Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal et communautaire de Mantes la Jolie

GPSEO. Débat d'orientations budgétaires. La droite hurle. Il parait que je ne suis pas consensuel ...

29 Mars 2022, 07:25am

Publié par Marc Jammet

Le 17 mars dernier, les boulons avaient bien été resserrés avec toutes les composantes de l'exécutif afin que le débat soit le plus consensuel possible.

En clair, les élus (dont 73 maires) ne font pas de vagues et affichent un débat serein de bon aloi ... sur le dos des citoyens et des cochons de payeurs.

Consensus écorné tout d'abord par Gaël Callonnec (groupe informel IDEES non reconnu par l'exécutif) a annoncé qu'avec plusieurs maires, il introduisait un recours au tribunal administratif contre la nouvelle ligne fiscale, qu'il se prononçaient contre les projets gare parce que ceux-ci n'étaient conçus que comme une opportunité pour les promoteurs immobiliers.

Seule différence notable entre nos deux interventions: les agents de la GPSEO. Gaël pense qu'il faut réduire les dépenses, je pense que la GPSEO est sous-dotée en la matière et qu'il faut donc procéder à des recrutements importants pour pouvoir répondre aux besoins.

On notera aussi l'intervention de Pierre Bédier critiquant le protocole ANRU avec la GPSEO signé il y a plusieurs années qu'il qualifie d'insincère puisque la GPSEO n'avait pas les moyens d'honorer son engagement financier (sic ! Mais pourquoi l'exécutif - dont Pierre Bédier - a-t-il signé un tel accord ? Méconnaissance ? On en doute).

Et il avance ses pions en proposant de dénoncer la convention ANRU avant que le Conseil départemental (dont ce n'est pas la compétence, rappelons le ) prenne en charge cette convention à lui seul. Et comme le Conseil départemental ne peut quand même pas faire n'importe quoi, il annonce (plus qu'il ne propose) qu'il va falloir vendre au Conseil départemental les premiers terrains et les premières réalisations. On ne saurait être plus clair: la GPSEO ne va plus payer mais il sera le seul décideur !

Pour ma part, et malgré les grimaces des membres de l'exécutif, souligné tout d'abord la signification des chiffres (Les concours de l'Etat restent stables, pourquoi la majorité tente-t-elle de cacher sa mauvaise gestion derrière la baisse de ces concours ?), la baisse des recettes des entreprises parce que la GPSEO accompagne les fermetures d'entreprises plutôt que de s'y opposer - en 2021 la GPSEO a enregistré plus de 2.300 fermetures d'entreprises, les agents GPSEO, la nouvelle ligne fiscale.

Et j'ai également formulé plusieurs propositions (ce qui a eu le don d'énerver certains pour qui le débat n'était qu'un passage obligé) en proposant le détricotage de cette GPSEO, la défense de l'emploi, le retour en régie de compétences essentielles (comme l'eau) et puis ... de faire entrer les citoyens et leurs besoins dans cette assemblée.

Là vraiment il semble que j'ai exagéré selon la Présidente qui, dans un premier temps, a commencé à rappeler qu'il me fallait conclure puis, excédée a coupé mon micro en me menaçant: "surveillez vos propos ou cela va mal finir !". Sacrée conception de la démocratie. Quant aux menaces, j'en ai subi bien d'autres alors une de plus ou une de moins ne changera pas grand chose.

Autrement dit, je ne lâcherai rien !

Vous trouverez, ci-dessous, le contenu de mon intervention (que vous trouverez en lien avec la visio de cette réunion. Allez directement à 48 minutes). En lien également la délibération.

 

Sur les chiffres donnés, j'en retiens.

1. Globalement les concours financiers de l'Etat restent stables pour 2022. Je les aurais souhaités plus important mais l'argument "massue" entendu ici il y a un mois "c'est la faute de l'Etat" est faux. VOUS NOUS AVEZ MENTI !

2. Les entreprises. Les recettes sont à nouveau en baisse. EDF Porcheville mais bientôt Renault à Flins. En 2021, plus de 2.300 fermetures d'entreprises essentiellement dans le commerce, l'hébergement, la restauration. 

Vous ne défendez pas l'emploi, vous accompagnez les fermetures.

3. Les attributions de compensation. 56 millions d'euros en 2021. Nous sommes à la limite de perdre 8 millions d'euros de subventions.

4. Les agents. Ils sont réduits à la portion congrue. Postes non pourvus, turn over 13%, 38% de non-titulaires, temps partiel subi 10% pour les femmes contre 2% pour les hommes.

Par contre - et vous avez mis cela dans le même sac - les indemnités des élus augmentent elles de 3,95% (supérieure à l'inflation).

Et puis évidemment une nouvelle ligne fiscale à 6%

Un impôt injuste. A Mantes-la-Jolie cela va se traduire par une hausse de la taxe foncière de 150 à 800 euros en fonction des bases estimées par l'administration fiscale.

Je le rappelle: VOUS NOUS AVEZ MENTI pour la justifier.

Et j'apporte tout mon soutien au recours formé par Gaël Callonnec et plusieurs maires.

Cette ligne fiscale va rapporter 40 millions d'euros pour 11 millions de déficit estimé, servir essentiellement au financement d'Eole dont les dépenses dérapent gravement (vous avez programmé 132 millions d'euros sur 5 ans), à vos plans gare, à la rénovation urbaine synonyme d'épuration sociale à grande échelle.

Et je le redis ici et aujourd'hui: une forte augmentation de la taxe sur les ordures ménagères que vous avez "dans les cartons". Pourquoi faites-vous silence à ce sujet ?

C'est une gestion calamiteuse ! Je ne trouve pas d'autres mots pour la qualifier.

Pour ce qui concerne mes propositions.

Là aussi je vais m'en tenir à quelques éléments.

1. Il faut détricoter cette usine à gaz qu'est devenue la GPSEO.

2. La défense de l'emploi. Elle doit être une priorité. Je vous propose de mettre à l'ordre du jour un fil rouge: nous n'accepterons plus sur le principe une seule suppression d'emploi.

3. Les régies.

C'est urgent. Et les chiffres que vous donnez le montrent.

Par exemple les piscines. En régie 3,50 euros le ticket, en DSP 5 euros le ticket.

Qui paie pour les profits des privés ? Les usagers, les habitants pour le même service rendu.

Et c'est particulièrement valable pour la gestion de l'eau.

La DSP ce sont des profits pour les majors, c'est un entretien déficient avec des pertes considérables d'eau, une ressource précieuse.

En régie, cela permettrait d'introduire d'autres critères: la préservation de nos ressources (entretien plutôt que cette course lamentable aux profits privés) et le DROIT A L'EAU avec LA GRATUITE pour un volume d'eau GARANTI à chaque citoyen.

Il faut que cette réflexion soit sérieusement à l'ordre du jour.

4. Et puis il y a les citoyens, les habitants, les contribuables.

Avec 73 maires sur 141 élus, vous avez tendance à vous sentir entre vous et de ne pas avoir de comptes à rendre à la population.

Il faut que cela change. Il faut les informer, il faut les consulter.

Je le dis d'autant plus que deux faits de l'exécutif doivent attirer notre attention:

1. Vous nous avez encore placé ce soir sous un régime COVID en vous cachant derrière votre petit doigt alors que RIEN NE LE JUSTIFIE mais cela vous permet justement de justifier l'injustifiable: quorum réduit à un tiers, deux procurations par élu et si j'ai bien compté, grands seigneurs, vous avez laissé ... 9 ! ... places au public.

A partir de ce moment, la Présidente excédée coupe mon micro.

"L'Ecole Nationale de Musique.

Est-il normal que vous osiez répondre à des parents qui s'inquiètent de la gestion de cette école par le mépris - et aujourd'hui par des menaces ?

C'est inadmissible !

Ce n'est pas comme ça qu'on doit se comporter quand on est élu(e) de La République !

Sachez enfin écouter, prendre en compte, sortir par le haut d'une situation conflictuelle plutôt que de vous buter lamentablement.

D'une manière générale, arrêtez de vous tortiller: laissez entrer - enfin ! - les citoyens dans cette assemblée opaque.

Laissez entrer leurs besoins, leurs avis, du projet de prison à Magnanville à l'ENM, des services rendus à la remise en cause de la GPSEO.

Ca, ça ne coûte pas cher.

Même si visiblement la seule idée que vous n'auriez pas la vérité révélée vous est insupportable."

Commenter cet article