Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Conseil municipal du 12 mai 2014. MEMES PRATIQUES. MEME AUSTERITE

14 Mai 2014, 07:19am

Publié par Marc Jammet

Conseil municipal du 12 mai 2014.

MEMES PRATIQUES. MEME AUSTERITE

 

Il s’agissait du premier «vrai » conseil municipal de la mandature (celui du 6 avril dernier n’ayant eu pour ordre du jour que l’élection du maire, des adjoints et des représentations municipales).

Premier conseil municipal de la mandature mais poursuite  des mêmes pratiques et de la même politique municipale.

 

POURSUITE DES MEMES PRATIQUES.

Avec un ordre du jour allégé des sujets que la majorité municipale refuse de voir discuter.

  • La presse locale aura ainsi appris le matin même que le maire repoussait la réforme des rythmes scolaires sans ce que ce dernier n’ait simplement eu la politesse d’en informer les élus.
  • Idem pour ce qui concerne le projet d’une marina (port de plaisance) qui privatiserait les lacs de Gassicourt (information donnée sur le site Internet de la Ville mais … pas aux élus).

 

POURSUITE DE LA MEME POLITIQUE D’AUSTERITE.

Si le maire s’est félicité de la réduction de 5 millions d’euros de la dette en 2013 par rapport à 2012, il a passé sous silence les moyens qu’il avait utilisés pour cela : l’augmentation des impôts locaux (3 millions d’euros de plus chaque année), la perception exceptionnelle de deux subventions du Fonds départemental de péréquation de la taxe professionnelle pour 3 millions d’euros chacune, la réduction drastique des effectifs municipaux (27 postes ont encore été supprimés lors de ce conseil) et des moyens du service public (100.000 euros de petit matériel pour les ateliers municipaux ont dû être budgétés en urgence).

 

Une satisfaction affichée qui risque d’être de courte durée : alors que le budget 2014 a été voté il y a 4 mois, le maire a déjà dû recourir à un emprunt non prévu d’1 million d’euros, la ZAC des Bords de Seine affiche un déficit de 1,7 millions d’euros (qu’il va bientôt falloir combler) et 800.000 euros de travaux prévus sur la voirie viennent d’être annulés.

 

Quant aux promoteurs immobiliers, rassurez-vous, tout va bien :

  • l’emprise de la rue Nicolas Bernier a été privatisée et vendue aux promoteurs qui ont le champ libre pour édifier un hôtel trois étoiles et 150 logements privés dont deux immeubles de grande hauteur (27 et 23 mètres de haut) juste en face du Palais de Justice
  • et l’opération « ancienne concession Ford et ex stations Total » sur l’avenue du Maréchal Juin est relancée contre toute logique après deux années d’un projet qui n’a jamais abouti (moyenne surface commerciale à 300 mètres du centre commercial Diderot, construction de logements en « accession sociale » – donc inaccessible aux locataires).

 

Commenter cet article

lea 14/05/2014 14:40


pourquoi vous vous êtes presenté aux elections ?

Marc Jammet 14/05/2014 14:44



Pour que les Mantaises et les Mantais puissent choisir une autre orientation que celle qui est mise en oeuvre actuellement - et nous avons été 43 à le faire