Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Le Parisien. Mantes-la-Jolie : à la recherche des automobilistes injustement verbalisés

9 Septembre 2021, 07:44am

Publié par Marc Jammet

Combien de FPS ont été dressés ? Difficile de le savoir. Mais plusieurs automobilistes ont alerté des élus d’opposition pour s’en plaindre. « Nous avons été prévenus de ce dysfonctionnement ces derniers jours, relate Armelle Hervé, conseillère municipale PCF. Au moment de payer, ces automobilistes ont vu que les horodateurs étaient en panne, ils ne marquaient rien. Et pourtant, des PV sont tombés. Ces personnes ont sollicité la police municipale. En vain. Et sur le site Internet de la ville, il n’y avait aucune information faisant état d’un dysfonctionnement. »

 

Des automobilistes ont reçu des amendes de stationnement au mois d’août alors que les horodateurs étaient victimes d’un dysfonctionnement. La mairie promet de faire preuve de clémence.

C’est l’angoisse de tout automobiliste consciencieux : la panne d’horodateur. Ou comment prouver sa bonne foi quand on a été verbalisé à tort. À Mantes-la-Jolie, plusieurs automobilistes en ont été victimes au cours de l’été. Pendant au moins une dizaine de jours au mois d’août, des horodateurs du centre-ville n’ont pas fonctionné. Et pourtant, des « amendes » de 25 euros (FPS) ont quand même été dressées par la police municipale. Les agents n’avaient manifestement pas reçu l’information.

Combien de FPS ont été dressés ? Difficile de le savoir. Mais plusieurs automobilistes ont alerté des élus d’opposition pour s’en plaindre. « Nous avons été prévenus de ce dysfonctionnement ces derniers jours, relate Armelle Hervé, conseillère municipale PCF. Au moment de payer, ces automobilistes ont vu que les horodateurs étaient en panne, ils ne marquaient rien. Et pourtant, des PV sont tombés. Ces personnes ont sollicité la police municipale. En vain. Et sur le site Internet de la ville, il n’y avait aucune information faisant état d’un dysfonctionnement. »

Le bug en question a pour origine un changement de délégataire. Depuis le début du mois, le stationnement, en souterrain comme en surface, est géré par le groupe Interparking. Il remplace Indigo dans la gestion des 3 160 places en voirie. Ce passage de relais a donné lieu à un couac d’origine informatique pendant une quinzaine de jours début août. La mairie le reconnaît sans difficulté et promet de faire preuve de clémence pour toutes les amendes contestées. « Nous ne savons pas encore combien ils sont, même si, à cette période de l’année, on ne s’attend pas à énormément de monde, précise Jean-Luc Santini, adjoint au maire (LR) chargé de la voirie et de l’urbanisme. Depuis la réforme du stationnement payant, les villes gèrent directement les FPS. Il nous sera donc plus facile d’intervenir et de gérer les contestations. Nous serons évidemment conciliants avec les automobilistes injustement verbalisés. »

Bon à savoir : l’élu rappelle qu’il est possible d’éviter une amende quand les horodateurs sont en panne. Il suffit, selon lui, d’apposer son disque de stationnement derrière le pare-brise de son véhicule.

 

Commenter cet article