Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet.

Mantes-la-Jolie. Pourquoi je ne me rendrai pas au prochain CA du CCAS .

5 Avril 2022, 07:06am

Publié par Marc Jammet

Conseil d'administration du 6 avril 2022

Ordre du jour.

  • BUDGET PRIMITIF 2022
  • PROVISIONS POUR RISQUES
  • INSTANCES PARITAIRES COMMUNES ENTRE LA VILLE ET LE CCAS
  • COMPOSITION DU COMITE SOCIAL TERRITORIAL ET DE LA FORMATION SPÉCIALISÉE
  • SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS D AIDE SOCIALE ET CARITATIVE

 

Pourquoi je ne me rendrai pas à ce Conseil d'administration.

Vous trouverez, ci-dessous, le courriel que j'ai adressé aux administrateurs hors élus.

Bonjour à tous,

J'ai reçu comme vous tous la convocation pour mercredi prochain et l'ordre du jour (dont le budget 2022) du prochain Conseil d'administration du Centre communal d'action sociale.

Je constate qu'alors que nous étions réunis mercredi dernier - 30 mars - le Vice-président, Monsieur DAFF, n'a même pas eu la correction de nous informer en séance de cette nouvelle réunion.

Je constate évidemment que le débat que nous avons pu avoir mercredi dernier (orientations budgétaires) restera vain puisqu'à l'évidence il ne peut en être tenu aucun compte dans le projet de budget qui nous a été envoyé.

Je ne peux accepter ce mépris pour les administrateurs que nous sommes et que la majorité municipale tente ainsi d'instrumentaliser.

C'est la raison pour laquelle je ne me rendrai pas à ce prochain conseil.

Cordialement,

Marc Jammet, administrateur du CCAS

 

Compte-rendu succinct du Conseil d'administration du 30 mars 2022

 

Débat d'orientations budgétaires

Je suis intervenu au cours du débat pour déplorer le manque de clarification entre les compétences municipales et celles du CCAS. On ne comprend toujours pas pourquoi telle ou telle dépense est affectée soit à la municipalité soit au CCAS - sinon "l'opportunité". 

Le CCAS est par ailleurs manifestement sous doté. Ce que cache le "discours municipal" en comptant les actions des associations qui oeuvrent sur le terrain. C'est une façon pour l'exécutif municipal de se dégager de ses responsabilités. J'ai également dénoncé le fait que 80% des postes pourvus soient des CDD - ce qui a d'ailleurs occasionné une activité défaillante ces derniers mois, faute de personnel.

Enfin j'ai proposé que soit menée une vaste analyse des besoins et que l'on détermine enfin un cadre financier optimal autour duquel nous aurions pu commencer à travailler sérieusement.

Commenter cet article