Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Conseil municipal du 3 octobre. Chaufferie biomasse. La décision déférée au tribunal administratif par le Préfet.

13 Octobre 2011, 09:05am

Publié par Marc Jammet

C'est ce qu'a annoncé le maire au cours du Conseil municipal en demandant à tous les élus de le soutenir dans sa démarche.

Soutien obtenu des groupes PS et Décil (qui a cru bon de préciser "contrairement à Marc Jammet") qui ont tous deux défendu cette décision. Avec Kader Taouaza (Groupe Diversité), nous avons été deux à échapper à "cette belle unanimité".

Vous trouverez ci-dessous le contenu de mon intervention (à noter en l'espèce que si le maire exige que les questions orales soient rédigées à l'avance et lui soient communiquées 24 heures avant le Conseil, il s'exonère allègrement de cette obligation. Une fois de plus, c'est au moment de sa prise de parole qu'il a fait distribuer le communiqué de presse qu'il avait rédigé - et déjà communiqué à la presse - et qu'il a ensuite fait appel aux éventuelles interventions. Ainsi va la démocratie à Mantes la Jolie!) ainsi que le fameux communiqué de presse remis en séance (cliquez deux fois sur l'image pour l'agrandir)

L'intervention prononcée.

"J'avais déjà plusieurs fois alerté sur la dangerosité de ce projet - dangerosité financière pour les habitants raccordés, pour la Ville avec un risque de plus de 60 millions d'euros.

Le Préfet vient de vous informer que la mise en concurrence n'était pas respectée. C'est un argument à mon avis recevable et il est donc fondé à déférer votre délibération devant le tribunal administratif.

Je dirais même d'ailleurs que c'est une bonne nouvelle pour les Mantais.

Ce chauffage n'est pas plus écologique. Le bois cela pollue. De surcroît, la forme même de distribution (réseau souterrain, sous-stations à l'entrée des immeubles) entraîne inévitablement des pertes considérables d'énergie. Je rappelle qu'on aurait très bien pu réfléchir à la proposition des bailleurs sociaux de retour à un chauffage géré par chaque immeuble (ce qui n'empêche aucunement la recherche d'énergie durable).

Je rappelle que le montage financier a déjà été modifié plusieurs fois. EDF devait acheter l'électricité produite, plus cher qu'elle ne la produit,  par ce chauffage collectif, ce n'est plus vrai. Une baisse de la TVA était annoncée par l'Etat, ce n'est plus vrai et vous avez dû avoir recours à une subvention du Conseil régional. 

La baisse que vous annoncez est donc fictive. Elle risque fort de ne pas tenir dans le temps avec, à la clef, une augmentation des tarifs et une augmentation des impôts locaux pour couvrir le déficit inévitable de cette opération. D'autant plus quand le bois sera introduit en bourse en 2015 (ce qu'a déjà annoncé le gouvernement) et fera donc l'objet de spéculation comme n'importe quel autre produit.

Vous me permettrez ensuite de douter de la véracité de votre engagement à vouloir réduire la facture des habitants. Vous avez cassé plus de 1.000 logements sociaux au Val-Fouré entraînant une hausse considérable des loyers et du foncier dans notre ville. Vous venez d'augmenter les impôts locaux de 23%. A qui allez-vous faire croire que vous vous préoccupez du porte-monnaie des Mantais?"

Biomasse

Commenter cet article