Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal et communautaire de Mantes la Jolie

PCF 78: à moitié exclus pour délit d'opinion?

3 Janvier 2014, 08:29am

Publié par Marc Jammet

Vous trouverez, ci-dessous, le courrier que vient d'adresser Armelle Hervé, secrétaire de la section de Mantes la Jolie du PCF à Pierre Laurent, secrétaire national du PCF.

 

Je tenais à t’informer d’un fait sans précédent touchant la section de Mantes-la-Jolie (Yvelines).

 

Depuis le mois d’août 2013, la fédération des Yvelines, après avoir refusé de nous donner les vignettes de la fête de l’Humanité demandées pour les diffuser, n’adresse plus aucune information départementale ou nationale, ni à la secrétaire de section que je suis, ni à aucun des adhérents de notre section.

 

Venue au siège départemental lundi 23 décembre pour mettre à jour les comptes/cotisations, j’ai demandé au trésorier fédéral  - Alain Mennessier, qui m’a reçue avec son adjointe Christine Langellier – de rétablir ces informations. Sa réponse a été claire : « Non ». Selon ses dires, ce serait le secrétaire départemental qui l’aurait décidé (seul ?) et lui (le trésorier) est d’accord avec cette exclusion de fait. C’est inadmissible.

 

Cela appelle trois remarques de ma part :

1°) Cette décision personnelle est antistatutaire et antidémocratique.

2°) Comment rétablir des relations « cordiales » face au mépris manifesté à l’encontre des adhérents d’une section par ceux placés en responsabilité par le fonctionnement de notre parti et non pas élu de droit divin ?

3°) Comment accepter que dans notre parti, le débat d’idées soit tabou ? Je peux comprendre qu’un secrétaire fédéral puisse rencontrer quelques difficultés politiques pour trouver les arguments pertinents, mais aucun raccourci, aucune mesure inappropriée et autoritaire ne peut justifier l’absence de tout échange.

 

Il est inacceptable de « s’asseoir » ainsi sur l’activité de notre section décidée par ses adhérents et sur les cotisations que ceux-ci versent à l’organisation dont ils sont membres ; sur leur implication dans l’un des plus gros mouvements citoyen de notre région pour la réouverture de la cardiologie interventionnelle à l’hôpital de Mantes-la-Jolie  (3 ans de lutte, 30 000 pétitionnaires, 200 élus de tout bord qui soutiennent…) et l’obtention de la non privatisation du service de cardio…

 

Je te demande donc d’intervenir auprès de Julien Iborra, secrétaire départemental, pour que cesse cette discrimination à l’encontre des communistes de la section de Mantes-la-Jolie et qu’ils retrouvent leur droit à l’information émanant des instances de notre parti.

 

Cordialement,

 

 

Armelle HERVE

Secrétaire de la section de Mantes-la-Jolie du PCF

Commenter cet article