Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Cour des comptes. "Nous n'avons pas dû lire le même rapport"

25 Avril 2021, 08:11am

Publié par Marc Jammet

Le 19 avril dernier, lors du Conseil municipal, le Maire a présenté le rapport de la Cour des Comptes d'une manière pour le moins tendancieuse: pour lui tout va bien.

Vous trouverez, ci-dessous, l'intervention de Marc Jammet au nom de notre groupe.

Pour notre vote (il s'agissait de voter sur le fait qu'il y avait bien eu présentation du rapport et débat), nous l'avons subordonné à la réponse du Maire concernant notre demande d'un Conseil municipal extraordinaire.

Il a fallu s'y reprendre à deux fois provoquant la colère du Maire et une drôle de réponse: c'est non. Moins il y aura de bruit autour de cette affaire, mieux cela sera.

Nous avons donc voté contre.

Intervention Marc Jammet.

Nous n'avons pas dû lire le même rapport.

La manière dont est rédigée cette délibération est désolante.

J'en profite tout de suite pour réaffirmer ma demande qu'un conseil municipal extraordinaire soit organisé où les élus pourront auditionner les délégataires (Mandon et Lombard et Guérin) et d'une manière générale toutes les parties prenantes de la gestion des marchés.

Pour revenir au rapport de ce soir, NON la chambre régionale des comptes ne vous adresse pas un satisfécit - loin de là !

Elle pointe du doigt par exemple LES REGLES DE SECURITE.

Pour la Halle du marché du Centre-Ville, elle constate:

  • le 5 septembre 2013. Avis défavorable de la commission communale de sécurité - qui fait mention de graves dysfonctionnements mettant en péril la sécurité des visiteurs et des commerçants. Le Maire décide de poursuivre l'exploitation.
  • Le 30 octobre 2014. Nouvel avis défavorable. Le Maire décide de poursuivre l'exploitation.
  • 27 février 2017. Une commission communale à effectifs réduits lève l'avis défavorable. Le procès-verbal fait une demie page et la levée de l'avis défavorable n'est pas motivé.

La délégation de service public (2017, marché du Val-Fourré).

La majorité municipale choisit alors la société Mandon qui privilégie les commerçants "volants" (qui sont placés à chaque marché et donc potentiellement "à la merci" de pressions) aux abonnés à la société Lombard et Guérin qui privilégie les abonnés aux "volants".

Les contrôles du ressort du délégataire n'ont pas été fournis à la Chambre régionale des Comptes. Le délégataire soutient qu'il n'a pas à les communiquer. La Municipalité dit qu'elle ne les a jamais reçus. Là dedans, il y en a un qui ment !

Les placiers.

Pendant la gestion en régie, leurs recrutements par la Ville sont entachés d'irrégularités.

Les droits de place.

Entre 2010 et 2018, ils ont été perçus à 97% en espèces.

La typologie.

  • Centre-Ville 37 abonnés pour 18 à 33 volants (1 pour 1)
  • Val-Fourré 41 abonnés pour 120 volants (1 pour 3)

Amélioration du chiffre d'affaire en 2019.

Après les évènements (arrestations des placiers) le chiffre d'affaires progresse nettement passant de 278.000 euros annuels en 2017 à 547.000 euros en 2019 - + 100% !

Où est le satisfécit?

Le rapport montre au contraire de graves irrégularités et un jeu de passe-passe entre le délégataire (Mandon) et la municipalité sur l'air de "c'est pas moi, c'est l'autre".

On ne peut en rester là.

D'où notre demande d'y voir plus clair: faire le point en toute transparence puis prendre des mesures.

Nous subordonnons notre vote à votre réponse sur notre demande de Conseil municipal extraordinaire.

Vous trouverez, ci-dessous, le lien vers le rapport de la Chambre régionale des comptes.

Commenter cet article