Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

"L'inconnue du Mantois" a - aussi - oublié de déclarer son indemnité de Vice-présidente du Conseil départemental des Yvelines

18 Mars 2021, 07:42am

Publié par Marc Jammet

Beaucoup d'élus des Yvelines ont oublié de déclarer tout ou partie de leurs indemnités à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP).

Comme le rappelle le site " Contrib.city" (que vous trouverez en lien sous l'article) cette omission est pourtant punie selon la loi d'une peine de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende.

Et la liste est impressionnante: François de Mazières (Maire de Versailles), Pierre Bédier (Président du Conseil départemental), Marie-Hélène Aubert (Maire de Jouy en Josas) auxquels s'ajoutent, pour avoir omis de déclarer une partie de leurs indemnités: Catherine Arenou (Maire de Chanteloup-les-Vignes), Joséphine Kollmannsberger (Maire de Plaisir), Josette Jean (Maire de Condé sur Vesgre), Olivier Lebrun (Maire de Viroflay), Karl Olive (Maire de Poissy), Pauline Winocour-Lefèvre (Vice Présidente du Conseil départemental des Yvelines

Le Parisien - 9 février 2015

et ... Marie-Célie Guillaume - l'inconnue du Mantois ! - qui a oublié de déclarer son indemnité de Vice-présidente du Conseil départemental (3725,44 euros brut mensuels).

Elle n'est pratiquement apparue dans le canton de Mantes-la-Jolie (Buchelay, Magnanville, Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville, Rosny-sur-Seine) qu'en 2015 ... et sur les affiches en compagnie de Pierre Bédier.

Membre de l'UDI, ancienne directrice de cabinet de Patrick Devedjian au Conseil départemental des Hauts-de-Seine, elle devait être le symbole du rapprochement entre les Yvelines et les Hauts de Seine que souhaitait Pierre Bédier.

Et puis au lendemain de son élection (propulsée de fait Conseillère départementale 78 par Pierre Bédier), elle devenait Vice-présidente du Conseil départemental des Yvelines.

Conseil départemental devenu le seul lieu où on pouvait la croiser: pas de permanence dans le canton, une absence totale sur le terrain ...

Elle est pourtant censée représenter les habitants du Canton de Mantes-la-Jolie depuis cette date.

Commenter cet article