Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Conseil municipal du lundi 4 juillet 2011

5 Juillet 2011, 10:40am

Publié par Marc Jammet

Les finances (un budget supplémentaire qui, malgré 3 millions d'euros de recettes supplémentaires dues à l'augmentation des impôts locaux, ne se traduira pas par des réponses aux besoins des Mantais) et l'intercommunalité forcée ont constitué la majeure partie du ce conseil municipal.

 

Fidèle à son attitude, le maire s'est obstiné dans le mépris et la surdité me mettant en cause à plusieurs reprises (voire en évoquant le courriel qu'il dit avoir reçu d'un cadre fonctionnaire m'accusant de démagogie) .. tout en me refusant le droit de répondre.

 

Une attitude qui a atteint son paroxysme avec la question orale du groupe majoritaire (la première du mandat!) demandant au maire de "rétablir la vérité" suite à "ma diffamation" sur l'augmentation de 11% des indemnités des maire-adjoints (vous trouverez, ci-dessous et pour votre information, la copie de la page 17 du budget municipal voté le 13 décembre 2010 établissant à l'article 6531 du chapitre 7 les indemnités des maire-adjoints et des conseillers. Cliquez deux fois sur l'image pour l'agrandir).

BMpage17

Une bonne nouvelle néanmoins, la propriété dangereuse rue Fernand Bodet va enfin être sécurisée. Le propriétaire a promis de détruire le cabanon et a (enfin! La situation s'éternise depuis plus de 20 ans) donné l'autorisation à la municipalité d'établir une palissade. Mais, selon  Mr Santini, cette avancée n'a bien sûr rien à voir avec mes interventions. Comme quoi le hasard - au bout de vingt ans - fait quelques fois bien les choses…..

 

Finances. Le budget primitif, à mon avis, n'était pas sincère.

Malgré 3 millions d'euros d'impôts locaux supplémentaires par rapport à 2010, avec le budget supplémentaire, le maire n'équilibre le budget que grâce au report de certains investissements (écoles, petite enfance, abords du Monoprix).

La dette risque encore d'augmenter (la ZAC n'est équilibrée que grâce à un nouvel emprunt de plus de 2 millions d'euros).

Enfin le maire a, à nouveau, contracté une ligne de trésorerie de 15 millions d'euros dont les intérêts seront variables au jour le jour (soutenu par la majorité municipale mais aussi … par Décil).

 

Intercommunalité forcée.

Le Préfet a prévu l'intégration à la CAMY de 19 nouvelles communes dans un premier temps et, dans un deuxième temps, des communautés de communes de Limay, des Portes de l'Ile de France et du Plateau de Lommoye. 

Au passage, les 10 syndicats intercommunaux que ces communes se sont librement donnés seront dissous.

7 d'entre eux ont pour objet la gestion de l'eau potable et l'assainissement. En clair, la gestion sera livrée à Véolia et à Suez.

 

De surcroît, 13 nouvelles communes ont, cette année, demandé leur adhésion à la CAMY.

Aucune consultation des habitants n'aura eu lieu dans ces communes alors que cette adhésion n'était pas indiquée dans les programmes municipaux en 2008 (j'ai demandé qu'un référendum préalable puisse avoir lieu)

 

Malgré cela, la majorité UMP mais aussi les groupes socialiste et Décil ont voté ces intégrations. Seuls Kader Taouza et moi-même avons voté contre.

 

Chaufferie du Val-Fourré. On commence à toucher à l'ubuesque.

Lors des conseils municipaux précédents, j'avais déjà souligné que la baisse des tarifs annoncée n'était qu'artificielle (avec des risques de retournement), qu'aucune avancée contre la pollution n'était réalisée, que la concertation était inexistante et que les risques financiers pour la Ville et les Mantais étaient particulièrement importants.

 

Le maire vient, cette fois, de s'apercevoir que …. le RER va passer sur la parcelle de terrain où devait être implantée la chaufferie. Du coup, il achète tout le terrain - plus cher que l'estimation des domaines - car il faut démolir des silos (ces silos ont résisté aux bombardements de la seconde guerre mondiale et sont classés) et la coopérative propriétaire le fera légalement plus facilement.

 

Avec Kader Taouza, nous avons été les deux seuls élus à voter contre.

 

Immobilier. Densification et promoteurs privés.

Ce sera le cas rues de la Somme et de la Marne. 93 logements (3 étages + combles soit 11 à 12 mètres de haut) vont sortir de terre (promoteur Nexity).

 

Le plan local de l'habitat, voté lors de la même séance, va dans le même sens: construire du privé, densifier le Centre-Ville et Gassicourt.

 

Enfin, l'établissement public foncier des Yvelines (EPFY), avec une propriété rue de Romilly, vient de nous laisser une ardoise de 12.700 euros (achat par la Ville qui la vend à l'EPFY. l'EPFY, après s'être aperçu qu'il n'en ferait rien, revend cette propriété à la Ville avec un bénéfice de plus de 10.000 euros … auquel la Ville devra ajouter la TVA payée qu'elle rembourse à l'EPFY).

 

Marché du Centre Ville. Prolongation de la concession.

La concession est prolongée d'un an. La raison invoquée peut paraître justifiée puisqu'il s'agit de réfléchir à la gestion future des marchés (le renouvellement de la concession nous aurait engagés pour 15 ans).

J'ai "tendu la main " au maire afin qu'une véritable concertation puisse avoir lieu avec les parties concernées (j'aurais en ce cas voté pour). Peine perdue: refus net du maire. Je me suis donc abstenu.

 

J'ai aussi voté POUR: les travaux de la chapelle de Navarre (Collégiale), la modification de la composition de deux commissions municipales, la réintégration dans le domaine public de la maison du cimetière de Gassicourt (le relogement a été accepté par son occupant), les prestations d'action sociale pour les agents municipaux, la nouvelle infrastructure multi-services Hôtel de Ville- équipements culturels, la vérification du matériel de lutte contre l'incendie, la restauration de la façade nord de la collégiale, la réfection partielle de la piste d'athlétisme au stade Jean-Paul David, l'aménagement des espaces extérieurs du CVS des Garennes et de la crèche, la coopération décentralisée avec le Sénégal, l'aménagement des espaces extérieurs du quartier des Inventeurs, des subventions aux associations, le remplacement de l'armoire frigorifique de l'Agora (pour les restaurants du cœur).

 

Je me suis abstenu pour: le contrat urbain de cohésion sociale (CUCS), la sortie familles (pour 37 personnes) de deux jours organisée par le CVS A. Césaire (pas d'application de quotient familial).

 

J'ai voté CONTRE: l'autorisation pour le maire de contracter des emprunts jusqu'à 15 millions d'euros sans avoir à consulter préalablement le Conseil municipal, la nouvelle antenne de téléphonie mobile que Bouygues va installer sur le stade Jean-Paul David (la 3° après Orange et SFR … à 30 mètres d'un établissement scolaire!), les aménagements des abords du Pôle nautique qui changent de nature avec la décision du maire de raccorder la future piscine au réseau de chauffage urbain, la cession de la rue F. Bodet à un privé, le rapport sur l'enquête publique portant sur le plan de zonage d'assainissement dont les Mantais n'ont pratiquement pas été informés.

Commenter cet article