Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

LE GASSICOURTOIS: "Impôts locaux, le coup de massue"

17 Juin 2011, 09:20am

Publié par Marc Jammet

Au menu: les impôts locaux, la justice aux USA, le Fonds monétaire international, l'hôpital en défici pour la première fois, le muguet des communistes, la baisse de la facture d'eau.

Le Gassicourtois est le petit journal réalisé et distribué par les communistes de Mantes la Jolie.

gass

JUSTICE AUX USA. SELON QUE VOUS SEREZ RICHE OU PAUVRE … Au-delà de l'étalage sordide et des déclarations scandaleuses vis-à-vis d'un viol présumé (de Jack Lang estimant "qu'il n'y avait pas mort d'homme" à Jean-François Kahn relativisant "le troussage d'une domestique"), l'affaire Strauss-Kahn aura au moins un mérite, celui d'éclairer davantage le fonctionnement de la Justice aux USA.

On apprend aisni que les enquêteurs fédéraux ont pour seule tâche de rechercher les preuves de culpabilité. Ils ont même le droit de ne pas produire des informations tendant à prouver l'innocence du suspect.

Car la preuve de l'innocence est uniquement à la charge de l'accusé, de ses avocats, des enquêteurs privés … si l'accusé en a les moyens financiers.

A défaut, le "présumé coupable" devra se résoudre à plaider coupable et à négocier sa peine avec le juge. C'est d'ailleurs le cas de 80% des poursuivis en justice. 

Mais, dans ce cas, les USA économiseront le coût d'un procès. 

Ainsi va la justice aux USA ….

 

FMI. SI CE N'EST TOI, C'EST DONC TON FRERE? La secrétaire nationale du Parti socialiste, Martine Aubry, vient de soutenir la candidature de la ministre de Sarkozy, Christine Lagarde, à la direction du FMI.

C'est pourtant le même Fonds monétaire international qui, avec l'appui de la Banque centrale européenne, a plongé les états (et surtout les citoyens) dans la crise financière.

… Tout en finançant les banques privées à coups de centaines de millions d'euros.

Qu'ils s'appellent Dominique Strauss-Kahn ou Christine Lagarde, on comprend mieux pourquoi ils ont soutenu, à l'unisson, la réforme des retraites ou la "stabilisation des salaires".

 

L'HOPITAL DE MANTES EN DEFICIT POUR LA PREMIERE FOIS. Pour la première année, l'hôpital de Mantes est en déficit. 

Cela n'empêche ni le directeur de l'ARS, ni celui de l'hôpital de justifier la fermeture de la cardiologie interventionnelle. C'était pourtant une des rares activités "rentables" de l'hôpital (500 actes annuels rapporteraient 2,5 millions d'euros!)

Ce n'est donc pas pour faire des économies que cette unité a été fermée mais bien pour offrir une activité rentable au privé (la clinique privée d'Evecquemont a augmenté son chiffre d'affaire de 30%). Le tout au détriment d'abord de notre santé mais aussi des caisses de la sécurité sociale et de l'Hôpital dont on nous dira peut-être bientôt qu'il doit encore fermer des services pour résorber son déficit?

Le comité Cœur.Hôpital.Mantes et ses 19.000 signataires poursuit son action. Il a bien raison.

 

MUGUET. MERCI AUX MANTAIS. Cette année encore, les communistes ont été à cours de muguet le 1° mai. Par leur geste, les Mantais ont contribué à financer l'activité des communistes, tous bénévoles. Qu'ils en soient ici chaleureusement remerciés.

IMPOTS LOCAUX 2011.
Le coup de massue
Le 28 avril dernier, le Conseil municipal a voté les taux d'imposition pour 2011. Au total, c'est un véritable coup de massue pour les Mantais qui verront leur taxe d'habitation augmenter, en moyenne; de plus de 23%!
Le maire avait baissé les impôts en 2006 et 2007 .. avant les élections municipales.
Mais son discours et ses actes ont, depuis, quelque peu changé: + 8,5% pour la Taxe d'habitation en 2010, + 23% en 2011!!!
Ces impôts vont d'abord frapper de plein fouet les classes moyennes. Ainsi un petit propriétaire paiera, en 2011 et en moyenne, 300 euros de plus qu'en 2009 (taxes foncières et taxe d'habitation).
Cela ne signifie pas que les services rendus seront amplifiés - bien au contraire. Ainsi les effectifs municipaux ont été réduits de plus de 100 postes, les subventions aux associations ont été réduites - notamment pour la culture, la voirie est dans un état déplorable et le stationnement payant a été élargi et les prix massivement augmentés.. Seule entorse à la règle: les indemnités des maire-adjoints qui augmentent, elles, de 11% en 2011.
Mais, contrairement à ce que dit le maire, qui se retranche derrière les baisses des dotations d'un gouvernement qu'il soutient, une autre politique municipale est possible.
A titre d'exemple, plutôt de gaspiller près de 5 millions d'euros dans le parking Gambetta ou 26 millions d'euros dans la casse des logements sociaux, on aurait pu investir dans le bien-être des Mantais. Savez-vous, pour ne prendre que ce sujet, que la cantine gratuite, pour tous les enfants scolarisés qui la fréquentent actuellement, ne coûterait que 750.000 euros?
GESTION DE L'EAU
La facture va baisser de 18%.
C'est ce qu'a annoncé Dominique Braye, le Président de la CAMY, le 17 mai dernier. Le prix de l'eau potable pour une consommation de 120 m3 va baisser de 30% (50% pour les 45 premiers m3), l'abonnement passe de 66 à 18 euros … Au total, pour 120 m3; l'économie sera environ de 110 euros par famille.
C'est une très bonne nouvelle pour les Mantais et l'action de l'AREP (association pour le retour à la régie publique) est loin d'y être étrangère.
C'est elle qui, en effet, a diffusé un mémorandum contestant point par point le rapport d'audit sur la gestion de l'eau qu'avait commandité la CAMY. A l'évidence, les frais étaient surestimés par Véolia depuis des années!
Du coup, pour ne pas tout perdre, Véolia a consenti à une baisse importante des prix … en échange d'une prolongation de sa concession jusqu'en 2018.
C'est bien la preuve que:
- les Mantais ont trop payé pendant des années,
- que Véolia, même avec cette baisse des prix, y trouve encore largement son compte 
- que le retour en régie publique est donc plus que jamais d'actualité à l'échelle de la CAMY.
Pour sa part, l'AREP continue son combat et vous invite le vendredi 16 septembre à 20h30 à l'Agora à une réunion publique.

Commenter cet article