Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Conseil municipal du 17 décembre. Associations toujours réduites à la portion congrue

23 Décembre 2012, 17:50pm

Publié par Marc Jammet

Au vu du budget, on ne pouvait attendre davantage.

Comme l'année dernière, les subventions aux associations ont été réduites à la portion congrue malgré l'effet d'annonce habituel du maire annonçant plus de 3 millions d'euros de subventions.

Comme le faisait très justement Kader Taouza (Mouvement de la pluralité populaire), ces 3 millions sont en fait un agrégat.

Si on enlève à ce total, les subventions municipales "institutionnelles" (ASM, CCAS, Centres culturels ...), il ne reste que moins de 100.000 euros à se partager pour les autres.

Cette année, le maire a encore accru la pression sur les associations culturelles en divisant par deux leurs subventions et en créant "une provision" de 345.000 euros non attribuée et qui ne le sera qu'après négociations avec la CAMY.

Il se confirme donc bien que le maire prend les associations culturelles en otage dans son conflit avec le Président de la CAMY.

Pour ce qui concerne le Centre d'actions culturelles Georges Brassens, ces pratiques risquent d'être mortifères puisque la subvention anticipée (votée en novembre dernier) sera déduite - soit 75.000 euros à rembourser sur une subvention de 127.500 euros.

Hormi le groupe Décil (qui a déclaré "comprendre la diminution de la subvention pour le CAC, sa gestion posant problème"), tous les groupes d'opposition ont dénoncé la faiblesse de ces subventions et les pratiques du maire.

Vous trouverez, ci-dessous, l'intervention que j'ai prononcée à ce sujet.

 

Marc Jammet

Conseiller municipal de Mantes la Jolie

 

Conseil municipal du 17 décembre 2012.

 

Délibération numéro 6.

Subvention aux associations.

 

Mêmes remarques que l’année dernière.

 

Les subventions sont réduites à la portion congrue.

 

Certaines n’y ont toujours pas droit (je pense à l’association Bethesda), d’autres depuis 10 ans n’ont jamais vu leur subvention augmenter d’une année sur l’autre, certaines comme les syndicats les ont vu baisser.

 

J’attire également l’attention de mes collègues sur le CAC Georges Brassens dont la subvention pour 2013 a été fixée à 127.500 euros. 127.500 euros dont il faudra retrancher 75.000 euros versés par anticipation il y a quelques semaines. Si une partie de la provision pour les associations culturelles n’est pas dégagée rapidement à son profit, le CAC Georges Brassens est dans l’impossibilité de poursuivre sa mission.

 

De manière générale, vous ne considérez les associations et leurs subventions que comme un coût. C’est dramatique.

 

Bien au contraire, les associations de notre ville en sont une véritable richesse qui ne demande qu’à se développer.

Commenter cet article