Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 05:43

Gassicourt. La Poste s’agrandit au profit d’une société civile

 CIMG0332

Après avoir fermé l’école Paul Bert, la Ville y a aussitôt implanté des activités déjà existantes sur le territoire (mais ailleurs) comme le CVS par exemple mais aussi la marie-annexe dont elle a déplacé les services de quelques mètres.

 

Jeu de dominos, il fallait donc trouver une autre utilisation à l’ex-mairie-annexe qui jouxte la Poste de Gassicourt.

 

C’est donc chose faite puisque La Poste a répondu favorablement à l’extension de ses locaux … sauf :

-        qu’elle ne s’engage pas sur une augmentation du personnel pour répondre aux besoins (la question ne lui a d’ailleurs pas été posée a confirmé le maire en réponse à mon intervention),

-        qu’elle refuse d’acheter les locaux, souhaitant simplement les louer.

 

Alors la Ville, qui jusqu’à présent était propriétaire des locaux, va les vendre … à une société civile …. qui se chargera ensuite de les louer à La Poste.

Le service des domaines qui a été consulté a estimé le prix de vente de ces locaux à 105.000 euros. Trop cher sans doute pour la société civile !

Alors, très opportunément, deux agences immobilières locales ont estimé, elles, ce prix de vente à ... moitié moins : 57.600 euros.

Du coup, le maire a proposé de passer outre l’avis du service des domaines et de vendre les locaux à la société civile … 85.000 euros.

 

Mais pourquoi donc la Ville, au pire, n’a pas loué elle-même ces locaux à La Poste ?  Cela aurait pu lui permettre de ne pas gaspiller les profits espérés par la société civile et de consacrer ceux-ci au bien commun ?

 

Réponse nette du maire : « le rôle de la Ville n’est pas de louer ! ». Soit, mais pourquoi en ce cas, a-t-elle acheté plusieurs logements de la ZAC des Bords de Seine et les loue-t-elle depuis alors que plusieurs millions d’euros sont ainsi immobilisés depuis des années ?

 

Une question d’autant plus prégnante que la société civile qui se porte acquéreur ne semble pas être un modèle de fiabilité. Avec un capital social de … 1.000 euros, elle a aussi une autre particularité : elle ne publie pas ses comptes (voir à ce sujet, parmi d’autres sites : http://www.bilansgratuits.fr/entreprise/fiche/45175728000016.htm ).

 

Vous trouverez, ci-dessous, mon intervention à ce sujet lors du conseil municipal du 7 juillet dernier.

 

Je vais m’abstenir.

 

En effet, si je suis pour l’extension de La Poste, il faut aussi que l’augmentation du personnel suive.

Je crois que, ça aussi, cela devrait faire partie du débat ici comme de l’intervention d’un maire.

D’autant qu’on peut douter de la volonté de La Poste de développer le service public quand elle refuse d’agrandir son patrimoine.

De surcroît, je ne vois pas bien pourquoi on est obligé de passer par un investisseur qui, ensuite, va louer à louer à La Poste. Et qu’on est du coup, obligés de ne pas tenir compte de l’avis des domaines.

On pourrait au minimum louer par nous-même puisque les locaux nous appartiennent et ne pas abandonner à l’investisseur les profits qu’il espère constituer.  

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Conseils municipaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher