Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Boucle de Chanteloup. GPS&O dégaine le 49.3 de la bétonisation future à savoir la DUP

17 Août 2021, 17:45pm

Publié par Marc Jammet

Vous m'avez dit ...

A l’ordre du jour du prochain conseil GPS&O du 8 juillet : délibération N° 18
 

Petit rappel des épisodes précédents :
 

Le 30 septembre 2019 l’Epamsa lance un appel à projet pour la boucle: https://www.epamsa.fr/wp-content/uploads/2019/09/20190930-reglement-consultation-definitif-boucle-de-chanteloup.pdf
 

Cet appel à projet passe à la trappe le président de l’Epamsa considérant que les projets ne lui conviennent pas.
 

Pierrot le bucheron est convaincu qu’il faut y planter des arbres !
 

Nous arrivons aujourd’hui à l’étape suivante,
 

« La Communauté urbaine, aux côtés de ses partenaires institutionnels, est engagée dans une démarche de redynamisation de la boucle de Chanteloup.

Cette démarche partenariale vise à la requalification du « cœur vert » afin de favoriser l’intégration des enjeux écologiques et de santé environnementale et de soutenir les activités agricoles et sylvicoles.

L’EPAMSA, en tant qu’opérateur pilote de l’OIN Seine Aval, est chargé de définir le projet d’ensemble en partenariat avec les collectivités, et sa mise en œuvre. »
 

Donc GPS&O (sous couvert de favoriser l’intégration des enjeux écologiques et de santé environnementale et de soutenir les activités agricoles et sylvicoles) souhaite confier la maitrise foncière à l’EPFIF ,financé par les fonds d’action foncière pour un développement équilibré des Yvelines (AFDEY) pour un montant de 15 000 000 € HT (quinze-millions d’euros hors taxes).
 

Pour ce faire GPS&O délègue à l’EPFIF la conduite et la mise en œuvre des phases administratives et judiciaires de la procédure de DUP.
 

En fait depuis l’arrêté limitant les cultures autorisées dans cette boucle à cause des pollutions liées à l’épandage , les activités agricoles ont fortement décliné au profit de l’étalement urbain.(seuls 3 agriculteurs cultivent encore et se plaignent  fort des faibles rendements et du grignotage des lapins)
 

Le problème majeur pour l’Epamsa est la multiplicité des parcelles ( 499 comptes de propriétés différents avec certains comptes de moins de 20 m² ) et donc des propriétaires fonciers qui ne sont pas dupes et estiment les montants proposés par l’Epamsa insuffisants.
 

Donc GPS&O dégaine le 49.3 de la bétonisation future à savoir la DUP.
 

A mon sens c’est le début de la fin, à partir du moment où l’ EPFIF va préempter et dépenser pour la DUP, il va vouloir en tirer des bénéfices pour son portage.

Et c’est après que les promoteurs vont commencer à pointer leur nez..
 

Je t’invite également à lire l’avis du CODEV sur le sujet

Commenter cet article