Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Conseil d'administration du Centre communal d'action sociale (CCAS). Une coquille vide !

5 Janvier 2021, 08:36am

Publié par Marc Jammet

Conseil d'administration du Centre communal d'action sociale (CCAS).

Une coquille vide !

 

Sur la lancée du conseil municipal du 30 novembre 2020, le conseil d’administration du CCAS s’est réuni le 2 décembre dernier avec un seul point à l’ordre du jour : le débat d’orientations budgétaires.

Un débat qui visiblement pour certains ne devait être qu’une formalité puisque j’ai été le seul intervenant (les autres administrateurs ne faisant que tenter de répondre à mon argumentation en répétant ce qu’avait déjà dit en Conseil municipal … le Maire).

Sauf qu’à y regarder de plus près :

On s’aperçoit qu’en 2020 et en pleine pandémie le CCAS n’a rien trouvé de mieux que de se séparer des vacataires aggravant donc un peu plus les conséquences sociales de cette pandémie (un comble !)

On s’aperçoit que les années précédentes le CCAS a si peu mené d’actions qu’il a réintégré chaque année dans le budget suivant ce qu’il n’avait pas dépensé l’année précédente. Et que la municipalité en a profité pour revoir à la baisse ses subventions.

En 2021, la subvention « mairie » devrait revenir à son niveau « normal », c’est-à-dire 400.000 euros en tout et pour tout (les autres recettes provenant de « subventions fléchées » comme la réussite éducative (en gros on perçoit des recettes pour le même montant de dépenses).

Cette subvention ne couvre même pas les salaires du personnel (prévus à 431.000 euros en baisse de près de 70.000 euros par rapport au budget 2020).

Pour le reste des actions, le CCAS ne sert en gros qu’à instruire les dossiers des personnes pour les proposer aux financeurs.

J’ai renouvelé ma demande d’un abondement conséquent du CCAS pour qu’il puisse enfin jouer son rôle.

Ainsi le CCAS – alors qu’il vient d’annuler le réveillon solidaire – ne prévoit rien d’autre (colis de fin d’année par exemple).

D’autant plus qu’en cette période de pandémie, le nombre de familles en difficultés financières s’est accru.

Y répondre, cela signifie que les administrateurs aient le courage de réclamer haut et fort qu’ils souhaitent que ce centre communal d’action sociale ait les moyens d’agir.

Cela passe par des subventions plus conséquentes de la municipalité en urgence et pour 2021.

J’y reviendrai bientôt.

Vous trouverez, ci-dessous, ce fameux "débat d'orientations budgétaires" et le compte-rendu de la réunion du dernier CA le 27 octobre dernier.

Les "documents" pour le débat d'orientations budgétaires

Le dernier conseil d'administration le 27 octobre

Commenter cet article