Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 07:12

Publié dans #Le Mantois

La Nuit tous les chats sont gris

La nuit, tous les chats sont gris, dit-on et donc il semble plus possible de se fondre dans l'obscurité, même pour un député. Dans la nuit du 19 juin 2013, l'Assemblée nationale (dans laquelle les députés PS ont la majorité absolue) a voté contre la peine d'inéligibilité définitive pour les députés condamnés pour corruption, trafic d'influence, fraude fiscale... C'était l'un des promesses de loi de François II devant ses sujets, lorsque Jérôme Cahuzac, fraudeur fiscal, fut viré de son fauteuil ministériel chargé justement de la lutte contre l'évasion fiscale à l'étranger..

Et bien c'est non! Ce sera 10 ans d'inéligibilité maximum, ce qui veut dire sûrement moins, on est entre cols blancs, ceux qui sont hors-sol. Ce n'est pas l'automne, mais encore une promesse qui s'envole comme une feuille morte au vent de l'Assemblée nationale.

 

Mais revenons au Mantois, plus précisément à la ville-canton qu'est Mantes-la-jolie dans les Yvelines. Pierre Bédier, qui fut son maire UMP, président UMP du Conseil général, puis ministre chargé des établissements pénitentiaires justement sous Chirac (non, c'est vrai et pas un galéjade), fut condamné définitivement par la Cour de Cassation le 20 mai 2009 à 18 mois de prison avec sursis, 25 000 € d’amende et 6 ans d’inéligibilité pour corruption passive et recel d’abus de biens sociauxExcusez du peu. Inéligibilité raccourci à 3 ans par je ne sais quel miracle judiciaire.

Le Maire UMP de Mantes-la-jolie, conseiller général de cette ville, a démissionné de ce siège pour le céder à Pierre Bédier: d'où une élection partielle qui fait coincer du nez jusqu'à certains de la droite, dont le président UMP de la communauté des Communes qui parle du "coucou du Mantois", un ancien maire de Mantes et un avocat qui se présente comme "candidat à droite face à Pierre Bédier" selon le Courrier de Mantes.

 

Dans ce même journal, la députée PS du coin, elle qui a voté toutes les lois antisociales, soutient sa suppléante comme candidate à la cantonale partielle. Jusque là, normal!

"Le Mantois doit devancer la loi! " lance-t-elle dans le journal. Et de dire que sa suppléante "incarne une nouvelle génération qui porte haut les valeurs de transparence". Et l'on voit, toujours dans le Courrier de Mantes, sa camarade s'appliquer à signer la pétition engagée par Anticor, entre le président national de cette association et son secrétaire départemental. Un pétition qu'il faut signer absolument puisqu'il est question, entre autre, d'inéligibilité ou de candidat interdit interdit d'élection si condamné pour corruption.

Sauf que l'Assemblée nationale, dans la nuit du 19 juin 2013, a rayé d'un trait de plume cette promesse de François II à la France. Et comme pour vivre heureux, vivons cachés, les députés ne rendront pas publics leur patrimoine, plus d'autres dispositions qui rendent caduques une vraie transparence dans le mandat d'un élu.

C'est bêta, mais l'Assemblée nationale dispose de députés PS qui ont la majorité absolue.

Merde, je me suis gouré, je voulais mettre la pancarte de Mantes-la-Jolie. Bon, excusez-moi, ça sera pour une autre fois.

 

PS: J'ai reçu un mail de la section coco voisine de Mantes-la-Jolie.

Il m'appelle implicitement à voter pour quelqu'un dont je ne mets pas en doute sa sincérité à avoir défendu les couleurs du Fg lors de la présidentielle et de la législative de 2012 dans le Mantois. Mais dans quelle formation politique du Fg était-elle étiquetée? Ce que je sais, c'est que, conseillère municipal, elle est favorable à un éco-quartier, sorte de clone du Val-Fourré en pire car aujourd'hui, sans entreprise, la mal-vie, le chômage et la précarité explosent dans la ville. Elle a voulu prendre pour suppléant un collègue de travail dont je reconnais aussi la sincérité à avoir défendu EELV lors de la présidentielle et à s'être présenté comme candidat de la même couleur à la législative dans le Mantois.  Mais ce parti est un membre actif dans le gouvernement de François II, sinon il en démissionnerait.

Je respecte leurs idées, mais charbonnier est aussi maître chez soi et le temps de la vérité révélée par des initiés d'ailleurs, ou celui d'un sauveur suprême, dieu, césar ou tribun, est pour ma pomme complètement révolu.

 

La section coco de Mantes-la-Jolie a désigné démocratiquement son candidat. Je ne suis pas toujours d'accord avec ce dernier Marc Jammet et il le sait. Mais c'est mon candidat.

La démocratie directe est pour moi une ligne de conduite et pas quelque chose que l'on adapte en faveur du vent qui fait sous d'autres cieux. Qu'on se le dise une bonne fois pour toutes.

A Mantes-la-Jolie, mairie UMP-MODEM que Pierre Bédier veut reprendre dans sa besace pour le compte de l'Ump, n'a-t-on pas un autre combat à mener que de s'affairer dans quelque combine, avec le danger réel de la droite et du f haine dans une ville où notamment la souffrance du quartier populaire du Val-Fourré n'est pas hélas une vue de l'esprit? Merde alors!

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Mantes la Jolie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher