Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

L'autre écho du quartier fluvial. Bonne année 2018

2 Février 2018, 08:08am

Publié par Marc Jammet

Bonne année 2018

 

Une très bonne année à toutes et à tous.

Je souhaite aux  amoureux de la nature de faire de belles rencontres naturalistes comme on peut en faire dans les espaces naturels autour de Mantes la Jolie et en particulier sur les Hautes-Garennes.

Quoi de neuf sur les Hautes-Garennes en 2017 ? Petit retour en arrière sur l’année écoulée.

  • Janvier : Un froid de canard, un mois de gel continu, tous les plans d’eau gelés de mi- Janvier à fin Janvier. Sale temps pour les oiseaux d’eau qui voient leur nourriture difficilement accessible et incidences également sur les martins pécheurs, très sensibles au froid.

 

  • Février  2017 acte le mi-parcours du « Plan régional d’actions en faveur de l’orobanche pourprée ». Cette année verra la poursuite des cultures ex situ, la mise en protection des sites, des actions de conservation sur les sites phares, des journées d’échanges et de communication entre les acteurs concernés.

La commune de Mantes la Jolie a une haute responsabilité en matière de conservation de cette plante protégée car on en a inventorié 700 pieds en 2013 sur les Hautes-Garennes. (le deuxième site en ile de France)

orobanche purpurea
  • Mars : Une solution radicale au portail de la RD 113 empêche maintenant l’entrée des véhicules qui venaient y effectuer des dépôts sauvages.

 

  • Juillet : Ce n’est pas une nouveauté mais c’est toujours un plaisir de pouvoir admirer la Zygène du Sainfoin Zygaena carniolica. Elle est très rare et fait partie de la dizaine de papillons classés EN (en danger) sur la liste rouge des papillons d’ile de France. Ci-dessous un couple in-copula (reproduction) photo prise sur les Hautes-Garennes  le 21 Juillet 2017.

 

  • Aout : la préfecture des Yvelines impose une étude d’impact pour le projet de clinique de l’oiseau blanc  sur un terrain d’1.6 hectare. (Dernier Lot non bâti du Parc d’activités Sully, dans les Hautes-Garennes en lisière du périmètre de la ZAC). On comprend mal comment le porteur de ce projet prétend présenter une étude faune –flore  pour cette parcelle compte tenu qu’il s’est empressé d’y raser toute trace de végétation !

 

  • Septembre : découverte d’une nouvelle espèce d’orthoptère  sur les Hautes Garennes. A peine un centimètre ! Le Tétrix des carrières Tétrix  tenuicornis (espèce très rare) crédit photo:Benjamin Fougère.

 

  • Du 18 Septembre au 20 Octobre 2017 : Enquête publique sur le PLU de Rosny sur Seine. Parmi les documents du dossier on peut consulter les courriers échangés avec les services de la préfecture des Yvelines. La volonté de supprimer la ZAC serait partagée par  les communes de Rosny sur Seine, de Mantes la Jolie et le GPS&O. La déclaration d’utilité publique de la ZAC imposant la mise en conformité des PLU sera caduque en Novembre 2018 à défaut de mise en œuvre de la ZAC. Donc par anticipation la commune de Rosny sur Seine s’exonère de la mise en conformité de son PLU.

  Côté Rosny sur Seine toute la partie concernée par la ZAC sera classée en    Secteur N (à l’exception de la station d’épuration)

   Côté Mantes la Jolie, l’ouverture du quartier du val Fourré vers l’Ouest serait   intégrée dans les études du nouveau Programme National de Renouvellement urbain (NPNRU)

  Côté GPS&O la suppression de la ZAC permettra d’étudier l’évolution de ce vaste secteur dans le cadre du PLUI.

  • Novembre : La municipalité de Mantes la Jolie dépose un projet de jardins familiaux sur les Hautes Garennes. Si l’objectif de «  créer du lien social entre les habitants et leur permettre de cultiver et récolter des légumes » n’appelle pas de remarque, les moyens d’y parvenir  sont contestables. Le réservoir de biodiversité des Hautes Garennes, serait amputé de 4 hectares dont 1 hectare déboisé et construit de 16 abris de jardins. Ce projet immédiatement voisin de la future clinique de l’oiseau bleu ne comporte aucune offre de stationnement. Les usagers viendront sur le site « à pied, en vélo, en voiture ou en transport en commun ». Le  Val fourré a fait l’objet d’investissements énormes pour sa rénovation et dispose de nombreux espaces en « pied-d’immeuble » ou cette activité « lien social » trouverait tout a fait sa place. C’est particulièrement incompréhensible  de détruire un espace naturel au profit d’activités anthropiques. Moralité : encore 4 hectares d’espaces naturels de gaspillés au profit d’activités pseudo-écolo et, cerise sur le gâteau, installation de ruches au détriment des pollinisateurs sauvages locaux dont les papillons, les abeilles sauvages et le  Bourdon grisé bombus sylvarum espèce très rare et protégée des Hautes Garennes.

 «  Si on leur donnait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs » disait Coluche

Ci-dessous le terrain de 4 hectares impacté par le projet de jardins familiaux.

 

  • Décembre : Belle rencontre au bassin de la Sablière ; un couple de Harles bièvre de passage sur ce plan d’eau. Oiseau hivernant exceptionnel en ile de France, on peut compter sur les doigts d’une main le nombre d’individus vus en Ile de France chaque année.Mauvaise photo prise  de loin. Très farouches, on ne peut les observer sans les faire fuir qu’a une distance de 200m.

 

En savoir plus :

*Orthoptères= grillons/sauterelles

Plan régional d’actions en faveur de l’orobanche pourprée  (2015-2019)

Liste rouge des rhopalocères et zygènes d’ile de France

Projet de clinique de l’oiseau blanc 

Projet de jardins familiaux

Le harle bièvre

Tétrix  tenuicornis

Commenter cet article