Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

00. Interventions de nos élus

, 09:25am

Publié par Marc Jammet

******************************************

Vaccination COVID

Transport à la demande supprimé pour les séniors ?

Vous trouverez ci-dessous le courrier que vient d'adresser Marc Jammet au maire de Mantes-la-Jolie à ce sujet.

 

Marc Jammet

Conseiller municipal et communautaire de Mantes la Jolie

Président du groupe municipal Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie

à

Monsieur Raphaël Cognet

Maire

Hôtel de Ville

31 rue Gambetta

78200 Mantes-la-Jolie

 

 

Le 17 septembre 2021

 

Monsieur le Maire,

 

Plusieurs Mantais séniors m’ont interpellé quant à leur vaccination COVID à l’île Aumône.

Ils m’ont informé, alors qu’ils bénéficiaient jusqu’à présent de transports à la demande entre leur domicile et l’île Aumône, celui-ci avait été interrompu.

C’est d’autant plus dommageable à mon avis que les dernières statistiques nationales montrent une faiblesse dans le taux de vaccination d’une catégorie de séniors (plus de 80 ans) qui, hors EHPAD, éprouvent beaucoup de mal à s’inscrire par Internet ou à se déplacer vers les lieux de vaccination.

Aussi est-ce la raison pour laquelle je me permets d’attirer votre attention sur ce problème et vous demande de bien vouloir y répondre.

 

En vous remerciant par avance de l’intérêt que vous porterez à ma demande, je vous prie, Monsieur le Maire, de bien vouloir recevoir mes salutations distinguées.

 

 

 

 

Marc Jammet

 

 

************************

Parking de la gare de Mantes-la-Jolie:

un état de saleté repoussant.

Vous trouverez ci-dessous le courrier que vient d'adresser Marc Jammet au Président de la communauté urbaine (GPSEO).

Il demande au Président de rappeler le délégataire à ses obligations et propose le remboursement au moins partiel des abonnements du mois d'août dernier.

 

Marc Jammet

Conseiller municipal et communautaire de Mantes la Jolie

Président du groupe municipal Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie

à

Monsieur Raphaël Cognet

Président de la Communauté urbaine

Grand-Paris Seine & Oise

Immeuble Autoneum, Rue des Chevries

78410 Aubergenville

Le 17 septembre 2021

 

Monsieur le Président,

 

Plusieurs Mantais m’ont signalé l’état de saleté et de manque d’entretien du parking de la gare de Mantes-la-Jolie, géré par la GPSEO en DSP.

Ils me signalent notamment des détritus, des flaques d’urine depuis le changement de délégataire.

Aussi est-ce la raison pour laquelle je me permets d’attirer votre attntion sur ce dysfonctionnement.

Il me semble à cet égard que le délégataire devrait être rappelé à ses obligations et mis en demeure de régler le problème au plus vite.

Il me semble également que les abonnements du mois d’août des usagers devraient être remboursés – au moins partiellement.

 

En vous remerciant par avance de l’intérêt que vous porterez à ma demande, je vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir recevoir mes salutations distinguées.

 

Marc Jammet

 

****************************

Horodateurs. Réponse de Carole Philippe au courrier d'Armelle Hervé

Vous trouverez, ci-dessous, la réponse de Carole Philippe (maire-adjointe) au courrier d'Armelle Hervé sur les horodateurs.

Elle lui signale notamment que la Ville n'a reçu à ce jour aucune réclamation.

Une réponse pour le moins bizarre quand on sait que Jean-Luc Santini (maire-adjoint également) a répondu lui à deux journaux locaux que toutes les amendes (FPS) pour la période en question seraient annulées.

 

***********************

Le Sous-préfet demande le retrait de la délibération sur le règlement intérieur votée le 12 juillet dernier

En réponse au courrier que Marc Jammet lui avait adressé lui demandant d'exiger le retrait de la délibération n° 9 du 12 juillet dernier (règlement intérieur instituant l'interdiction pour les élus de communiquer sans l'accord du maire, instituant des sanctions - dont la suspension de la participation à des commissions municipales ...) pour illégalité, le Sous-préfet vient de lui faire savoir par courrier qu'il avait demandé au maire le retrait de cette délibération.

Cela veut dire qu'en cas de refus du maire, le Préfet ou son représentant saisira le tribunal administratif. 

Le retrait devrait être "acté" lors du prochain conseil municipal le 4 octobre prochain.

Sans-doute la majorité municipale va ajouter une modification à la mouture précédent celle du 12 juillet dernier pour faire passer une nouvelle délibération (qui indiquera très discrètement que l'article 9 est abrogé) pour ne pas perdre la face mais les faits sont là: le maire et sa majorité municipale sont désavoués par le représentant du gouvernement et doivent reculer. 

C'est une première à Mantes-la-Jolie.

 

********************

27 août 2021

Ancien Hôtel des impôts de Mantes-la-Jolie: pourquoi cet intermédiaire privé entre la GPSEO et le Département ? (Marc Jammet)

C'est la question que je viens de poser par écrit à Raphaël Cognet (pour la GPSEO) et à Pierre Bédier (pour le département).

La Gazette des Yvelines avait en effet révélé il y a quelques semaines que le Conseil départemental venait d'acheter à Arnaud Dalbis (interrogé dans la même édition) l'ancien Hôtel des impôts, boulevard Georges Clemenceau.

Celui-ci venait d'y réaliser des travaux lourds qu'il estimait lui-même aux environs de 10 millions d'euros après avoir acheté ce patrimoine public à la CAMY, 1 million et demi d'euros.

A quel prix le Conseil départemental a-t-il donc acheté cet ancien hôtel rénové ?

Le même Conseil départemental a-t-il donné des garanties d'une manière ou d'une autre pour qu'un intermédiaire privé se lance ainsi dans des travaux aussi onéreux ?

Quel a été l'intérêt public de passer par un tel intermédiaire privé entre deux collectivités territoriales (CAMY devenu GPSEO et Département des Yvelines) ?

Vous trouverez, ci-dessous, le contenu des deux courriers que je viens de leur adresser respectivement.

Courrier à Pierre Bédier

Marc Jammet

Conseiller municipal et communautaire de Mantes la Jolie

Président du groupe municipal Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie

à

Monsieur Pierre Bédier

Président du Conseil départemental des Yvelines

2 Place André Mignot

78000 Versailles

 

Le 27 août 2021

 

Monsieur le Président,

 

Un hebdomadaire gratuit a récemment révélé que l’ex-hôtel des impôts de Mantes-la-Jolie, après avoir été acquis par la Communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines (CAMY, intégrée depuis à la Communauté urbaine Grand-Paris Seine & Oise – GPSEO) aurait été revendu à un ex maire-adjoint de Mantes-la-Jolie (Monsieur Dalbis) sans-doute au nom d’une des SCI qu’il administre puis acquis récemment par le Conseil départemental des Yvelines.

Cette opération m’interroge notamment sur l’utilité publique d’une telle opération puisque, de fait, un patrimoine public (propriété de la CAMY puis de GPSEO) aurait été cédé à un intermédiaire privé (qui a réalisé de très lourds travaux qu’il estime lui-même à plus de 10 millions d’euros) avant d’être acquis récemment par le Conseil départemental des Yvelines.

Ce privé, toujours selon cet hebdomadaire, semble avoir donc juoué un rôle d’intermédiaire entre la GPSEO et le Conseil départemental des Yvelines.

Aussi est-ce la raison pour laquelle je souhaite que vous m’informiez des différents aspects de cette opération et notamment sur le prix d’acquisition par le Conseil départemental.

Je souhaite également savoir si cet intermédiaire privé a bénéficié d’une demande ou d’une garantie d’achat préalable du Conseil départemental avant d’engager des travaux aussi onéreux.

 

En vous remerciant par avance de l’intérêt que vous porterez à ma demande, je vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir recevoir mes salutations distinguées.

 

 

 

 

Marc Jammet

 

 

Courrier à Raphaël Cognet

Marc Jammet

Conseiller municipal et communautaire de Mantes la Jolie

Président du groupe municipal Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie

à

Monsieur Raphaël Cognet

Président de la Communauté urbaine

Grand-Paris Seine & Oise

Immeuble Autoneum, Rue des Chevries

78410 Aubergenville

 

 

Le 27 août 2021

 

Monsieur le Président,

 

Un hebdomadaire gratuit a récemment révélé que l’ex-hôtel des impôts de Mantes-la-Jolie, après avoir été acquis par la Communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines (CAMY, intégrée depuis à la Communauté urbaine Grand-Paris Seine & Oise – GPSEO) aurait été revendu à un ex maire-adjoint de Mantes-la-Jolie (Monsieur Dalbis) sans-doute au nom d’une des SCI qu’il administre.

Cette opération m’interroge au moins à deux titres puisque, d’une part, à l’époque aucune communication n’avait été faite sur cette opération, d’autre part sur l’utilité de céder ce patrimoine public à un privé qui semble avoir servi d’intermédiaire réalisant de lours travaux onéreux entre la cession par la CAMY en 2011 et l’achat récent par le Conseil départemental des Yvelines, toujours selon de même hebdomadaire.

Je ne méconnais pas qu’à l’époque vous étiez élu d’opposition à Limay et que toute façon cette commune n’était pas membre de la CAMY et que vous n’assumez donc aucune responsabilté dans cette opération.

Pour autant, aujourd’hui Président de la Communauté Urbaine Grand-Paris Seine & Oise, je souhaite que vous m’informiez des conditions dans lesquelles cette cession s’est réalisée.

 

En vous remerciant par avance de l’intérêt que vous porterez à ma demande, je vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir recevoir mes salutations distinguées.

 

 

 

 

Marc Jammet

*******************************

22 août 2021

Horodateurs en panne au mois d'août mais ... pas les amendes ?

Vous trouverez, ci-dessous, le courrier qu'Armelle HERVE vient d'adresser au Maire à ce sujet.

 

Monsieur le Maire,

Sollicitée par des habitants du centre ville, je me permets d’attirer votre attention sur ce qui semble être des dysfonctionnements constatés sur des horodateurs de ce quartier, entre le 2 et le 15 août au moins.

Les horodateurs étaient tous éteints, hors d’usage.

Aucune information n’était donnée sur ou à proximité des horodateurs par votre nouveau délégataire de service public Interparking qui devait prendre le marché au plus tard le 3 août.

Pas plus d’information sur le site de la ville qui en est toujours au prestataire Indigo ou auprès de la police municipale sollicitée.

Je vous serais reconnaissante de bien vouloir me préciser la nature de ce problème et faire preuve de clémence envers les automobilistes qui se seraient vus verbalisés, en annulant leur amende pour ce fait.

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’assurance de ma considération distinguée.

Armelle Hervé

Conseillère municipale

******************************************

19 août 2021. 

Rue du côteau. Présence de légionelle dans l'eau chaude ? (Marc Jammet)

Monsieur Pascal PHILIPPE

Les Résidences Yvelines-Essonne

Agence de Mantes

7 rue Charles Gounod

78200 Mantes-la-Jolie

Le 19 août 2021

Monsieur le directeur d’agence,

        Plusieurs locataires de la rue du Coteau m’ont informé qu’une affichette a été apposée au cours de ce mois dans les entrées d’immeubles les informant de la présence de légionelle dans l’eau chaude.

Cette affichette, depuis, a été retirée – ajoutant ainsi à l’inquiétude de nombreux locataires.

Aussi est-ce la raison pour laquelle je m’adresse à vous afin que vous les informiez de la situation.

En vous remerciant par avance de bien vouloir me tenir informé des suites que vous donnerez à mon intervention, je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur d’agence, l’expression de mes sentiments distingués.

***************************************

Rue Pierre Curie.

Réponse du Maire

Formidable ! Les travaux devraient donc être réalisés.

Sauf que ... ils n'avaient toujours pas commencé le 13 juillet !

 

*****************************************

Rue Pierre Curie.

Trou en formation.

Vous trouverez, ci-dessous, le courrier que Marc Jammet vient d'adresser au maire de Mantes-la-Jolie à ce sujet.

Monsieur le Maire,

            Depuis maintenant plus de deux semaines, un trou s’est formé dans l’asphalte de la rue Pierre Curie.

Ce trou, dû semble-t-il à des précipitations pluvieuses, est maintenant signalé dans sa partie « émergée » aux automobilistes.

Sauf quand on y regardant de plus près ce trou, dans sa partie « immergée », recouvre en sous-sol à peu près la moitié de la largeur de la rue.

Les risques d’un nouvel effondrement existent donc.

Aussi est-ce la raison pour laquelle je me permets de vous solliciter afin :

  • d’une part qu’il soit remédié au plus vite à cet état de fait,

  • d’autre part afin que vous m’informiez des recours que vous comptez engager compte-tenu de cette « mal façon » dans une rue récemment réhabilitée.

 

En l’attente de votre réponse, je vous prie de bien vouloir recevoir, Monsieur le Maire, mes salutations distinguées.

*********************************

Gare de Mantes-la-Jolie.

Composteurs en panne, usagers pénalisés

Vous trouverez, ci-dessous, le courrier adressé par Marc Jammet au responsable Voyageurs de la gare SNCF de Mantes-la-Jolie.

Marc Jammet

Conseiller municipal et communautaire

de Mantes la Jolie

à

Monsieur Francis VEDIE

Responsable commercial « Voyageurs »

SNCF Gare de Mantes-la-Jolie

14 place du 8 mai 1945

78200 Mantes la Jolie

Le 28 juin 2021

Monsieur le Responsable,

            Je suis régulièrement alerté par de nombreux usagers de la SNCF à la gare de Mantes-la-Jolie d’un dysfonctionnement récurrent.

C’est par dizaines en effet que de nombreux Mantais s’aperçoivent que les composteurs de la gare, côté Mantes-la-Jolie, sont en panne.

Et ce, de manière régulière, depuis plusieurs mois.

Parmi ces usagers, trop nombreux sont ceux qui ont été sanctionnés par une amende alors qu’ils avaient acquis leur titre de transport.

Pénalisés depuis plusieurs mois par les travaux en cours qui rendent notamment inutilisable le passage souterrain, ces usagers sont dans l’incapacité de composter leur titre de transport sauf à rater leur train.

Ce dysfonctionnement est de la responsabilité pleine et entière de la SNCF et il m’apparaît purement scandaleux que cette dernière, alors qu’elle ne remplit pas ses propres obligations, se permette de les sanctionner.

Aussi est-ce la raison pour laquelle je m’adresse à vous afin que des mesures soient prises dans les plus brefs délais à commencer par la vérification quotidienne des composteurs et, en cas de panne, la mise en place de mesures alternatives comme la présence de personnels en amont ou sur les quais pour effectuer ces compostages.

A cet effet, il vous appartient d’engager les recrutements nécessaires.

            En vous remerciant par avance de bien vouloir m’informer des suites que vous donnerez à ma requête, je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

 

Marc Jammet

**********************************

Courrier daté du 15 avril 2021. Marché du Val-Fourré. Dangers électrification. Le maire répond à Armelle Hervé.

C'est pas moi, c'est l'autre !

Vous trouverez, ci-dessous, le courrier qu'a adressé le Maire de Mantes-la-Jolie à Armelle HERVE en réponse au courrier envoyé le 4 avril dernier.

 

 **********************

Mise à jour 7 avril 2021.

Stationnements. Marché du Val-Fourré. Marc Jammet écrit au Maire

Vous trouverez, ci-dessous, le courrier adressé au Maire.

Monsieur le Maire,

            De nombreux Mantais m’ont sollicité à propos du stationnement lors des jours de marchés (mardis, vendredis et dimanches) au Val-Fourré.

Ils dénoncent l’insécurité qu’ils ressentent les jours des marchés forains.

La plupart des trottoirs sont inaccessibles aux piétons – et particulièrement les mamans, leurs enfants en bas âge et les poussettes éventuels. Du coup, elles doivent emprunter les chaussées aux alentours du marché.

Cette situation qui devait être temporaire se prolonge depuis le 13 février 2018, il y a maintenant plus de trois ans !

Depuis ce déménagement dans des conditions inadmissibles (il a fallu attendre plusieurs mois et mon intervention publique pour que la majorité municipale s’aperçoive que le terrain utilisé en face du collège André Chénier ne lui appartenait pas et procède à un échange de terrains avec un bailleur social pour se mettre en règle aux yeux de la loi), il est plus que dommageable qu’aucune étude sérieuse n’ait été menée alors même que les inconvénients s’accumulaient (sécurité des visiteurs, baisse drastique du chiffre d’affaires pour les commerçants du Centre commercial principal …).

Je vous propose que des solutions soient mises à l’étude rapidement pour répondre au problème :

  • Le réinvestissement de la dalle du Centre commercial principal qui permettrait de réduire la superficie des marchés,

  • La mise en place de places dédiées obligatoires pour les véhicules des commerçants après qu’ils ont déballé,

  • La pose de mobiliers urbains garantissant l’accès aux trottoirs pour les piétons.

La mise en œuvre de ces solutions devrait également s’accompagner d’une réflexion de fond et d’une concertation approfondie à partir des besoins exprimés par les habitants du quartier et des visiteurs du marché, quitte à remettre en cause les projets poursuivis jusqu’aujourd’hui : construction de plusieurs centaines de logements sur la dalle du Centre commercial principal, procédures d’expropriation prévues pour 2022 des commerçants sédentaires du Centre, gâchis des fonds publics par dizaines de millions d’euros pour un projet qui ferait que densifier un peu plus encore le quartier du Val-Fourré.

J’ajoute que l’état de l’électrification partielle du marché (signalé par Armelle Hervé sans qu’il n’y soit remédié 9 mois après malgré les risques évidents) ne peut qu’engendrer et faire grossir le sentiment de mépris par la majorité municipale ressenti par la population du quartier.

En l’attente de votre réponse, je vous prie de bien vouloir recevoir, Monsieur le Maire, mes salutations distinguées.

**********************

Mise à jour 5 avril 2021.

Electrification du marché du Val-Fourré. Armelle Hervé récrit au Maire

 

Armelle Hervé a écrit à nouveau au Maire concernant les dangers des raccordements électriques (désastreux !) sur le marché du Val-Fourré.

La dernière fois qu'elle avait écrit, en juin 2020, le Maire l'avait assuré que les mesures allaient être prises !

Le problème ? C'est que ce n'est pas vrai. Et que nos élus Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie sont tenaces et ne se contentent pas de promesses "qui n'engagent que ceux qui veulent bien les croire".

Vous trouverez, ci-dessous, le nouveau courrier adressé au Maire et quelques photos prises début avril 2021 sur le lieu du marché (qui se passent malheureusement de commentaires).

 

" Monsieur le Maire,

En juin dernier, j’attirais votre attention sur l’insécurité provoquée par les installations électriques mises à disposition des commerçants non sédentaires, sur l’Esplanade Diderot, dans le quartier des Ecrivains au Val Fourré, à Mantes-la-Jolie.

Vous m’assuriez que les services techniques de la ville, après vérification, demandaient au prestataire SOMAREP d’intervenir rapidement.

Vous trouverez ci-joint les photos de ces bornes électriques, prises ce samedi 3 avril 2021.

La troisième a un cache de protection, non fermé à clé, mais maintenu dans cet état, par une pierre…

Je vous demanderais donc de réintervenir en urgence pour que cette situation soit réglée de façon pérenne et garantir ainsi la sécurité pendant les marchés et en dehors.

Je vous remercie de me tenir informée des suites que vous voudrez bien donner à mon intervention."

**********************

Mise à jour 5 avril 2021.

Electrification du marché du Val-Fourré. Armelle Hervé récrit au Maire

 

Armelle Hervé a écrit à nouveau au Maire concernant les dangers des raccordements électriques (désastreux !) sur le marché du Val-Fourré.

La dernière fois qu'elle avait écrit, en juin 2020, le Maire l'avait assuré que les mesures allaient être prises !

Le problème ? C'est que ce n'est pas vrai. Et que nos élus Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie sont tenaces et ne se contentent pas de promesses "qui n'engagent que ceux qui veulent bien les croire".

Vous trouverez, ci-dessous, le nouveau courrier adressé au Maire et quelques photos prises début avril 2021 sur le lieu du marché (qui se passent malheureusement de commentaires).

 

" Monsieur le Maire,

En juin dernier, j’attirais votre attention sur l’insécurité provoquée par les installations électriques mises à disposition des commerçants non sédentaires, sur l’Esplanade Diderot, dans le quartier des Ecrivains au Val Fourré, à Mantes-la-Jolie.

Vous m’assuriez que les services techniques de la ville, après vérification, demandaient au prestataire SOMAREP d’intervenir rapidement.

Vous trouverez ci-joint les photos de ces bornes électriques, prises ce samedi 3 avril 2021.

La troisième a un cache de protection, non fermé à clé, mais maintenu dans cet état, par une pierre…

Je vous demanderais donc de réintervenir en urgence pour que cette situation soit réglée de façon pérenne et garantir ainsi la sécurité pendant les marchés et en dehors.

Je vous remercie de me tenir informée des suites que vous voudrez bien donner à mon intervention."

**********************

Mise à jour 29 mars 2021.

Allée des Marronniers. Stationnement. Réponse du Maire

 

Le Courrier envoyé par Armelle Hervé.

 

J’ai été sollicitée pour des problèmes de stationnement, allée des Marronniers, par des habitants du quartier.

 

En effet, la croissance des marronniers, plantés il y a quelques années le long de cette allée, et de leurs racines pose problème. Cela se traduit par un soulèvement du revêtement autour des arbres et sur les places de stationnement utilisées par les habitants et les visiteurs des établissements à proximité.

 

De ce fait, l’emplacement utilisable entre deux arbres se trouve réduit. Les automobilistes n’ont pas d’autres alternatives pour se garer et ils utilisent malheureusement les trottoirs. Plusieurs d’entre eux ont même été verbalisés pour cela, après 20 heures (amende de 135 €).

 

Reconnaissez que cet effet papillon est plus que dommageable et que l’indulgence serait de mise en l’absence de solution pérenne pour les résidents.

 

Je vous serais reconnaissante de bien vouloir faire étudier par les services municipaux les possibilités satisfaisant à la fois les habitants pour un stationnement dans de bonnes conditions et préservant ces marronniers « en bonne santé » (ce qui devient rare) comme respiration environnementale indispensable à ce quartier.

 

Je vous remercie de bien vouloir m’informer des suites que vous donnerez à ma sollicitation.