Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Mantes-la-Jolie. Conseil municipal du 28 mai 2018 « à chaud »

29 Mai 2018, 09:23am

Publié par Marc Jammet

Au menu: Centre d'information et d'orientation menacé, Maroc et Sénégal: mandats spéciaux pour 19 élus de la majorité, retour à la semaine de 4 jours pour les écoles, la représentation des salariés faussée, la Ville se débarrasse d'un nouvel emprunt toxique, partenariat avec la librairie Tonnenx.

 

CIO : la droite municipale refuse de défendre le service public

 

Le double jeu de la droite municipale

J’ai proposé au maire qu’avec tous les élus du Conseil municipal nous prenions position pour le maintien de ce service public de l’Education nationale et, bien évidemment, le maintien des locaux au 60 boulevard du Maréchal Juin.

Par la voix de son premier adjoint, Sidi El Haimer, il s’est dit « sensible aux inquiétudes des personnels », ce qui ne veut rien dire.

Poussé plus loin dans ses retranchements, « oui ou non prenons-nous position publiquement pour défendre ce service public ? », il a estimé que la loi en préparation ne remettait pas en cause la formation continue, qu’il ne s’agissait donc que d’un redéploiement et a donc fini par admettre qu’il ne voulait pas exprimer publiquement son soutien au maintien du service public.

 

Mandats spéciaux Maroc et Sénégal

Autorisation pour 19 élus tous de la majorité

 

La Ville va rembourser les frais de voyage et de participation à des festivals, exposition, « voyages d’études » … au Sénégal et au Maroc.

19 élus y auront droit dont le maire, tout le bureau municipal, le député de la 8° circonscription et le Président du Conseil départemental.

Sur quels critères cette liste a-t-elle été établie ? Quel est le coût de ces voyages comparé aux différentes initiatives de coopération décentralisée qui dépassent rarement quelques dizaines de milliers d’euros à l’année ?

 

Modification des rythmes scolaires

Retour à la semaine de 4 jours

 

La droite municipale a fini par entendre les parents et les enseignants qui, tous, réclamaient ce retour à la semaine de 4 jours.

J’ai voté pour.

 

Représentation des salariés

Une véritable censure municipale

 

La droite municipale a défini la composition et les modalités de vote pour les instances représentatives des salariés (commission administrative paritaire – CAP, Comité technique – CT, et comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail – CHSCT).

Pour ce qui concerne les CT et les CHSCT, la loi prévaut que l’avis de ces comités (qui n’est d’ailleurs que consultatif) soit émis à la majorité des représentants du personnel.

C’était sans-doute encore trop pour la majorité municipale qui a trouvé le moyen de ne pas appliquer la loi et d’ajouter autant d’élus (tous de droite) que de représentants de salariés dans ces comités.

Pratique non ? Il suffira pour elle de trouver un allié parmi les représentants des salariés pour approuver systématiquement toutes les décisions municipales … au nom des salariés.

J’ai voté contre.

 

Emprunt toxique

La ville se débarrasse d’un « swap »

 

La Ville va payer 150.000 euros de pénalités pour se débarrasser d’un nouvel emprunt toxique de 2 millions d’euros.

J’ai voté pour tout en rappelant la grave erreur financière que j’avais dénoncée au moment où ces emprunts étaient contractés. Des erreurs que, d’une manière ou d’une autre, les Mantais paient en services non  ou mal rendus parce que, du coup, ils sont moins financés.

 

Médiathèques

Partenariat avec la librairie Tonnenx

 

Un concours photo (« Bookface » - en gros on fait un selfie avec une couverture de livre, de CD, DVD … masquant son visage).

Je n’ai à priori rien contre sinon que le partenariat avec une librairie appartenant à un conseiller municipal aurait mérité davantage de déontologie.

Surtout quand ce sont des bons d’achat dans la librairie qui pourront être gagnés par les participants.

J’approuve à ce sujet la proposition qu’a faite Nathalie Coste de transformer ces bons d’achat en « chèques livres » utilisables partout.

Proposition refusée par le maire.

Je me suis donc abstenu.

 

Question orale. Notre CIO menacé.

 

Vous trouverez, ci-dessous, le texte de ma question orale.

 

Le projet de loi intitulé « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », qui sera présenté à l’Assemblée nationale en première lecture, prévoit la suppression des 390 centres d’information et d’orientation, actuellement de la compétence de l’Education nationale. L’information et l’orientation passeraient sous la compétence des régions. Pour ce qui concerne la Région Ile-de-France, celle-ci a déjà annoncé qu’elle lierait cette compétence à l’apprentissage, ce qui serait un formidable recul et laisserait « sur le carreau » de nombreux publics.

 

A mon sens, il s’agit de la mort programmée de ce service public gratuit de l’Education nationale et d’une remise en cause également de l’égalité de droits des citoyens sur l’ensemble du territoire français.

 

L’inquiétude des personnels est d’autant plus grande puisqu’alors que le projet de loi n’est même pas finalisé, aucune information ni discussion n’est engagée avec les représentants des personnels.

 

Interpellé comme d’autres collègues de ce conseil municipal (à ma connaissance Monsieur Vialay et Monsieur Sidi El Haimer), je pense que nous ne pouvons pas rester indifférents au sort du CIO au 60 boulevard du Maréchal Juin à Mantes-la-Jolie.

 

Pour ce qui concerne les 14 salariés qui déploient depuis des années une activité remarquable en direction des élèves, des étudiants, des parents d’élèves mais aussi des jeunes en situation de décrochage, de handicap, des jeunes migrants, des adultes en reconversion et en VAE.

 

Le CIO à Mantes-la-Jolie, c’est d’abord un accueil sans rendez-vous empreint de bienveillance, d’écoute et non de jugement. Un accueil ouvert à tout public toute la semaine y compris le samedi matin. C’est encore 4.000 personnes reçues en 2017 dont 30% de public adulte. C’est aussi un partenariat pérenne avec les établissements de l’Education nationale, la municipalité de Mantes-la-Jolie, avec d’autres institutions ou associations qui ont permis, parmi d’autres initiatives l’organisation des « cafés des parents », le forum de l’orientation, l’école de la deuxième chance …

 

Nous y sommes d’autant plus intéressés localement parce que nous avons la chance de disposer sur notre territoire de l’un des deux CIO du département, que ses locaux actuels sont financés par le Conseil départemental des Yvelines et ont bénéficié de l’intervention de la municipalité lors de leur déménagement en 1996.

 

Il me semble donc qu’avant le dépôt du projet de loi devant l’Assemblée nationale, il est important pour nous, en tant qu’élus, de prendre position ensemble en faveur du maintien de notre service public et de ses personnels.

Ce soutien, je l’apporte bien entendu en tant qu’élu communiste et je me tiens prêt à voter une déclaration ou un vœu exigeant le maintien du service public sous l’autorité de l’Education nationale que je vous laisse le soin de présenter ce soir afin de recueillir l’assentiment de tous nos collègues.

Commenter cet article