Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 07:54

Alors que des centaines de millions d'être humains meurent ou souffrent de la faim dans le monde, faut-il oser parler de "surproduction" en ce domaine?

 

De fait, ce sont bien là aussi les règles absurdes (du point de vue des besoins des femmes et des hommes) qui sont et seront en cause tant que les marchés financiers et la recherche de profits guideront les décisions.

 

Pour les communistes, il s'agit avant tout d'avoir le courage de refuser cette soumission aux marchés financiers et ils formulent deux propositions:

  • la création d'un office national du lait
  • la construction de coopérations mutuellement avantageuses.

 

Crise du lait. Répondre aux besoins des femmes et des hommes
Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Divers
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 10:56

Le Conseil d'Etat vient enfin de dire le droit: l'arrêté municipal de Villeneuve-Loubet est suspendu - ce qui devrait faire jurisprudence (mais il faudra saisir le tribunal administratif arrêté par arrêté, c'est la loi).

 

Mais les apprentis sorciers (de ces maires - qui se disent encore "républicians" - à Sarkozy en passant par Manuel Valls quii décidément n'a plus grand chose à lui envier) ont gagné: il y aura de plus en plus de Burkini sur les plages et il y aura de plus en plus de politiciens pour s'emparer de ces faits, les grossir ... afin de faire oublier le reste.

Quitte d'ailleurs - au bout du compte - à avancer tout doucement vers une "tenue officielle" sur les plages (ou vers ces "racines chrétiennes de l'Europe" contenues dans le traité constitiutionnel européen rejeté par les Français en 2005)

 

Qu'on me comprenne bien.

Je  trouve que le Burkini exclusivement dédié à cacher les formes des femmes est une régression sociale. Autant donc que les femmes qui s'y livrent le fassent dans l'indifférence générale tout comme personne ne viendrait dire que des bonnes soeurs catholiques en tenue sur la plage (si, si, j'en ai vues) sont une "insupportable provocation religieuse".

Cela s'appelle la laïcité.

Chacun est libre de ses croyances ou non et chacun tolère l'autre.  

Et cela n'empêche pas le débat sur les valeurs - plus ces dernières seront progressistes, moins ce genre de débat nauséaux ne prendra le pas sur les autres.

 

Les valeurs d'ailleurs.

Restons-y d'abord au niveau de la place des femmes dans notre société dont il conviendrait de codifier la tenue vestimentaire et donc leur place dans la sphère publique (rappelons-nous quand même qu'en France, il y a tout juste 50 ans que les femmes peuvent ouvrir un compte bancaire sans l'autorisation de leur mari) puisque les "nouveaux croisés anti-burkini" se drapent derrière les droits des femmes "obligées de porter cette tenue".

Mais qu'ont-ils fait pour faciliter leur éventuel refus?

Ne serait-ce qu'au niveau de l'information sur les droits des femmes dans notre République dans nos lieux publics par exemple, pour accompagner les refus et l'accès à l'autonomie sociale (emploi, logement ...).

Où en sont par exemple les foyers pour femmes en difficultés (appelés autrefois "femmes battues")?  

Il devait d'ailleurs s'en ouvrir un à Mantes-la-Jolie par Mantes-Yvelines-Habitat en face de la gare après une longue lutte qui avait permis le relogement des locataires et la condamnation des marchands de sommeil.

La maire-adjoint de l'époque - Madame Morillon, déléguée aux droits des femmes - avait beaucoup communiqué et la presse lui avait ouvert largement ses colonnes... Sauf que plusieurs années après, ce foyer est devenu .. serpent de mer.

 

Car ce que cache cette polémique désolante, ce sont les moyens à mettre en oeuvre - financiers et sociaux (et les deux vont souvent ensemble).

Autrement dit, réserver les fonds publics au public plutôt qu'aux baisses de charges pour le patronat. 

Mais d'un tel débat ils n'en veulent pas, lui préférant "une guerre de religion" qui aurait l'avantage de placer dans chacun des camps, exploiteurs et exploités, ces derniers en oubliant d'où viennent leurs problèmes: un capitalisme qui n'a ni frontière, ni langue, ni religion ... mais qui sait les utiliser à son profit.

 

A nous de ne pas nous laisser duper.

 

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Mantes la Jolie Divers
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 06:30

Un orchestre debout pour la Nuit debout à Paris

Un orchestre debout pour la Nuit debout à Paris

Mercredi soir, plus de 350 musiciens professionnels et amateurs réunis place de la République à Paris sous la direction de trois chefs d’orchestre ont joué trois mouvements de la symphonie du Nouveau monde. Un moment d’unité sous le signe de Nuit Debout.

La culture et la lutte pour un monde meilleur, moi ça me plait. Et à vous?

 

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Divers
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 22:55

Comme d'autres, je suis contre.

 

D'une part parce que ça ne servira jamais à dissuader un terroriste de se faire sauter au coeur d'un lieu public mais, comme le dit fort justement (pour une fois) Manuel VALLS, elle a valeur de symbole. (mais quel symbole? Voir "d'autre part)

 

D'autre part parce qu'elle introduit une inégalité de traitement entre Français (les enfants étrangers adoptés par des couples de Français par exemple) qui ne les rendra jamais tout à fait Français

 

Enfin parce qu'historiquement la dernière "vague de déchéances" remonte à ... 1939 et 1940 avec plusieurs milliers de déchéances de nationalités dont Maurice THOREZ (secrétaire du PCF et député du Front Populaire, futur Ministre d'Etat) et Charles DE GAULLE (futur Président de la République).

On apprendra, en outre, que Philippe Pétain, jugé en 1945, ne sera pas lui déchu de sa nationalité par ceux qui "avait déjà connu".

 

Ci-dessous, après les images, un lien vers l'émission de "Public Sénat" très instructive à cet égard.

Déchéance de nationalité? Un peu d'histoire?
Déchéance de nationalité? Un peu d'histoire?
Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans histoire Divers Sécurité
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 03:16

Nous étions 333 mais par un prompt ... nous sommes aujourd'hui 10.000.

 

Samedi 23 janvier prochain (14h30) à Paris aura lieu un meeting pour la levée de l'état d'urgence.

 

Nous vous y invitons.

Meeting pour la levée de l'état d'urgence le 23 janvier à Paris
Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Divers Sécurité
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 23:03
Comme ça, en passant ....
Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Divers
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 09:20

Fraude fiscale. Une paille ... dans l'oeil du voisin?

 

Le gouvernement a beaucoup glosé sur les fraudes dont se rendent coupables les chômeurs, les bénéficiaires du RSA, les étudiants .. et les médias en ont fait leurs choux gras.

 

C'est vrai. Ce n'est pas bien. Mais que dire de la fraude fiscale à grande échelle? De ceux qui ont profité des milliards de fonds publics (crédit impôt compétitivité, aides et allègements divers ...) pour les placer à l'étranger.

 

Le moins qu'on puisse dire c'est que, pour le gouvernement, il est plus facile de montrer du doigt "les faibles" que de s'attaquer au monde de la finance.

CQFD.

 

fraudefiscale

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Divers
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 09:40

Renseignez votre droit individuel à la formation sur votre compte personnel de formation

A partir du 5 janvier 2015, le droit individuel à la formation (DIF) est remplacé par un nouveau dispositif, le compte personnel de formation (CPF). Attention, c’est à vous de renseigner vos heures auxquelles vous avez actuellement droit (DIF)

 

En savoir davantage ==> http://economiepolitique.org/renseignez-votre-droit-individuel-a-la-formation-sur-votre-compte-personnel-de-formation/

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Divers
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 19:10

Deprime K

 

60 milliards par mois pour faire baisser les dettes nationales? Bah non!

 

On aura beaucoup entendu sur la décision de la Banque Centrale Européenne d’injecter chaque mois 60 milliards d’euros jusqu’en septembre 2016 – soit 1.100 milliards d’euros soit encore 7.000 euros par citoyen européen.

 

Cette décision, applaudie par Syriza avant même son arrivée au pouvoir et bien d’autres forces politiques,  ne consiste pourtant pas à diminuer la dette des états.

 

Non, elle consiste simplement à racheter les titres possédés par les détenteurs publics et privés. Ca n’est pas tout à fait la même chose.

 

En gros, j’ai acheté de la dette nationale (oui oui c’est comme ça qu’on dit), je possède donc « un produit » qui me rapporte bon an mal an 2% si c’est de la dette française, 10% si c’est de la dette grecque.

 

Je peux me contenter de toucher les intérêts et de consacrer le capital qu’on me rembourse à racheter de la dette, je peux aussi revendre mon produit ou une partie de mon produit en tentant de faire plus encore de profits qu’il ne m’en rapporte.

 

Bah là ça va être facilité parce que c’est le BCE elle-même qui va me proposer de me racheter mon produit.

 

A quel prix ? Bah c’est moi qui vais en décider et il est peu probable que je lâche « mon produit » sans la garantie de faire une belle plus-value. Autrement dit, la BCE va commencer à acheter les dettes plus chères qu’elles ne valent réellement.

 

Pour quoi faire ? Bah ce que dit la BCE, c’est qu’une fois qu’elle m’aura racheté mon produit, je vais m’interroger sur ce que je peux faire de mon capital réalisé. Et que donc, sans doute, je vais alors l’investir sur un placement un peu plus risqué – les entreprises par exemple.

 

Mais rien n’est moins sûr.

Car les sous qu’on m’aura donnés, je peux évidemment en faire ce que je veux.

Et les investir par exemple massivement dans la spéculation sur l’alimentation au plan mondial (ça marche bien ça quand il n’y en a pas assez pour tout le monde) ou sur les armes (ça marche bien quand la haine se répand) voire contre les états ensuite puisque rien ne m’en empêche.

C’est même pour cela que la BCE, finaude, a prévu que ce sont les banques nationales qui prendront « les risques » à 80% en cas de dérapages ….

 

Et pour les états, ça va changer quoi ?

Leur dette ? Bah ce sera la même – sauf qu’ils la devront un peu plus à la BCE qu’aux investisseurs privés (les compagnies d’assurance notamment).

Enfin, un peu moins si l’on tient compte que cet apport massif de capitaux va relancer l’inflation et dévaloriser l’euro par rapport au dollar et donc que, grosso-modo, la dette des états exprimée en euros vaudra un peu moins en dollars (et c’est ce qui semble compter après tout).

 

Ca va relancer l’emploi tout ça ? A voir …

 

Ce qui est certain, c’est que ceux qui ont spéculé contre les dettes des états vont être bien indemnisés et qu’ils vont pouvoir surinvestir ailleurs – dans les entreprises aussi puisque c’est le but, des entreprises à qui ils vont réclamer des retours d’investissements juteux (dame, on n’investit pas pour rien) avec le risque d’un nouveau développement de licenciements boursiers ?

 

Enfin pour terminer ce petit commentaire, la BCE n’a pas exploré une piste : celle d’injecter ces 60 milliards d’euros pour les salaires (et donc pour le retraites, la sécurité sociale, les services publics …)

 

Au fait, elle n’y a pas pensé ou elle ne l’a tout simplement pas voulu?

 

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Divers
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 17:09

Juste comme ça en passant ...

 

GD Mere

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher