Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Logements vacants. Sans encadrement des loyers, on passe à côté de l’objectif affiché

9 Mars 2021, 08:21am

Publié par Marc Jammet

Conseil municipal du 8 février. Interventions de nos élus.

Armelle Hervé sur "Logements vacants"

Nous avons voté pour cette délibération.

4 jours après le Conseil, Raphaël Cognet en tant que Président de la GPSEO estimait le nombre de logements vacants à ... 500 contre 200 (voir délibération ci-dessous).

Il précisait également que les propriétaires privés du centre-ville qui auraient été aidés financièrement à louer n'auraient rien à rembourser une fois leur logement mis en location.

 

Cette délibération s’inscrit plus largement dans la crise du logement :

  • Manque de constructions sociales

  • Renforcement de la spéculation immobilière et foncière

  • Renchérissement des loyers

  • Marchandisation du logement social

  • Développement des marchands de sommeil

Cette situation est à la fois de la responsabilité de l’Etat mais aussi des collectivités territoriales par leurs choix en la matière. Loin de répondre aux besoins des ménages modestes, vous faites la part belle aux promoteurs immobiliers. Vous vous inscrivez dans des politiques de rénovations urbaines agressives en faisant flamber le foncier et l’immobilier au détriment du logement de qualité, accessible à tous.

Le constat national contenu dans le rapport de la fondation Abbé Pierre est sans appel : 4,1 millions de mal logés. 300 000 SDF.

Paradoxalement, la France n’a jamais connu autant de logements vacants, autant de richesses et de capacité à construire des logements de bonne qualité, à prix abordables. Au 01 01 2020, la banque des territoires répertoriait 3 millions de logements vacants, soit 8% des logements, et seuls 7% seraient « viables ».  Le nombre de vacance continue de progresser.

Au Centre-Ville de Mantes la Jolie, vous nous indiquez que les propriétaires privés qui pourraient être aidés financièrement pour des travaux de rénovation concernent 200 logements. Mais cette aide à la rénovation doit être considérée comme un accompagnement à la location du logement, il doit y avoir un encadrement des loyers. Sinon, on passe à côté de l’objectif affiché.

Comme il n’existe pas qu’une raison à la vacance de logements, il n’existe pas qu’une seule solution d’aide à la rénovation de logement à la rénovation de logement vacant d’un propriétaire privé : la réquisition est également possible.           

Commenter cet article