Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

REVUE DE PRESSE

21 Décembre 2018, 09:03am

Publié par Marc Jammet

Le Parisien (vendredi 14.12.18). Les guichets de la ligne N ne fermeront pas … tout de suite.

Quand revendications des salariés et des usagers se rencontrent: cela s'appelle aussi la défense du service public.

REVUE DE PRESSE

Le Parisien (Lundi 17.12.18). Toujours pas de permis de construire pour Dunlopillo.

REVUE DE PRESSE

La Gazette en Yvelines (mercredi 20.12.18). Un nouveau bailleur pour des démarches simplifiées.

Voilà un joli titre bien objectif ! 

La proximité? Les deux tiers des agents resteront sur place - autrement dit un tiers NE RESTERA PAS sur place.

Au fait quelle est la dette des Résidences Yvelines-Essonne ? Combien de dizaines de millions d'euros (aux alentours de 200 millions semble-t-il) ?

Que dire du rachat de ce qui était à l'origine un Office Public (OPHLM de Mantes et non Mantes-en-Yvelines-Habitat qui est la transformation de cet OPHLM par la défunte CAMY au début des années 2.000) par une SEM, elle-même, de fait, résultat de la privatisation d'un office interdépartemental ?

Dans l'article ? Rien !

REVUE DE PRESSE

Le Courrier de Mantes (mercredi 20.12.18). Des tablettes pour les élus.

(NDLA. Je ne suis pas contre. Je souhaite simplement que les informations - tablettes ou pas tablettes - nous soient communiquées).

REVUE DE PRESSE

Le Courrier de Mantes (mercredi 20.12.18). Le bon "sens commun" de Raphaël Cognet.

REVUE DE PRESSE

Le Courrier de Mantes (mercredi 20.12.18). Mantes-la-Jolie. Toujours douze jours d'ouverture pour les magasins le dimanche.

REVUE DE PRESSE

Le Courrier de Mantes (mercredi 20.12.18). Limay. L'ouverture des commerces le dimanche fait débat.

 

Le maire de Limay avait justifié son travail avec la droite locale et départementale par le rapport de forces qu'il avait su créer (notamment pour devenir Vice-président de la communauté urbaine GPS&O).

Mais, de recul de valeurs en nouveau recul, on est bien obligé de se poser la question: qui déteint sur l'autre ?

REVUE DE PRESSE
Commenter cet article