Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 09:50

Dans le Doubs, abstiens-toi ?

Ou le trouble jeu de l’UMP mais aussi du PS.

 

Dimanche dernier, la candidate du Front national est arrivée en tête de la législative partielle destinée à pourvoir le siège de député laissé vacant par Pierre Moscovici.

 

Rebelle raciste

 

Le PS tout d’abord s’en félicite. N’est-ce pas en effet la première élection législative partielle où il parvient à devancer l’UMP au premier tour ? Même s’il perd au passage 12% par rapport à 2012 ? Même si l’abstention est massive dans une circonscription marquée à gauche (61%) ?

 

L’UMP est nettement plus « embêtée ». Eliminée du second tour, elle n’a pu – comme dans beaucoup d’autres élections partielles – « profiter » de la présence du Front national pour l’emporter facilement au second tour et, à contrecœur,  doit se résigner à laisser le PS s’emparer de cette opportunité.

 

Et c’est nettement autour de ces enjeux politiciens que s’organisent les prises de position et les disputes politiciennes en vue du second tour.

Oubliés les faits : pourquoi le Front national a-t-il une fois de plus accédé au second tour ? Pourquoi 3 électeurs sur 5 ne se sont-ils pas déplacés ?

 

Moraliser K

 

Autrement dit : où sont passés la vie des citoyens et les repères politiques pour construire du sens ? Comment se fait-il que, moins de 3 ans après l’élection d’un Président de La République socialiste, la seule alternative se résume dans le « moins pire » face à l’extrême-droite ? Et qu’UMP et PS non seulement s’en contentent mais en font l’axe majeur de leur positionnement politique ?

 

N’est-ce pas justement ces repères politiques qui permettraient de sortir de ce piège politicien mortifère ?

 

Non le Front national n’est pas un parti républicain, c’est un parti d’extrême-droite prêt à tout dire et à faire le contraire comme on le voit dans toutes les municipalités qu’il a conquise où il s’attache à diviser profondément la population pour mieux masquer les responsabilités dans les difficultés qu’elle rencontre et, du coup, laisser les exploiteurs libres d’exploiter en rond.

 

Dès lors, le problème ne se résume pas à ce qu’il soit élu ou non au second tour, c’est qu’il soit le plus bas possible dans toutes les élections – y compris dans la 4° circonscription du Doubs au second tour où cela implique de l’éliminer le plus nettement possible, c’est-à-dire de voter pour le seul candidat resté en lice, sans illusions mais clairement.

 

Et pour que le Front national redescende dans les « oubliettes de l’histoire », il est nécessaire qu’à gauche, on retrouve le chemin du courage, qu’on dédaigne les raccourcis politiciens et les alliances improbables, qu’on fasse enfin ce qu’on dit.

 

C’est valable pour la politique menée par le gouvernement actuel qui ne se différencie plus de la droite que par un habillage de plus en plus discret qui ne remet surtout pas en cause la toute-puissance des marchés financiers.

 

10866846 1594523910781652 105310029 n

 

C’est valable pour ce qui concerne les alliances improbables avec ceux qui, hier, participaient à ce même gouvernement (et n’ont pas renoncé à y retourner pour certains) et qui, par leurs votes, l’ont assuré pendant deux ans de leur solidarité … gouvernementale en acceptant, par exemple, toutes les privatisations et les fonds publics donnés par milliards d’euros au Patronat pour faire baisser « le coût du travail ».

 

froid

 

C’est valable pour ce qui concerne les alliances gauche-droite dans plusieurs dizaines d’intercommunalités, les alliances « de toute la gauche » pour les prochaines élections départementales alors qu’on n’est d’accord sur rien voire même sur l’existence des conseils généraux eux-mêmes puisque le PS veut les supprimer d’ici quelques années.

 

C’est valable pour l’union européenne que certains veulent confondre avec la belle idée de solidarité internationale qui non seulement ne peut s’y réduire mais s’y oppose régulièrement - du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes en Palestine ou en Ukraine à la remise en cause du traité transatlantique qui permettrait de traîner les états en justice … même pour une augmentation des salaires.

 

trainmondemeilleur

 

Alors c’est vrai que c’est difficile et qu’il va falloir faire preuve de courage, appeler un chat un chat, le capitalisme le capitalisme et la lutte de classes la lutte de classes.

 

Mais quand on voit, dans le Doubs et ailleurs, où nous mènent les raccourcis politiciens, il est urgent de remettre l’ouvrage sur le métier, le développement des luttes sociales à l’ordre du jour et l’alternative politique en lieu et place de l’alternance des élus pour la toujours même politique.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher