue toujours  sur la base de 120 m3 par an, ce qui correspond à la consommation domestique d’une famille de 4 personnes.

  La facture se décompose en trois parties : - la fourniture d’eau potable. – l’assainissement (traitement des eaux usées) – les redevances et les taxes. La baisse des tarifs annoncée ne s’applique qu’à la première partie (- 30 % sur la fourniture de l’eau potable), ce qui se traduira par une baisse globale de 18 %, les deux autres parties restant identiques.

  Par ailleurs, la baisse sera plus importante (- 55 %) sur les 49 premiers m 3. Moins on consomme d’eau, plus le rabais est intéressant.

 

(3) Ce mémorandum est consultable sur notre site internet http://mantes.eau.publique.free.fr/  

ou sur notre blog  http://mantes.eaupublique.over-blog.com/

  

Adhérez à l’AREP-CAMY : 5 € minimum. Agora. 254 Bd du Maréchal Juin. 78200 Mantes la jolie.

Commenter cet article

jerome 24/11/2011 20:24

Bonjour,
je viens de recevoir ma facture d'eau pour le 2ème semestre 2011 et là ....GROSSE surprise !!!! le prix à payer....
de négocier le prix de l'abonnement à la baisse c'est très bien, mais quand en même temps le prix du m3 augmente de presque 27% je suis pas sur que pour une consommation de 120 m3 annuelle on fasse
une économie de 110€.
merci de vouloir nous faire croire au père noël!!!!
Il faut que l'AREP aille plus loin dans ses négociation et vite SVP un retour de la gestion de l'eau au publique.

Marc Jammet 29/11/2011 11:50




Merci votre commentaire.


Je tiens à souligner tout d'abord que ce n'est pas l'AREP qui a négocié le prix de l'eau mais la CAMY et son président. 


Et votre remarque est très juste parce qu'il y a un "hic". Le président de la CAMY, dans sa présentation de sa négociation, s'il avait bien souligné les différentes baisses, avait tout
simplement "oublié" de préciser, qu'au-delà de 49 mètres cubes, il y aurait 4% d'augmentation (ce qui n'est pas juste parce que cela va pénaliser avant tout les famillies nombreuses).


Et comme pour 2011 la nouvelle tarification ne s'applique qu'au 1° juillet de cette année, pour la plupart des familles, les 49 premiers mètres cubes ont été dépassés au cours du premier
trimestre (ancienne tarification) et elles paient donc 4% de plus pour leur consommation du 2° semestre (qui compense difficilement la baisse de l'abonnement qui n'est reprise que pour le 2°
semestre).


La situation devrait donc s'améliorer en 2012 puisque là vous aurez 55% de baisse pour les premiers 49 mètres cubes, 4% de hausse pour les suivants et 71% de baisse pour l'abonnement
"compteur".


Vous avez donc tout à fait raison de souligner qu'il faut que l'AREP aille plus loin (et je crois, sans risque de me tromper, que c'est son intention) - notamment en "poussant" tous nos élus
communautaires à agir beaucoup plus fermement en faveur d'une régie publique. Et l'association est, bien entendu, ouverte à toutes celles et à tous ceux qui veulent à la fois la baisse du prix
de l'eau et une gestion plus rigoureuse de cette richesse vitale pour notre monde.


J'ajoute que, si on fait le compte de ce que Véolia nous facturé en trop pendant au moins 20 ans, l'entreprise en toute justice nous doit une moyenne de 2.000 euros par foyer.