Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Conseil municipal du 3 octobre. Eco-quartier fluvial. Reprendre le débat à zéro.

13 Octobre 2011, 08:47am

Publié par Marc Jammet

C'est la proposition que j'ai faite au Maire (dans la question orale que j'avais déposée). 

Parce que c'est un déni de démocratie (les élus n'ont jamais été informés précisément de ce projet). Parce que cette opération, décidée par l'Etat (comme le furent leurs temps la construction des villes nouvelles ou du Val-Fourré), aurait des conséquences extrêmement lourdes pour notre région. (Voir ici ma prise de position publique).

Je m'en suis tenu dans mon intervention à la soi-disante approbation du Conseil municipal, le 2 février 2009! - alors que le projet est passé depuis de 2.000 à …. 6.000 logements!

Bien entendu le maire a défendu son projet en ne répondant à aucune des questions posées. Il a reçu, sur ce sujet, le soutien appuyé de Décil s'affirmant tout à fait favorable à cette opération.

 

L'intervention prononcée.

Le 2 février 2009, vous avez demandé au Conseil municipal de voter l'urgence et de délibérer sur le principe d'un projet que nous ne connaissions pas avant d'arriver en séance.

Il s'est passé, depuis, 30 mois.

Plusieurs délibérations ont été votées par le Conseil municipal. Elles comportent TOUTES le même nombre de logements: 2.000!

Depuis, vous avez informé la presse locale que ce nombre de logements allait passer allègrement à 5.000, voire 6.000 logements et vous avez annoncé l'ouverture de la concertation légale dont la première réunion aura lieu le 10 octobre à Rosny.

A l'évidence donc, la majorité du Conseil municipal n'a approuvé ce projet que sur la base d'informations tronquées.

Aussi je vous demande un peu de sérieux et de respect vis-à-vis de la représentation municipale. Il convient maintenant de reprendre le débat à zéro - en n'omettant aucune des informations nécessaires à la réflexion des conseillers municipaux, des Mantaises et des Mantais vis-à-vis d'un projet que le Président de la CAMY qualifie aujourd'hui de "cauchemar".

Commenter cet article