Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Conseil municipal du 4 octobre 2021 Compte-rendu succinct 

15 Octobre 2021, 08:41am

Publié par Marc Jammet

Un vote unanime pour que toute la Sécu
reste à Mantes-la-Jolie

Tous les élus présents (Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie, Lutte Ouvrière, droite locale) ont voté un voeu présenté par le Maire à la suite du voeu que nous avions mis à l'ordre du jour.

Pour ce qui nous concerne, nous n'avons pas "fait la fine bouche" dès l'instant où ce voeu reprenait ce qui nous semblait essentiel: "aucun emploi public ne doit disparaître du territoire", "par ce voeu, notre assemblée exprime sa volonté que la CPAM revienne sur sa décision de fermeture et maintienne l'intégralité de ses activités dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie.

Le vote de ce voeu ne signifie pas, bien entendu, que nos désaccords sur la politique municipale aient disparu (loin de là !) mais nous estimons que dès l'instant où nous sommes d'accord sur le fonds, il n'y a aucune raison d'adopter une position politicienne ou/et opportuniste.

Pour le reste du Conseil municipal (*)

(*) Mohamed Mmadi, empêché, avait donné procuration à Marc Jammet

NOUS AVONS VOTE CONTRE

- La réponse du Maire aux observations de la Cour des Comptes. Marc Jammet a regretté des réponses insatisfaisantes (en gros "on ne le refera plus"), un passif qu'on n'apure pas (les indemnités de l'exécutif de 2014 à 2020, les primes indues pour 200.000 euros pour l'ex-directeur général des services, les ventes à terme complexes au profit d'associations confessionnelles dont les conventions ne sont pas annulées). Au total donc des réponses partielles et partiales, d'autant plus anormales dans une commune dont une forte proportion de la population est en difficultés sociales ( A noter la réponse du Maire: "La Cour des Comptes ne nous demande pas de résilier les conventions en cours"). - Les mandats spéciaux "Coopération décentralisée "Sénégal" (2 élus, Amadou Daff et Sidi El Haimer pour représenter la Ville sur place). Armelle Hervé s'est notamment interrogée sur le montant d'une telle "prestation" payée par la commune, sur les comptes-rendus de ces voyages que nous n'avons toujours pas. - L'adhésion au programme "Vivons en forme". Armelle Hervé a notamment souligné qu'il n'y avait aucune marge de manoeuvre sur le contenu des formations et pointé du doigt ce qui se cachait derrière derrière le mécénat annoncé: la fondation Rocket-Frères au 4° rang mondial de l'alimentaire (le groupe détient toute la chaîne). Un groupe mêlé à de sombres histoires de salariés fichés et dont certains produits ont été source avérées d'obésité aux USA. Ces produits ont été longtemps interdits par l'Union européenne ... avant qu'elle ne les autorise (sic). Réponse du Maire assez étonnante: "Je n'ai pas été regarder d'aussi près ... mais on vote quand même".

NOUS NOUS SOMMES ABSTENUS

- sur l'attribution de subventions exceptionnelles (dont la majeure partie concernait l'IFEP) - sur la salon de la chasse et de la faune sauvage (une convention de deux ans uniquement pour cette association) - sur les subventions aux associations de ressortissants (uniquement pour le Sénégal) - sur le mandat spécial pour la conférence internationale sur les villes apprenantes en Corée (où un film de 5 minutes sera projeté !) - sur la convention avec la fondation Paris-Saint-Germain - sur la dotation de solidarité urbaine et l'utilisation des subventions. Binta Sy a notamment souligné des actions très largement en dessous des besoins (74 colis alimentaires en 2020 pour une commune de 45.000 habitants) et rappelé que que nous avions fait des propositions, toutes refusées par la majorité municipale - sur les orientations générales du règlement de publicité intercommunale - sur la maintenance des installations de chauffage et les prestations de nettoyage technique après sinistre. Marc Jammet (notre représentant à la commission d'appels d'offres et qui y avait été invité malgré un courrier du Maire prétendant le suspendre) a souligné la compétence des services municipaux mais regretté les absences systématiques du Comptable du Trésor et du représentant de l'Etat depuis le début du mandat municipal - l'avenant au plan d'aide aux communes de plus de 25.000 habitants - sur le retrait de la délibération (règlement intérieur) à la demande du Contrôle de la Légalité de la Préfecture des Yvelines. Cette délibération a été ajoutée à l'ordre du jour par le Maire à l'ouverture du Conseil municipal. Ce dernier a indiqué qu'il cherchait une autre rédaction pour pouvoir "sanctionner" un élu. Marc Jammet lui a répondu qu'il l'avait prévenu que cette délibération était illégale et que quelle que soit la rédaction, elle le serait toujours puisqu'elle ne respecte pas le CGCT (Code Général des Collectivités Territoriales). Il a expliqué l'abstention de notre groupe puisqu'il s'agissait de revenir à l'ancienne mouture du règlement intérieur que nous ne partageons pas.

NOUS AVONS VOTE POUR

- L'admission en non-valeurs des créances irrécouvrables - la renégociation du contrat d'assurance dans le cadre du ralliement au CIG Grande Couronne (Centre Interdépartemental de Gestion) qui sécurise les procédures pour les agents - l'adhésion au service Conseil en assurance chômage du même CIG - la convention avec l'ASM et l'association "Fête le mur". Armelle Hervé en  a profité pour demander où en était le chantier de restauration des statues du Château de Versailles qui devait s'implanter aussi au gymnase Lécuyer. "Elles (les statues) étaient trop lourdes et le sol n'aurait pu les supporter" a répondu le Maire qui avait beaucoup communiqué sur ce sujet AVANT les élections départementales en "oubliant" ensuite d'informer les Mantais que le chantier n'aurait plus lieu (sic!).

Commenter cet article