Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 08:57

Le budget municipal a été voté lundi soir par les élus UMP et Modem (rejoints par Kader Taouza, ex PS, au nom de "son engagement à toujours dire la vérité").

Il va se traduire par une nouvelle augmentation de 1,2% en moyenne des impôts locaux payés par les Mataises et les Mantais.

BudgetimageSous

Au chapître investissements, 15 millions d'euros. Déjà programmés en partie puisque pour 5 millions d'euros il s'agit des conventions passées avec l'EPAMSA dans le cadre de l'opération de destruction de plus de 1.000 logements sociaux sur la ville (ANRU, opération nationale de rénovation urbaine), les travaux de voirie (4 millions d'euros) que le maire a déjà annoncés en fanfare en octobre mais qui ne seront financés qu'en 2014. Et, comme ces investissements, ne pouvaient être financés totalement, le maire a fait voter la cession de 4 millions d'actifs de la municipalité (vente du patrimoine).

BPVILLEIMAGE         BPZACIMAGE 

Cliquez sur les images pour retrouver les budgets présentés par le maire.

Et c'est tout.

Les impôts locaux sont devenus insupportables? Ils le resteront.

Les loyers sont trop chers? Ils ne baisseront pas. Le maire se félicite même d'une politique double - casse des logements sociaux qui conduit les locataires qui y auraient droit à se rabattre sur le privé et aides aux promoteurs immobiliers pour construire des centaines de logements privés destinés à être achetés par des propriétaires pour les louer ensuite en profitant des exonérations d'impôts (loi Duflot).

Nos écoles sont dans un état pitoyable? Elles le resteront. Et nos enfants continueront à changer d'école chaque année (pour désengorger les écoles en sur-effectifs au Centre-Ville et à Gassicourt et "remplir "les écoles du Val-Fourré, victimes à la fois de la casse des logements sociaux et du vieilissement de la population - "quand on a un logement social, on le garde longtemps faute de pouvoir aller ailleurs".

La politique sociale est très en deçà des besoins? Elle le restera. Comme chaque année, le Centre communal d'actions sociales (dont la plupart des prérogatives ont été retirées par le Maire avec l'accord surprenant de Décil) se contentera de répartir à Mates la Jolie les aides sociales qu'il reçoit des autres collectivités (Département, Région, Etat).

Le déficit d'agents municipaux est flagrant? Il le restera. Le maire continera à ne pas remplacer en partie les départs en retraite et à compenser les autres par des emplois précaires (contrats avenir financés à 75% par l'Etat et d'une durée maximale de 5 ans) qui seront utilisés prochainement utilisés massivement dans les écoles avec la réforme des rythmes scolaires (contrats avenir que j'ai été le seul à refuser).

Le maire justifie le tout par la dette?

D'abord, c'est lui qui l'a augmentée de 21 millions d'euros en 2009. Au bout d'un moment, les 40 millions d'euros qu'a payés la Ville pour la casse du logement social ne pouvaient plus être masqués par des artifices budgétaires d'une anée sur l'autre.

Ensuite, tenter maintenant de faire porter l'effort principal sur la réduction de la dette est complètement contre-productif. Ainsi le maire compte rembourser en 2014 une somme de 700.000 euros de capital. 700.000 euros qui seraient bien utiles pour répondre aux besoins des Mantais alors qu'il ne feront économiser à la Ville que ... 17.500 euros d'intérêts l'année prochaine. Avant qu'il ne la fasse progresser à nouveau après les élections municipales?

Enfin il y a de bonnes et de mauvaises dettes. Les dettes contractées pour favoriser les promoteurs immobiliers sont évidemment mauvaises, les dettes contractées pour investir dans les services publics ne sont pas de même nature. En privatisant tout ce qui peut l'être pour éviter ainsi d'investir, le maire fait tout simplement payer aux Mantaises et aux Mantais, en plus des impôts locaux, le service lui-même, l'amortissement des emprunts contractés par la société privée et le profit qu'elle dégage. C'est le cas notamment pour le stationnement payant ou encore pour la gestion de l'eau.

Ce budget est mauvais et j'ai donc voté contre en souhaitant que ce soit le dernier budget que le maire présentera à Mantes la Jolie.

Ce budget, contrairement à ce qu'a affirmé Joël Mariojouls (Décil-Les Verts), ne devra pas être appliqué par une municipalité de gauche.

Celle-ci, dans cette éventualité, aurait des moyens importants dès début avril de le modifier profondément en faisant voter des décisions modificatives qui ré-orenteraient ce budget.

En clair, la gauche n'aurait aucune obligation de se se satisfaire de ce budget, sauf à vouloir justifier par avance l'abandon des promesses qu'elle fera.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Marc Jammet - dans Conseils municipaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • Le blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes la Jolie
  • : L'actualité municipale, un autre écho aussi des idées et des actions menées
  • Contact

  • Marc Jammet

Rechercher