Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Mantes la Jolie. Débat d'orientations budgétaires 2012. Pour d'autres choix (enregistrement du Conseil du 21 novembre 2011)

27 Juillet 2012, 08:45am

Publié par Marc Jammet

Il s'agit là de la restitution écrite de l'enregistrement des conseils municipaux (réalisés tous deux par les servicves municipaux et envoyés ensuite aux présidents de groupe).

Le débat d'orientations budgétaires, c'est une discussion qui doit obligatoirement avoir lieu avant le vote du budget municipal (en l'occurence le mois suivant à Mantes la Jolie).

Ce devrait être normalement un vrai débat avant que les choix bdgétaires ne soient arrêtés lors du budget municipal. Malheureusement la majorité municipale se contente systématiquement d'un étalage de chiffres qui va préfigurer le prochain budget (quand il est respecté...) et ne prend bien sûr en compte aucune proposition.

Pour ma part, plutôt que de me limiter à la critique de ce qui est fait ou proposé, je m'attache à chaque fois à développer des propositions alternatives.

J'ai notamment souligné la forte de hausse des impôts locaux que venaient de subir les Mantais ( + 23% pour la Taxe d'habitation) et l'absence pour la deuxième année consécutive du vote des taux (qui servent justement à établir les impôts locaux).

J'ai formulé plusieurs propositions:

- rétablir l'allègement général à la base à 15% (ce qui entraînerait une dominution fixe de 150 euros de la taxe d'habitation pour tous les Mantais).  Cet allègement, en contrepartie, annulerait 2 millions d' euros de recettes pour la Ville. Il faut donc faire des choix.

- J'ai donc proposé trois priorités de dépenses: les écoles, la voirie et l'action social avec une politique de prévention des expulsions locatives.

- et, deux priorités d'éconmies ou de recettes supplémentaires: renégocier la participation de la Ville au parking Monoprix (elle se monte à 4 millions d'euros si l'on tient compte des subventions reçues qui pourraient être demandées et affectées ailleurs), labandon de la vidéosurveillance sur la voie publique (plus d'un million d'euros chaque année) et la renégociation de la "rénovation urbaine" (casse des logements sociaux) où la Ville a déjà payé 41 millions d'euros (à comparer aux 3 millions d'euros qu'ont rapporté les deux augmentations successives des impôts locaux).

Vous trouverez, ci-dessous, la restitution des débats enregistrés. liquez deux fois sur les images pour les agrandir.

DOB1

DOB2

DOB3

DOB4

DOB5

DOB6

DOB7

DOB8

DOB9

DOB10

DOB11

DOB12

DOB13

DOB14

DOB15

Commenter cet article