Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Le Parisien. Regain d'inquiétude chez les salariés de PSA

29 Octobre 2014, 08:07am

Publié par Marc Jammet

Le Parisien. Regain d'inquiétude

chez les salariés de PSA

 

A nouveau la suppression de 98 emplois à l'ordre du jour. La direction annonce qu'il n'y aura ni fermeture d'entreprise ni plan social. Rassurant non?

 

Sauf que 98 emplois de moins, ce sont 98 emplois de moins pour notre région sans compter les "emplois induits" (sous traitants, commerces ...) et qui si les salariés laissent faire la direction ne seront pas les derniers à être supprimés quand cette dernière annonce que la production va passer de 255.000 véhicules à 140.000 d'ici trois ans.

 

L'année dernière, après la casse de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, cette même direction avait proposé un accord aux syndicats (nouveau contrat social) que quatre d'entre eux - CFE/CGC, CFTC, FO et GSEA - avaient signé la main sur le coeur à l'exception de la CGT.

 

Le Nouveau Contrat Social comprenait quatre volets (repris du site PSA lui-même http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/medias/communiques-de-presse/psa-peugeot-citroen-signature-de-l-accord-nouveau-contrat-social ):

  • Une association renforcée des salariés et de leurs représentants à l'élaboration de la vision stratégique du Groupe et aux projets d'avenir de chaque direction et de chaque site.
  • Une nouvelle approche sécurisant l'emploi des salariés dans la réalisation des transformations collectives, en particulier pour accroître le taux d'utilisation des usines.
  • La mise en œuvre d'un Contrat de Génération PSA, associant un congé de maintien dans l'emploi des seniors (2 500 à 3 000 salariés potentiellement concernés sur 3 ans) et l'embauche en alternance de plus de 2 000 jeunes dans l'entreprise.
  • Des mesures de flexibilité et de modération des coûts salariaux, sans baisse des rémunérations versées, représentant 125 millions d'euros. Par ailleurs, le Nouveau Contrat Social prévoit d'associer les salariés au redressement de l'entreprise, par une amélioration de l'accord d'intéressement et un supplément d'intéressement/ participation début 2015.

 

On voit aujourd'hui ce qu'il en est de leur respect - de l'association renforcée des salariés à la sécurisation de l'emploi des salariés.

Rappelons encore que, pour "faire passer" la fermeture d'Aulnay, d'un "trait de plume" la direction avait déprécié de plusieurs milliards ses actifs immobolisés (en clair, elle avait brusquement estimé que la valeur de ses bâtiments avait brusquement chuté de plusieurs milliards d'euros). Devenue déficitaire, l'entreprise PSA pouvait appeler ses salariés à de nouveaux efforts et ... ne plus payer d'impôts voire .... percevoir bientôt une nouvelle manne du crédit-impôt-compétitivité.

 

L'article a été publié le 24 octobre. Cliquez deux fois sur l'image pour l'agrandir.

 

Le Parisien

Commenter cet article