Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Mantes-la-Jolie. Commerces au Centre-ville: un plan extrêmement coûteux sans aucune garantie.

31 Octobre 2019, 09:29am

Publié par Marc Jammet

Le 16 octobre dernier, ce ne sont pas moins de 10 délibérations qui ont été votées par la droite locale sous prétexte de développer le commerce du centre-ville de Mantes-la-Jolie.

10 délibérations extrêmement coûteuses pour la Ville. Entre aides directes (300.000 euros !), le prêt gratuit de locaux de la Ville pour y installer des boutiques temporaires, une nouvelle signalétique pour les parkings souterrains ou encore l'éclairage de nuit de La Collégiale à la Tour Saint-Maclou en passant par le pont de Limay ("qui rappellera à tous les impressionnistes" - sic), la reconfiguration du secteur de la Collégiale (sans qu'on en sache davantage), elles coûteront aux finances communales la modique somme de deux à trois millions d'euros (à laquelle il faut ajouter 1,5 million de subventions d'état).

Un manque flagrant de sérieux.

C'est malheureusement ce qui est ressorti de "ce plan" lors du débat au Conseil municipal.

Vitrine en trompe-l'oeil à Guingamp. Ces "vitrines" fleurissent depuis quelques années un peu partout en France. Elles masquent les fermetures aux yeux des clients mais ne les empêchent pas.

C'est évidemment le cas pour les actions de formation (on va apprendre à vendre aux commerçants) ou encore pour développer les vitrines en trompe-l'oeil (en gros, quand un commerce ferme, on recouvre sa vitrine d'un trompe-l'oeil pour masquer cette fermeture) ou la venue d'un foodtruck square Brieussel "pour renforcer l'attractivité et la compétitivité du Centre-Ville vis-à-vis des pôles commerciaux environnants" (sic à nouveau) !.

Mais c'est aussi le cas pour les parkings souterrains de la Ville. Le maire en Conseil a ainsi annoncé la gratuité tous les samedis. Sans autre considération.

Le problème c'est que les parkings sont gérés par la société Indigo. A ma question "combien cela va coûter à la Ville ? ", le maire a d'abord confirmé que cette mesure ne serait pas neutre (72.000 euros à l'année) puis indiqué que les "samedis gratuits" n'étaient en fait que trois heures "gratuites" (attention, c'est un abus de langage puisque si vous stationnez trois heures et demi, vous payez … quatre heures !) avant, sur la vidéo enregistrée sur le site Internet de la Ville, de parler "d'un certain temps" de stationnement gratuit (aucune délibération précise n'a été ni présentée ni votée sur ce sujet - ce qui veut dire que tout reste du domaine "des bonnes intentions").

Une annonce qui fleure bon l'élection municipale ?

Cela semble évident tant ce plan reste vague et se concentre uniquement sur le Centre-Ville de Mantes-la-Jolie (pas un mot sur le reste des commerces de la Ville à Gassicourt et au Val-Fourré par exemple) avec un office du commerce qui va ouvrir … début mars 2020 - soit quelques jours avant le premier tour de la prochaine élection municipale !

On aurait voulu mobiliser un électorat que l'on sent s'éloigner en instrumentalisant les commerçants qu'on ne s'y serait pas pris autrement non ?

 

Petit commentaire "médiatique". Pour le Courrier de Mantes, j'ai dit "la même chose" que Joël Mariojouls. Pour La Gazette des Yvelines, j'ai dit "la même chose que David Stéfanelli". Tout en gardant, bien-sûr, la plus grande part de leur article aux propos du maire. Outre que les journalistes n'ont sans-doute pas "chaussé" les mêmes lunettes, ils ont conservé un point commun: celui de passer sous silence mes interventions. Ah déontologie, quand tu nous tiens !

 

Commenter cet article