Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Après la crue

5 Février 2018, 09:36am

Publié par Marc Jammet

Repris du blog L'autre écho du quartier fluvial

 

Les barrages, en période de crue, concentrent une surcharge de déchets. C’est également l’occasion de les maîtriser et les éliminer avant qu’ils ne se propagent à l’aval.

Et c'est probablement le même scénario aux écluses qui se situent à l'amont...

Barrage de Méricourt le 26 Janvier 2018
au même endroit ,quelques jours plus tard , 200 tonnes de déchets y seraient accumulés (source BFMTV)

 

Les médias traitent largement des conséquences des crues sur les biens et les personnes.

Mais qu’en est-il sur la faune et la flore sauvage ??

Quelles incidences directes et indirectes ? :

Les plus visibles :

  • Déchets flottants que les crues des fleuves et rivières drainent de l’amont vers l’aval jusqu’ à l’estuaire puis la pleine mer.

Moins visibles :

  • La dégradation bactériologique et chimique des masses d’eau.

Méconnues :

  • Mortalité de la faune aquatique ; à la décrue les poissons restent piégés en plein champ.
  • Mortalité de la petite faune, l’eau en montant isole la petite faune sur des ilots ou elle meure noyée.
  • Mortalité des insectes volants ou non volants qui, en période hivernale, sont en léthargie, ils meurent noyés. De plus c’est la base de la chaine alimentaire qui fera défaut aux oiseaux la saison suivante (pénurie alimentaire).
  • Propagation d’espèces envahissantes. Cela concerne aussi bien la flore que la faune. Par exemple de nombreux plans d’eau qui ne communiquent pas avec les fleuves font l’objet de rempoissonnement. Lors des crues certaines espèces non autochtones de ces plans d’eau se propagent aux cours d’eaux.

 

 

En savoir plus :

Video de BFMTV sur les déchets au barrage de Méricourt.

article de France 3IDF de juin 2016

Commenter cet article