Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Action sociale. La CGT alerte les élus Yvelinois

23 Avril 2021, 07:53am

Publié par Marc Jammet

" Sur le département des Yvelines, la précarité et la population augmentent et les moyens pour y faire face diminuent."

" (.../...) Par contre, les moyens humains sont en diminution avec une baisse de 2,6 % du nombre d’agents de la filière sociale au CD 78.

Les conséquences sont catastrophiques…" constate le syndicat des agents départementaux qui souligne les conséquences désastreuses d'une telle politique.

" Est-il normal qu’un habitant en situation de précarité attende 3 semaines à un mois un 1er rendez-vous avec une assistante sociale ?

Pour la protection de l’enfance les conséquences peuvent être dramatiques : Est-il normal que des mesures de protection de l’enfance soient placées en liste d’attente pendant des mois faute de professionnel disponible ?

Est-il acceptable que 256 mesures d’aide éducative à domicile soient en liste d’attente, que 40 mesures judiciaires de placement à domicile soient non exercées

Comment pouvons-nous protéger les enfants qui en ont besoin ?

Devons-nous rappeler qu’au-delà de nos missions « habituelles », la crise actuelle nous amène à intervenir de plus en plus dans des domaines extrêmement sensibles ?

Le nombre d’enfants en danger devant être protégés a augmenté d’une manière exponentielle, situant le Conseil départemental dans une situation de crise sans précédent proche de la rupture il y a encore quelques semaines.

Devons-nous rappeler également que l’augmentation des violences intrafamiliales est une triste réalité ?

Que le département des Yvelines est celui ayant le plus grand nombre de féminicides au sein de la région Ile de France ?

Les professionnels sont toujours présents lorsqu’une femme victime de violence se présente au service, lorsqu’une famille fait appel pour faire part de difficultés avec ses enfants, lorsqu’une personne les contacte parce qu’elle a faim, lorsqu’une personne diagnostiquée schizophrène téléphone 15 fois par jours pour discuter, lorsqu’une personne se retrouve à la rue, etc.

Ce sont des exemples de situations gérées au quotidien et auxquels les agents tentent d’apporter une réponse.

Les professionnels de terrain se démènent pour tenir à bout de bras le sens de leurs missions au service de la population Yvelinoise.

Jusqu’à quand ? "

Commenter cet article