Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

POINT DE PRESSE DE L’ASSOCIATION « Une Gauche Debout »

23 Février 2015, 07:50am

Publié par Marc Jammet

POINT DE PRESSE DE L’ASSOCIATION « Une Gauche Debout »

Jeudi 19 février 2015.

 

Lors de l'élection municipale de mars 2014, communistes et progressistes, nous avons constitué ensemble une liste "UNE GAUCHE DEBOUT". 

 
Et nous avons décidé de poursuivre ensemble dans une association devenue espace de réflexion, de débats et d'actions entre communistes et progressistes.
Nous voulons valoriser et développer à Mantes le désir de « vivre ensemble », le respect de chacun d’entre nous, l’égalité des droits et des devoirs, la laïcité.

Nous combattons résolument le racisme et le rejet de l’autre attisés par le Front national, le communautarisme institué depuis des années par la droite.

Plutôt que de disserter éternellement sur la citoyenneté sans jamais la mettre en œuvre, nous, nous voulons la faire vivre – sans attendre.

 

Notre association vient d’être déclarée à la Sous-préfecture de Mantes la Jolie.

 

Elle est ouverte à toutes celles et tous ceux qui partagent nos valeurs et la cotisation annuelle a été fixée à 20 euros.

Elle a également ouverte une page Facebook à l’adresse http://www.facebook.com/unegauchedebout

 

NOTRE BUREAU PROVISOIRE

Aline CAUVIN, Jean-Claude DELVAL, Lucia DELVAL, Didier GAUVREAU, Soir GOMIS, Armelle HERVE, Marc JAMMET, Marie LLORENTE, Joëlle MANANT, Claude RUAUX, Eric SOUAVIN.

Président: Marc JAMMET
Trésorière: Joëlle MANANT
Secrétaire: Eric SOUAVIN

 

 

UN AUDIT POUR NOS ECOLES

 

Sans attendre, nous avons été à l’initiative d’une consultation des acteurs (parents d’élèves et enseignants) de nos écoles à Mantes la Jolie.

Une initiative que nous poursuivons minutieusement depuis le mois de mai 2014.

 

Nous avons commencé par nous rendre devant les écoles avec notre questionnaire que les parents et enseignants pouvaient nous renvoyer par La Poste ou Internet.

Puis nous avons décidé de favoriser davantage l’expression libre des parents d’élèves notamment en nous rendant DEUX FOIS devant chacune des écoles – le vendredi et le mardi.

 

50 questionnaires nous permettent aujourd’hui de réaliser un bilan d’étape.

 

Les premiers enseignements que l’on peut en tirer (en italiques gras et rouges, quelques-uns des commentaires rédigés par les parents eux-mêmes):

 

  • LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES et son application payante par la Ville sont majoritairement condamnées.  Comme nous l’indique un parent d’élève : « le nouveau rythme scolaire fatigue énormément les enfants. Ils sont épuisés dès le jeudi. Rien n’est mis en place au niveau éducatif ». Quant aux activités périscolaires, ils estiment à 90% que celles-ci devraient être gratuites et avoir du sens : prioritairement des activités culturelles et sportives. De nombreux parents déplorent également le manque de formation des encadrants.

« Nos enfants n’ont aucun accès à des activités supplémentaires. Ils sont dans des classes à attendre le temps de l’étude. La participation de la mairie aux activités scolaires est très limitée et toujours la même excuse : pas assez d’argent. Mais d’un autre côté, elle change les fleurs régulièrement. Nos enfants sont une priorité par rapport aux Fleurs »

 

«  J’aimerais plus d’activités périscolaires comme la culture pour l’épanouissement et le savoir de nos enfants. Les classes vertes et de neige pour la découverte de la nature, de la vie en communauté en dehors du domaine familial. Et toutes activités comme le théâtre, le sport, la cuisine. »

 

  • LES EFFECTIFS SURCHARGES DE CERTAINES CLASSES. De l’avis des parents, c’est notamment le cas pour les écoles Boucher, Cousteau, Curie, Les Capucines, Les Violettes, Myosotis, Uderzo. Et ce n’est pas un hasard, si c’est dans ces écoles qu’une forte majorité de parents réclament la construction de nouvelles écoles – donc au Centre-Ville et à Gassicourt – plutôt que la modification des périmètres scolaires qui ne fait que déplacer les problèmes … et les enfants.

« Changer le périmètre scolaire n’est que déplacer le problème. Si la loi dit 35 élèves par classe alors il faut changer la loi ».

 

  • LA TRES FAIBLE OFFRE DE CLASSES VERTES OU DE NEIGE. A une ou deux exceptions près, la totalité des parents ayant renseigné le questionnaire nous indiquent que leur(s) enfant(s) n’en bénéficie(nt) pas.  

 

  • DE TRES NOMBREUX PROBLEMES DE SECURITE notamment concernant les entrées et sorties d’écoles. C’est particulièrement vrai devant les écoles Sévigné et Matisse ou encore la cour de récréation de Capucines.

Matisse. « J’attire l’attention sur la nouvelle route qui a été construite récemment à la limite de l’entrée de l’école. Dangereuse pour les enfants qui rentrent et qui sortent de l’école qui ont tendance à courir ».

 

  • LE COUT ELEVE DE LA CANTINE. Globalement les parents sont satisfaits de la qualité des repas à la cantine mais ils estiment le prix payé beaucoup trop élevé.

« Il faut diminuer le coût des cantines. Il est devenu très cher pour nous … »

 

Nous allons donc poursuivre cette initiative jusqu’à ce que nous ayions fait le tour de toutes les écoles (y compris en revenant à nouveau devant les écoles où nous ne nous sommes présentés qu’une fois lors du lancement de notre initiative).

 

Nous estimons que cela sera fait aux alentours des vacances scolaires de printemps.

Et nous prévoyons d’ores et déjà l’organisation

d’une réunion publique entre le 18 et le 22 mai prochains.

 

DEBAT SUR LA LAÏCITE. Sur le principe, nous l’avons programmé pour le 26 juin.

L’idée est de revenir sur ce concept – fondateur de notre République – qui permet aux croyants et non-croyants de se respecter et de vivre ensemble. Nous comptons donc inviter à cette occasion des acteurs – croyants et non-croyants, dans tous les domaines de la société dont l’école.

 

Commenter cet article