Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal et communautaire de Mantes la Jolie

Conseil municipal du 8 juillet 2013: le maire refuse à nouveau de débattre des impôts locaux mais engage 59 millions d'euros de dépenses pour l'écoquartier fluvial

17 Juillet 2013, 10:29am

Publié par Marc Jammet

Le Conseil municipal s'est ouvert par le refus du maire de débattre de toute baisse éventuelle des impôts locaux pour 2014.

Il faut savoir que, pour être applicable en 2014, la réintroduction du taux de 15% de l'allègement général à la base doit être votée avant le 1° octobre 2013. A lui seul, il produirait une baisse fixe de 150 euros de la taxe d'habitation.

Pour le réintroduire, il fallait donc soit le voter lors de ce conseil municipal, soit convoquer un nouveau conseil municipal le 30 septembre au plus tard (le prochain conseil municipal est convoqué pour le 7 octobre 2013).

C'était l'objet du courrier que j'avais fait parvenir au maire (cliquez ici). Conforté par l'élection la veille de Pierre Bédier au Conseil général, le maire s'est contenté de me faire déposer à ma place sa réponse datée du 5 juillet estimant que "cette question avait déjà été abordée en son temps" (cliquez ici). 

Cela ne m'a empêché de revenir sur cette question dès la première délibération (le budget supplémentaire) de ce conseil municipal.

Un conseil municipal essentiellement marqué par l'écoquartier fluvial et une piètre opération politicienne de sa part dénonçant la perte d'autonomie des communes de la faute de l'Etat alors que toute son action présente et passée va justement dans ce sens.

Vous trouverez, ci-dessous, un compte-rendu sur les principales délibérations.

 

BUDGET SUPPLEMENTAIRE.

Dans chaque commune, après l'adoption du budget primitif (principal), il est nécessaire de l'affiner au bout de quelques mois pour tenir compte de la réalisation réelle (en recettes et en dépenses) du budget de l'année précédente (2012) et des évolutions du budget en cours (2013) au cours des premiers mois de l'année.

A Mantes la Jolie, le maire a fait la preuve que le budget primitif (voté en décembre 2012) n'était pas équilibré. Il avait, à l'évidence, sous-estimé les dépenses (même ce qui était prévu pour le carburant pour les véhicules municipaux n'aurait pas suffi) et surestimé les recettes (vente de l'ex hôtel des impôts pour 2 millions d'euros qui ne sera toujours pas réalisée en 2013 mais qu'il avait néanmoins comptée en recettes).

Au final, ce budget ne servira qu'à "boucher les trous financiers". Aucune réalisation nouvelle n'est prévue pour les Mantaises et les Mantais. (Cliquez ici pour retrouver mon intervention)

Les votes.

CONTRE ==> PCF, PS, Décil.

POUR ==> UMP et Modem

 

RESTAURATION DE L'ECOLE MARIE CURIE

Le maire, après détruit l'école du jour au lendemain en 2007 pour permettre la construction du Monoprix et le champ libre aux promoteurs privés, avait beaucoup communiqué sur la reconstruction de la nouvelle école. Elle devait être notamment dotée d'un nombre de classes important et d'une restauration scolaire exemplaire.

C'est déjà du passé. Alors que les classes ne sont pas toutes ouvertes, la salle de restauration s'avère déjà trop petite pour accueilir tous les enfants.

Il a donc proposé un nouveau concept "le self qui fait grandir". De fait, il s'agit tout simplement pour les enfants de ne plus être servis à table mais d'aller de servir, debouts, à un self pour économiser de la place.

Cela met également en lumière, sous un autre angle, les limites des modifications annuelles des périmètres scolaires (avec leur lot d'écoles "déchargées" puis "rechargées" d'élèves) plutôt que de s'engager dans la construction des écoles nécessaires de proximité.(Cliquez ici pour retrouver mon intervention)

Sa proposition a malheureusement été adoptée par tous les autres groupes, le groupe Décil  estimant même que le glissement d'une classe vers l'école nécessitait la restructuration de l'espace. Le maire UMP en a rougi de plaisir.

Les votes.

CONTRE ==> PCF

POUR ==> UMP, Modem, Décil, PS

 

ECOQUARTIER FLUVIAL. CONSULTER LES MANTAIS, UN SUJET TABOU?

Le maire, fort du soutien de la maire de Rosny et de la députée PS, a décidé d'avancer au pas de charge et ... en juiillet.

59 millions d'euros sont ainsi prévus pour les équipements publics dont notamment 5 écoles de 16 classes (mélant classes maternelles et élémentaires) chacune (les "usines à gaz" que dénonçaient très justement les parents d'élèves qui se sont opposés à son plan de fermetures des écoles à Mantes la Jolie), et 6 crèches qui, alors qu'elles ne sont qu'en projet, sont déjà destinées à être gérées par le privé.

Or il est évident que cette programmation de dépenses sera très largement dépassée ( le maire en a d'ailleurs convenu: "bien malin qui sait ce que seront les conditions en 2030") et que les collectivités locales (Département, CAMY, municipalités) devront augmenter très fortement les impôts locaux pour faire face aux nouvelles dépenses engendrées.

Qu'on soit pour ou contre ce projet, il est clair que ce projet modifiera profondément et durablement l'aspect, l'urbanisme et les conditions de vie dans notre ville. N'est-il donc pas urgent de consulter d'abord les Mantaises et les Mantais? (Cliquez ici pour retrouver mon intervention).

Une consultation démocratique visiblement sujet tabou pour les autres élus puisqu'aucun n'a jugé utile d'y faire référence.

Le maire est, bien entendu, resté "droit dans ses bottes" et dans son auto-justification.

Le Parti socialiste s'est lui félicité "qu'on revienne à la raison" ainsi que du "processus original de concertation" (faut-il rappeler que certains habitants de Vernon et de Paris ont été rémunérés 150 euros la journée pour participer à cette concertation?) en souligant que "gouvernement et Région Ile de France étaient à l'écoute".

Quant à Décil, il a reproché au maire de ne lui donner aucune raison de voter pour.

Les votes.

CONTRE ==> PCF, Décil.

ABSTENTION ==> UMP tendance Braye.

 POUR ==> UMP, Modem, PS.

 

MOTION POUR L'AUTONOMIE DES COMMUNES.

Le maire n'a pas peur du ridicule. Il a présenté au Conseil, une motion s'opposant à la perte d'autonomie des communes prévue par un projet de loi.(Cliquez ici pour retrouver la motion proposée)

Le problème, c'est qu'il a tout fait localement en ce sens: privatisant à tour de bras et déléguant toutes les compétences possibles à la CAMY - voire en en réclamant d'autres comme le sport et la culture - à seule fin de réduire les dépenses (même si, du coup, la CAMY serait obligée d'augmenter à son tour les impôts locaux qu'elle prélève).

L'UMP et le Modem ont voté pour. Le PS a voté contre parce qu'il s'agit d'un projet de loi du gouvernement qu'il soutient ainsi que Décil - qui est d'accord avec la motion - mais qui refuse de voter avec le maire.

J'ai, quant à moi, refusé de tomber dans cette manoeuvre politicienne qui n'a aucun lien avec les intérêts des Mantais. J'ai donc refuse de participer au vote. (Cliquez ici pour retrouver mon intervention). 

 

Commenter cet article