Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 18:32

C'est la constatation qui s'impose au vu des résultats officiels. Malgré les appels à ne pas voter Vialay (Jean Begué notamment), les électeurs n'ont pas suivi.

 

De quoi remettre en cause "une stratégie" qui semble bien avoir produit des effets contraires à ceux espérés.

Centre

Dessin de Jean Eiffel paru dans l'Humanité ... le 24 octobre 1965 (l'idée de rejeter les valeurs de gauche et de droite au profit du bon sens ne sont pas nouvelles ... et elles ont toujours profité à la droite).

 

Regardons tout d'abord les chiffres - et notamment les voix exprimés

au premier et au deuxième tours de cette élection.

 

00Listes

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


On pourra constater tout d'abord que ni la participation supplémentaire (+ 77 voix sur 10.000 électeurs), ni l'augmentation du nombre de votes blancs et nuls (+ 97, ces votes passent de 606 à 703), ne sont de nature à influer sur les grandes tendances qui se dégagent du premier au deuxième tour.

Car les faits sont là: alors que les trois lites qui n'étaient plus présentes au second tour (Mantes Autrement, Mantes Equité, Lutte Ouvrière) avaient totalisé 1872 voix, les deux listes identifiées à gauche ne progressent que d'un peu plus de 950 voix au deuxième tour pendant que la liste Vialay récupère près de 900 voix du premier au deuxième tour.

Et comme il est peu probable qu'un nombre significatif d'électeurs de Lutte Ouvrière ait pu voter Vialay au deuxième tour, il faut bien se rendre à l'évidence: sur les 1.633 voix des deux listes "apolitiques" au premier tour, plus de la moitié ont été grossir les rangs de la droite au deuxième tour.

 

Dès lors, il y a de quoi s'interroger sur cette "stratégie" mise en place.

Qu'une partie des électeurs de droite ait voté au premier tour pour l'une de ses deux listes a sans-doute contribué à mettre la droite en ballotage au premier tour (encore qu'elle aurait difficilement obtenu les 25% d'inscrits nécessaire pour être élue au premier tour) mais pour aboutir à quoi?

1. A l'évidence - et parce qu'une partie des électeurs de gauche déboussolés  ont voté pour l'une ou l'autre de ces listes - les listes identifiées à gauche ont été minorées au premier tour. Partant de là, l'espoir de battre la droite au deuxième tour est pratiquement devenu absent - d'autant que cette tendance a été amplifiée par "Ensemble pour une Gauche Citoyenne" refusant tout débat et se maintenant au deuxième tour .. en attaquant principalement les partis de gauche pour "récupérer" ces électeurs déboussolés.

2. La droite, si elle avait été élue au premier tour, aurait obtenu 33 sièges, elle en obtient 35 au deuxième.

 

Il y a donc bien lieu de s'interroger sur la mise en place "d"'une stratégie" visant à remplacer le débat de fond avec les Mantais. Autrement dit: il ne peut et il ne pourra y avoir de raccourcis pour que Mantes la Jolie se donne un jour une municipalité de gauche, sérieuse, crédible qui sera son atout pour gagner.

 

C'est la raison qui a fait que la liste UNE GAUCHE DEBOUT, a proposé publiquement dès le soir du premier tour qu'un rassemblement se construise - dans la transparence, dans le respect du vote des électeurs (quand on arrive deuxième, on ne réclame pas la tête de la liste, c'est aussi cela la citoyenneté si l'on ne veut pas qu'elle se réduise à un simple slogan publicitaire) et de l'identité de chacune des listes.

Et nous allons travailler à ce que ce rassemblement soit porteur d'avenir: par les axes sur lesquels nous nous sommes engagés à agir ensemble, par les débats et les actions que nous sommes décidés à engager en donnant systématiquement la parole aux Mantais avec un fil rouge: pas de polémique stérile, pas de petites ambitions personnelles au profit d'une ambition beaucoup plus forte pour Mantes la Jolie et les Mantais.

Pour sa part, lors de sa réunion d'hier, les militants de notre liste - parce qu'ils ont apprécié leur campagne, la définition de leurs propositions, leur engagement déterminé ET responsable contre la droite, ont décidé de poursuivre ensemble dans un nouvel espace (UNE GAUCHE DEBOUT) de rencontres et d'actions entre les communistes de Mantes la Jolie et les Mantaises et les Mantais qui ont le coeur à gauche et qui veulent agir pour leur ville.

 

NON, LA DROITE LOCALE N'AURA PAS LES MAINS LIBRES

et nous comptons bien y contribuer.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Mantes la Jolie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher