Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Moins de services publics et davantage d’impôts locaux. Un budget municipal d’austérité pour 2016 C’est ce qu’a annoncé la majorité de droite lors du débat d’orientations budgétaires du 23 novembre dernier.

29 Novembre 2015, 20:15pm

Publié par Marc Jammet

C’est ce qu’a annoncé la majorité de droite lors du débat d’orientations budgétaires du 23 novembre dernier.

 

DE NOUVELLES SUPPRESSIONS D’EMPLOIS.

 

La majorité de droite prévoit tout d’abord une nouvelle baisse de 1% des dépenses pour le personnel municipal.

 

Pour simplement maintenir le niveau actuel, il aurait fallu augmenter les dépenses de 2% pour tenir compte de l’inflation.

 

Il s’agit donc d’une nouvelle saignée de 3% du personnel qui feront défaut à la satisfaction des besoins des Mantais. Ce sont à peu près 30 emplois qui ne seront pas créés à Mantes-la-Jolie.

 

DE NOUVELLES BAISSES DE SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS.

 

Depuis 2008, ces subventions sont « gelées ».

 

En 2016, ce sera pire : la majorité municipale leur retirera 5% de leurs subventions et … 400.000 euros au Centre communal d’action sociale (près de la moitié).

 

PAS DE DESENDETTEMENT MAIS

DES FRAIS FINANCIERS SUPPLEMENTAIRES.

 

La majorité prévoit que la dette ne baissera pas et sera égale fin 2016 à ce qu’elle est aujourd’hui : 69 millions d’euros.

 

Par contre les frais financiers vont exploser du fait des emprunts toxiques indexés sur le Franc Suisse.

 

En 2016, ce sont près de 3 millions d’euros d’intérêts (2,9 millions) que la majorité prévoit – soit un peu plus de 4% d’intérêts alors que les emprunts se négocient actuellement autour de 2%.

 

UNE NOUVELLE AUGMENTATION DES IMPOTS.

 

La majorité prévoit le maintien des taux municipaux d’imposition pour 2016.

 

C’EST UN LEURRE puisque, la même année, une nouvelle ligne d’imposition sera exigée des Mantais au nom de la Communauté Urbaine « Grand Paris – Seine & Oise ».

 

Il y aura donc bien une nouvelle FORTE HAUSSE des impôts locaux pour les Mantais.

 

Lors de ce débat, j’ai présenté d’autres propositions alternatives.

Oui, une autre politique municipale est possible et je soumets à la réflexion des Mantaises et des Mantaises, les propositions des communistes de Mantes-la-Jolie. (Voir au verso).

 

Bien à vous,  

Marc Jammet.

 

UNE AUTRE POLITIQUE MUNICIPALE EST POSSIBLE

 

 

EMPLOIS MUNICIPAUX.

 

C’est ce que la majorité de droite appelle « charges » de personnel.

Non, le personnel de la Ville n’est pas une charge mais une richesse.

C’est la compétence acquise au fil des années, c’est une meilleure écoute des habitants, c’est aussi la réactivité face aux problèmes (souvenons-nous de nos cours d’écoles gelées pendant plusieurs jours faute de personnel).

De surcroît, diminuer les effectifs du personnel n’est pas forcément synonyme d’économie. Les éclairages de Noël par exemple viennent d’être confiés à une société privée pour un coût de 240.000 euros.

 

NOS ECOLES.

 

Il y a un réel besoin d’investissement pour nos écoles, pour les aménager, pour maintenir la proximité essentielle entre nos enfants et leurs établissements scolaires.

Et il y a un réel besoin non pas d’agrandir encore l’école UDERZO mais de réfléchir rapidement à la construction de deux nouvelles écoles : l’une au Centre-Ville, l’autre à Gassicourt.

 

LES ACTIVITES PERISCOLAIRES.

 

Elles ne doivent pas rester qu’une garderie. Il faut leur donner du sens.

Et je propose que cela se réalise en lien étroit avec nos associations et nos institutions culturelles (Chaplin, Collectif 12, CAC Georges Brassens, nos deux médiathèques).

 

Répondre à ce besoin, ce n’est pas assécher financièrement ces dernières. C’est leur permettre de se déployer pleinement dans l’intérêt de nos enfants.

 

 

UNE VRAIE POLITIQUE SOCIALE.

 

 

Je propose la gratuité des activités périscolaires et l’accès pour tous à une cantine scolaire de qualité permettant à chaque enfant de bénéficier d’un repas équilibré chaque jour ouvré.

La gratuité de ces deux services coûterait à la ville un peu plus de 600.000 euros. Beaucoup moins que les subventions déguisées accordées aux promoteurs immobiliers.

 

UNE AUTRE POLITIQUE DU LOGEMENT.

 

  • Avec un coup d’arrêt aux programmes immobiliers des promoteurs privés qui défigurent notre commune et y font exploser le niveau des loyers.
  • La requalification de logements en Centre-Ville en logements sociaux (je pense notamment à l’habitat insalubre)
  • La réquisition des logements exploités par les « marchands de sommeil » et leur gestion par un bailleur social.
  • La prévention en amont des expulsions locatives par nos services municipaux chargés d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard.

 

LA MAITRISE DE l’URBANISME

 

Pour que cela soit possible, il faut que notre commune garde sa maîtrise de l’urbanisme et ait LE COURAGE DE DIRE NON à ceux qui veulent l’en priver.

Moins de services publics et davantage d’impôts locaux. Un budget municipal d’austérité pour 2016    C’est ce qu’a annoncé la majorité de droite lors du débat d’orientations budgétaires du 23 novembre dernier.
Moins de services publics et davantage d’impôts locaux. Un budget municipal d’austérité pour 2016    C’est ce qu’a annoncé la majorité de droite lors du débat d’orientations budgétaires du 23 novembre dernier.

Télécharger ma lettre d'informations municipales, c'est par ici

Commenter cet article