Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Mantes la Jolie. Tous (presque) d'accord pour ne pas consulter les Mantais.

11 Décembre 2014, 09:30am

Publié par Marc Jammet

Mantes la Jolie. Tous (presque) d'accord

pour ne pas consulter les Mantais.

 

Mantes la Jolie a voté non au schéma de coopération intercommunale mais ... l'accepte et le met en place.

 

A l'occasion de cette délibération, on a assisté à un drôle de ballet: l'UMP qui avait voté POUR le projet métropilitain à la CAMY (prévoyant aussi cette communauté de 400.000 habitants) a cette fois-ci voté CONTRE le schéma et Décil-Les Verts qui avaient voté CONTRE le projet métroplitain se sont ABSTENUS en regrettant que personne n'y retrouve ses petits (bah tiens!).

 

De fait, c'était un problème existentiel pour la droite: comment laisser passer un projet (défini sous Sarkozy et repris sous Hollande) sans approuver le gouvernement. 

Alors on s'est différencié sur "l'âge du capitaine", Pierre Bédier glosant sur l'âge de Rama SALL et cette dernière lui répondant que la valeur politique n'attendait pas le nombre des années.

 

Et les citoyens là dedans? Ne faudrait-il pas les consulter alors qu'on l'a fait à Mantes la Jolie pour déterminer le nombre d'élus qui siègent à la CAMY?

Pierre Bédier a donné la ligne: le référendum ça ne sert à rien! Silence du côté du PS et, au bout, de deux de mes interventions à ce sujet un timide "pourquoi pas?" de Nathalie Coste au nom de Décil-Les-Verts.

 

Les votes sur cette délibération. Pour (donc contre): UMP, PCF. Contre (donc pour): PS. Abstention: Décil-Les verts.

 

Vous trouverez, ci-dessous, l'intégralité de mon intervention à ce sujet.

 

Le problème de ce schéma régional, ce ne sont pas les trop nombreuses incertitudes, ce sont au contraire les trop nombreuses certitudes.

 

Il s'insère tout d'abord dans une réforme territoriale qui met à mal les principes de La République - pour reprendre la formule d'un ex-ministre de l'Education nationale.

 

Réduction du nombre de régions dans une perspective de compétition entre elles à coup d'allègements pour les grandes entreprises, dans un cadre européen de concurrence libre et non faussée.

 

Disparition de certains conseils départementaux - les uns remplacés par les métropoles, les autres par une nouvelle entité issue des communautés d'agglomération.

 

Et ces fameuses communautés d'agglomération: 800.000 habitants de Saint-Quentin-en Yvelines au Plateau de Saclay en Essone, 400.000 habitants de Limay à Conflans! 

Comme si la compétition entre les territoires n'était pas encore assez aboutie avec les deux premiers points on l'instaure à l'intérieur même des départements.

 

C'est d'abord un déni de démocratie.

Non seulement on éloigne encore un peu plus les lieux de décisions des citoyens mais après les avoir fait voter il y a 8 mois on foule aux pieds leur vote et les élus qu'ils ont désignés.

En sacifiant au passage un peu plus l'autonomie et la souveraineté des communes.

 

C'est ensuite - sur fond de concurrence exacerbée entre les territoires - un bon moyen pour l'Etat de faire appliquer sa politique d'austérité par les collectivités.

Car contrairement à ce que vous faites semblant d'exiger c'est d'abord MOINS DE SERVICES PUBLICS: je pense à la gestion de l'eau, à celle des ordures ménagères par exemple.

 

ET C'EST AUSSI DAVANTAGE D'IMPOTS LOCAUX! Parmi les 6 communautés existantes, l'une d'entre elles possède déjà une ligne d'imposition locale. Qui peut penser sérieusement qu'elle ne sera pas élargie à l'ensemble du territoire pour compenser les baisses de dotation de l'Etat comme cela a déjà été le cas avec la taxe sur les ordures ménagères à la CAMY?

 

On le voit bien: toutes les demandes que vous formulez sont des voeux pieux auxquels vous ne croyez pas vous-même. mais cela vous permet d'accepter tout en faisant mine de refuser.

 

Alors OUI IL FAUT REFUSER ce schéma et je voterai donc cette délibération.

Mais il faut aussi se battre - pour nos communes - avec et pour les citoyens.

Et le premier de leur droit, c'est d'être informé complètement et de décider en toute connaissance de cause.

Pour cela il n'y a qu'une solution: l'organisation d'un référendum dès le mois d'avril prochain.

Vous l'avez fait en décembre 2012 sur la représentativité de la commune à la CAMY: 27 élus sur 90.

Avec cette communauté d'agglomération, ce sera 140 élus au maximum pour 70 communes dont chacune sera représentée par au moins un siège. Cela veut dire que sur les 70 élus désignés en fonction du poids des communes, Mantes la Jolie en obtiendrait 7. 8 en tout donc au maximum sur 140 élus. Mantes la Jolie sera noyée!

 

Imaginez au contraire que, sur la lancée de leur vote contre ce schéma - et il semble qu'il sera très partagé dans les communes - chacune d'entre elles organise un référendum et que commune par commune, massivement, les citoyens rejettent ce schéma et cette communauté.

On pourrait alors nous opposer tous les garde-fous légaux possibles et imiginables, PERSONNE - je dis bien personne - NE POURRAIT IGNORER LE CHOIX DES HABITANTS ET NE PAS TENIR EN COMPTE.

 

Et cela aurait un autre visage que de se coucher avant même d'avoir combattu.

 

 

Commenter cet article