Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie

Chaufferie du Val-Fourré. Qui se cache derrière Dalkia? Véolia!

5 Novembre 2011, 09:56am

Publié par Marc Jammet

Le maire de Mantes la Jolie insiste. Avec cette chaufferie et son processus de cogénération, il n'a qu'un but: augmenter le pouvoir d'achat des Mantais (en baissant les charges locatives).

Une telle déclaration au moment où les Mantais reçoivent leurs impôts locaux en forte hausse aurait déjà de quoi surprendre.

Surprendre d'autant plus que rien n'est moins certain. La baisse annoncée ne doit, en effet, rien au type de production mais aux diverses subventions (Région, rachat de l'électricité par EDF plus chère qu'elle ne la produit elle-même, baisse de la TVA) que le maire se targue d'avoir obtenues.

Cependant, comme je le dénonce depuis plus d'un an, la pérennité de ces subventions est loin d'être garantie (souvenez-vous des incitations à rouler au diesel ou à se chauffer électrique). C'est si vrai que la convention a dû être revue parce ... la pérennité de certaines subventions (EDF, TVA) n'était pas garantie.

D'où cette nouvelle convention (déférée au tribunal administratif par la Préfecture des Yvelines) qui prévoyait une prolongation de la délégation de service public jusqu'en ... 2029.

Le Conseil municipal du 18 octobre a ramené cette durée à 2025 - ce qui fait tout de même 60 ans de concession sans mise en concurrence (la délégation de service public a été conclue en 1965!).

Mais là où le bât blesse, c'est que la convention - contrairement à ce qu'affirme Décil, décidément promoteur de la politique du maire - n'est pas conclue et prolongée uniquement avec la SOMEC. Cette dernière a elle-même passé une convention avec la société DALKIA.

DALKIA FILIALE DE VEOLIA-ENVIRONNEMENT!

La société Dalkia n'est pas une société comme une autre. C'est une filiale de Véolia via Véolia-environnement à 66% et d'EDF (34%). 

Elle vient notamment d'acquérir 85% du  réseau de chauffage urbain de Varsovie (le 11 octobre 2011) avec l'accord de la Commission européenne. 

Elle annonce un chiffre d'affaires de plus de 8 milliards d'euros fin 2009.

Dès lors, la volonté du maire (et de ses soutiens locaux) de faire gagner du pouvoir d'achat aux Mantais est d'autant plus supecte. N'est-ce pas Véolia qui, depuis des années, a surfacturé - parce qu'elle avait le monopole - l'eau potable des foyers mantais?

Poser la question, c'est sans doute y répondre.

Commenter cet article