Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 18:33

Publié dans #Le Mantois

Ainsi, un coucou semble hanter le Mantois. Mais il n'est pas le seul me semble-t-il. En tout cas, ces mots sortent de la bouche de Dominique Braye dans le Courrier de Mantes et l'homme s'y connait en zoiseaux puisqu'il est vétérinaire de profession. Dominique Braye est aussi une pointure dans l'UMP du Mantois: il en préside depuis 1995 l'agglomération des communes de Mantes-en-Yvelines(CAMY), il fut maire de Buchelay durant 22 ans et sénateur des Yvelines de 1995 à 2011.

Mais son propos vaut son double pesant d'or. Il se rapporte à Pierre Bédier, un pointure lui aussi de l'UMP dans cette région. Celui-ci fut député-maire UMP de Mantes-la-Jolie, président UMP du Conseil général des Yvelines et sous-ministre chargé des prisons avec Chirac à l'Elysée.

 

Seulement voilà, un jour, il faillit connaître le dedans d'un établissement pénitentiaire. Il fut pris ses mains dans un pot de confiote. Et pour cela, il fut définitivement condamné par la Cour de cassation le 20 mai 2009 à 18 mois de prison avec sursis, 25 000 € d’amende et 6 ans d’inéligibilité pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux dans une affaire de corruption à Mantes-la-Jolie.Excusez du peu. Inéligibilité raccourci à 3 ans par je ne sais quel miracle judiciaire, puisque, sans doute sottement, je croyais que la Cour de Cassation était l'instance supérieure judiciaire de la République française souveraine.

Et donc, voilà le coucou de Dominique Braye. Rendu éligible, malgré sa condamnation (à quand aucune éligibilité pour toute personne condamnée?)Pierre Bédier, toujours de l'UMP, veut retrouver ses petites affaires: d'abord au Conseil général, puis aux municipales de 2014.

Et paf, il fout dehors de son nid le conseiller général UMP qui s'y trouvait. En l'occurrence Michel Vialay, le maire UMP de Mantes-la-Jolie. Celui-ci démissionne donc. Cela fut facile, vu que Pierre Bédier tournait toujours dans les couloirs de la mairie. Vialay démissionnant, normalement sa suppléante devait siéger à sa place. Oui, mais non, c'était Pascale Bédier, l'épouse légitime de Pierre Bédier, qui n'allait pas casser comme ça son couple. Elle démissionna donc à son tour.

 

Bon, Pierre Bédier se présente donc à la cantonale partielle des 30 juin et 7 juillet 2013 sans étiquette. Malgré que la municipalité UMP-MODEM de Mantes-la-Jolie et tous les caïds du même métal dans le département le soutiennent ouvertement. Sauf Dominique Braye, le président UMp de la Camy, pour les raisons que je viens d'invoquer.

Dans cette élection, le PS présente la suppléante de la député PS élue en juin 2012. Il va falloir qu'elle s'accroche aux branches pour défendre le triste bilan de François II. Surtout  à Mantes-la-Jolie sinistrée économiquement et socialement et dont le gouvernement est d'accord pour que son hôpital public perde ses activités au profit du privé en l'occurrence, un maire-adjoint UMP de Mantes-la-Jolie.

Le F haine présente lui pas un coucou, mais une autre espèce bien plus néfaste à mon avis. Il sera tête liste F haine à Mantes-la-Ville aux municipales de 2014. Mais d'abord, il fait un saut de cafard jusqu'à Mantes-la-Jolie pour représenter la bande à Le Pen et consorts.

Une espèce de komintern autoproclamé du Mantois soutient unilatéralement une conseillère municipale sans étiquette, élue sur la liste socialo aux dernières municipales, avec le sigle du Fg et semble-t-il du PC. Celle-ci a pour suppléant un écolo, candidat des Verts aux législatives de 2012. Tous deux sont partisans d'un éco(sic) projet pharaonique de 6 000 logements, à un souffle du Val-Fourré, quartier déshérité et c'est le moins qu'on puisse dire, en plein une région où l'emploi est rare, à l'inverse du chômage et de la précarité qui explosent.

 

La section du PCF de Mantes-la-Jolie a désigné Marc Jammet, unique conseiller municipal coco dans cette ville. Voici la lettre de soutien que je lui adresse:

"Je ne suis pas toujours d’accord avec Marc Jammet et il le sait. Pour autant, le PCF de Mantes-la-Jolie, réuni en Assemblée générale dûment convoquée, à l’unanimité des présents, l’a désigné comme son candidat à l’élection cantonale. Étant partisan de la démocratie directe, je ne vois pas qui voudrait contester ce vote.

Conseiller municipal depuis 11 ans, Marc Jammet n’a eu de cesse de défendre les humbles, tous ceux dont notre mauvaise société ne fait plus cas, comme les travailleurs ou ceux exploités par les marchands de sommeil. Sans doute pour cette raison, le conseil municipal de Mantes-la-Jolie ne l’a pas désigné à la CAMY comme élu de l’opposition.

Tout naturellement donc, Marc Jammet est mon candidat à cette élection cantonale, avec Joëlle Manant, infirmière et l’une des animateurs du collectif qui défend l’hôpital public de Mantes."

Roger Colombier, ancien Président du Conseil de prud’hommes de Mantes (section commerce), auteur de nombreux ouvrages et écrits sur l’histoire sociale, administrateur de l’Institut CGT d’histoire sociale d’île-de-France.

 

NB: Les coucous sont connus pour ne pas construire de nid, même si ce n'est pas toujours le cas. Ils déposent leurs œufs dans celui des autres oiseaux, les laissant à s'occuper de leur progéniture à leur place.

La stratégie du Coucou et le syndrome de Stockholm

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Mantes la Jolie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher